bandeau texte musicologie

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir . rss

Monaco, 24 juin 2018 —— Jean-Luc Vannier.

Ovations enthousiastes aux diplômés 2018 de l’Académie Princesse Grace

Yuria IsakaYuria Isaka. Photographie © Alice Bangero.

Une petite heure et dix minutes. Mais une heure et dix minutes d’élégance sans affectation et d’esthétisme sans fioriture. Un pur bonheur. Les élèves de l’Académie Princesse Grace présentaient, samedi 23 juin salle Garnier à Monte-Carlo, leur gala de fin d’année : un événement chorégraphique devenu une tradition, et qui suscite à coup sûr l’enthousiasme mêlé de fascination du grand public. À raison : ce moment offre l’occasion d’admirer le niveau —  toujours et encore d’une exceptionnelle qualité — des élèves appelés à former les futures générations de danseurs et, pour les diplômés, d’intégrer une prestigieuse compagnie de danse internationale.

En première partie, ces diplômés 2018 ont exécuté, sous forme de « Pas d’Adieux » destinés à saluer et à remercier le public monégasque, une série de variations, toutes issues des chorégraphies de Marius Petipa (Don Quichotte, La Bayadère, Paquita, Esmeralda) à l’exception de celle d’Auguste Bournonville (La Sylphide).

Shale WagmanShale Wagman. Photographie © Alice Blangero.

De ces exécutions, nous retiendrons celles de Yuria Isaka : au cinéma, nous dirions que le personnage crève l’écran mais sur le plateau, nous ne voyons qu’elle : son regard incisif, puissant, sa présence scénique rayonnante et ses évolutions gracieuses n’excluant pas la parfaite maîtrise de celle appelée à rejoindre le Staatsballet de Berlin,  auront stupéfait l’audience. Laquelle lui réserve après son passage de même qu’aux ultimes saluts des acclamations méritées. Notre attention aura été par surcroît appelée par Natatia Warzabluk qui va désormais travailler avec le Ballet de Zurich : gestuelle d’une indicible sensualité, dramaturgie subtilement incarnée dans cette variation de Nikiya. Même remarquable talent pour Ivana Bueno Garces et pour Shale Wagman, tous deux destinés au English National Ballet de Londres : la première déborde d’une rare expressivité dont l’onde invisible envahit puis émeut la salle entière tandis que le second multiplie, en prenant sans doute des risques calculés, d’audacieuses exécutions dont d’impressionnants tours en l’air, à — littéralement — vous couper le souffle.

Jeroen VerbruggenChorégraphie de Jeroen Verbruggen. Photographie © Alice Blangero.

Sans entracte, la seconde partie du gala permit au public de découvrir une série de pièces créées pour les élèves de l’Académie sur les Danses hongroises de Johannes Brahms. Nous y retrouvons les pattes de célèbres chorégraphes régulièrement invités à Monte-Carlo : Michel Rahn, Marco Goecke, Eugenio Buratti, Francesco Nappa, Sara Lourenco, Grigory Chicherin, Jeroen Verbruggen. Notons une composition de YoungSeo Ko, élève de l’Académie.

Liste des élèves diplômés de la saison 2017/2018 et les compagnies qu’ils intégreront l’année prochaine :

Youngseo Ko, Coréenne, Ballet National de Norvège, Oslo.

Yuka Matsumoto, Japonaise, Berlin Staatsballett.

Natatia Warzabluk, Américaine, Ballett Zürich.

Ivana Bueno Garces, Mexicaine/américaine, English National Ballet, Londres.

Yuria Isaka, Japonaise, Berlin Staatsballett.

Martino Semenzato, Italien, Stuttgart Staatsballet.

Shale Wagman, Canadien, 1er au Prix de Lausanne, English National Ballet, Londres.

 

Académie Princesse GraceGala 2018 Académie Princesse Grace. Photographie © Alice Blangero.

 

Monaco, le 24 juin 2018
Jean-Luc Vannier

 

Jean-Luc Vannier, jlv@musicologie.org, ses derniers articles :
Voix internationales, jeunes et talentueuses primées à l’opéra de MarseilleMugham, Coffee Moffie et identité azérieSomptueux Lohengrin à l’opéra de MarseilleDe Violin Concerto à Abstract / Life aux Ballets de Monte-CarloLe souffle puissant de I Masnadieri à l’opéra de Monte-CarloFaust plus musical que vocal à l’opéra de Monte-CarloVictorien Vanoosten dirige magistralement Hérodiade à l’opéra de MarseilleJosé Cura, magnifique Peter Grimes à l’opéra de Monte-Carlo Il Barbiere di Siviglia en rêve de musique à l'opéra de MarseilleToutes les choniques de Jean-Luc Vannier.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018

bouquetin

Lundi 25 Juin, 2018 0:47