bandeau texte musicologie

Paris, Théâtre Dunois, 6 décembre 2019 —— Frédéric Norac.

La mort en son jardin : Orphelins de Rainer Maria Rilke par la compagnie Winterreise

Orphelins, par la compagnie WInterreise, théâtre Dunois. Photographie © Masha Mosconi.

Il est toujours un peu risqué de mettre des enfants sur la scène, car leur goût du paraître peut vite conduire au cabotinage ou à la mièvrerie. Rien de tout cela dans ce spectacle délicat où Olivier Dhénin a réuni treize jeunes comédiens (sept garçons et six filles) de huit à dix-huit ans pour incarner les pensionnaires d'un orphelinat confrontés à la mort d’une de leurs camarades.

Dans Orphelins, pièce brève datée de 1901, Rainer Maria Rilke aborde le thème de l’enfance face à la mort dans un puissant mélange de lyrisme poétique et de réalisme cru. Fascination, frayeur, incrédulité, stupeur, toutes les réactions des enfants face à l’inconcevable sont explorées, leurs interrogations, leurs fantasmes, leur tentative de comprendre l'insupportable réalité à laquelle ils tenteront finalement d’échapper en faisant de l’un d’entre eux dont la mère s’est suicidée, le bouc émissaire de leur terreur. Une scène impressionnante de vérité dans laquelle se distinguent particulièrement deux garçons, Raphaël Picardeau et Gabriel Caballero, dont le plus âgé n'a certainement pas beaucoup plus de quinze ans.

Orphelins, par la compagnie WInterreise, théâtre Dunois. Photographie © Masha Mosconi.

On pense au théâtre de Maeterlinck bien sûr, mais plus encore peut-être au Rimbaud d’Enfance (« C’est elle la petite morte derrière les rosiers ») ou au Cocteau des Enfants terribles.

Pour introduire ce texte bref, Olivier Dhénin a composé une sorte de prologue à partir de poèmes extraits de plusieurs recueils de Rilke (Livre d'images, Notes sur la mélodie des choses) qu'il a entremêlés de Lieder de Schubert, essentiellement issus du Voyage d'hiver et arrangés pour chœur et quatuor à cordes, créant une atmosphère proprement incantatoire.

Son dispositif scénique se limite à une petite serre, pleine de fleurs, quelques appeaux alignés en bord de scène, et des couronnes mortuaires. Les mouvements chorégraphiés font du prologue une cérémonie au cours de laquelle les enfants plantent un arbre desséché qu’ils couvrent de bouquets. De temps à autre apparaît un homme en noir à tête de loup, symbolisant la Mort et peut-être aussi la figure du père absent.

Orphelins, par la compagnie WInterreise, théâtre Dunois. Photographie © Masha Mosconi.

On est frappé dès cette première partie par l’extraordinaire maturité des enfants qui se meuvent sur le plateau avec un naturel absolu, chantent et disent les textes avec une évidence et une justesse confondantes qui donnent toute sa force à la partie proprement théâtrale du spectacle. La chorégraphie vient alors, combinée avec les Cinq pièces pour quatuor à cordes, opus 5 de Webern, rythmer les mouvements du texte et exprimer de façon symbolique le ressenti de l'âme enfantine, avec une telle évidence que l'on croirait que la musique a été expressément composée pour la pièce.

Pièce fondatrice du répertoire de la compagnie, Orphelins, créé en 2010, reste neuf ans plus tard, une très belle réussite à laquelle contribuent le raffinement des costumes, les lumières d'Anne Terrasse et la belle interprétation des musiciens du quatuor ainsi que les deux comédiens adultes, Alysée Soudet dans le rôle de la Religieuse et Antoine Cordier dans celui du Loup et du Jardinier.

Orphelins, par la compagnie WInterreise, théâtre Dunois. Photographie © Masha Mosconi.

Spectacle repris à Tonnay-Charente du 6 au 8 février prochains

Frédéric Norac
6 décembre 2019

© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Les précedents articles de Frédéric Norac

Divines facéties : Platée par les Ambassadeurs —— Diva à la russe : Hibla Gerzmava aux Grandes Voix —— De l’opéra aux salons de M. de Paulmy : L’Amour et Bacchus par les Surprises —— L’avant Pelleas de Maeterlinck : Serres chaudes par la Compagnie Winterreise —— Verdi romantique : Ernani en version de concer.

Tous les articles de Frédéric Norac
norac@musicologie.org

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Mardi 10 Décembre, 2019 3:10