kaubandeau texte musicologie

Paris, Musée Jean-Jacques Henner, 14 novembre —— Frédéric Norac.

L’avant Pelleas de Maeterlinck : Serres chaudes par la Compagnie Winterreise

La compagnie Winterreise en répétition. Photographie © Olivier Dhénin.

Peut-on aimer le Pelléas et Mélisande de Debussy sans aimer la poésie de Maeterlinck ? Avec ce montage poétique et musical, Olivier Dhénin a voulu révéler le poète caché derrière le musicien, sans doute involontairement occulté par Debussy qui affirmait avant de rencontrer la pièce de Maeterlinck vouloir trouver un poète qui « disant les choses à demi me permettra de greffer mon rêve sur le sien » et dont on sait à quel point il assimila la poétique de Maeterlinck pendant les années que dura la composition de son opéra.

En mêlant dans ce programme original les poèmes symbolistes — Serres chaudes, les Quinze Chansons — et deux des premières pièces, à quelques-uns des multiples compositeurs qu’elles ont inspirés avant Debussy — Chausson, Lili Boulanger, Jacques Ibert ou Gustave Samazeuilh — Olivier Dhénin réussit à leur donner vie en créant de véritables échanges entre chant, poésie et musique.

L’on regrette un peu que l’acoustique du jardin d’hiver du Musée Henner n’aide guère la belle voix de mezzo d'Alexia Macbeth à passer le mur de l’orchestration des Serres Chaudes de Chausson (instrumentées pour violon, flûte et piano), car le texte du coup reste à peu près incompréhensible. Les deux mélodies de Lily Boulanger (Reflets et Attente), portées par la voix du baryton Adrien Fournaison, ont un peu plus d’impact, mais c’est finalement du côté des textes parlés et des pièces instrumentales que nous avons rencontré l’esprit du poète belge, dans ce mélange de lyrisme et de jeu verbal auquel la mise en voix qui est aussi une mise en espace, jouant sur un jeu de répons et de refrains, donne relief et musicalité, allant jusqu’à intercaler les strophes des Chansons dans les mesures de la Chanson de Jacques Ibert.

Au trio des jeunes comédiens se mêlent les voix des chanteurs pour un spectacle véritablement choral qui évite judicieusement le ton compassé que l'on inflige la plupart du temps à ce répertoire. On retiendra particulièrement la comédienne Olivia Lauret d’une parfaite justesse dans Alladine et Palomides et dans une scène de La Princesse Maleine qui semble préfigurer celle de la dernière rencontre entre Pelléas et Mélisande, avec le regret que son partenaire Gabriel Caballero ne soit pas tout à fait au niveau d'exigence de ces textes, surtout dans le premier extrait. On saluera également la qualité des instrumentistes, le violon d'Alexandra Soumm dans l'Évocation de Gustave Samazeuilh et la flûte de Corentin Garac dans l'ensemble du programme, tous soutenus par le piano d'Emannuel Christien qui ouvrait la soirée avec l'étonnante Berceuse héroïque de Debussy. Le programme ne pouvait mieux se conclure que par cette suite remarquable où Henri Mouton synthétise subtilement l’ensemble des principaux thèmes pivots de Pelléas dans un mouvement dramatique ininterrompu et où ne manque que le cinquième acte. Il reste à souhaiter qu'Olivier Dhénin ait un jour l'occasion de nous offrir quelques extraits de cet opéra « perdu » de Lili Boulanger sur La Princesse Maleine qu'il évoquait en introduction à la soirée, mais, à défaut, un Pelléas et Mélisande de son cru nous suffirait.

Frédéric Norac
19 novembre 2019

© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Les précedents articles de Frédéric Norac

Verdi romantique : Ernani en version de concert —— Hercule en fantaisie : Ercole amante de Cavalli —— Magie noire aux Champs-Élysées : Le Freischütz par la Cie 14:20 et Laurence Equilbey —— La rue prend la Bastille : Les Indes galantes revues par Clément Cogitore et Bintou Dembélé.

Tous les articles de Frédéric Norac
norac@musicologie.org

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Dimanche 24 Novembre, 2019 17:07