musicologie 840 musicologie

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : Un parcours découverte. La musique instrumentale entre le temps de Bach et celui de Mozart : Espagne et Portugal

La musique instrumentale d'Antonio Soler (1729-1783)

On a coutume de l'appeler le « padre Soler », car ce Catalan, après avoir étudié à Montserrat et avoir été nommé maître de chapelle à la cathédrale de Lerida, choisit en 1752 de se consacrer à la vie monastique. À partir de cette date, sa vie eut pour cadre le monastère de l'Escurial où il occupa les fonctions d'organiste et de maître de chapelle. L'Escurial servant de résidence royale pendant la saison d'automne, il connut Domenico Scarlatti dont il reçut l'enseignement, et fut sans doute l'un des copistes auxquels on doit la conservation de nombreuses sonates du Napolitain ; il fut d'autre part choisi comme maître de clavecin de l'infant Don Gabriel de Bourbon, et sa renommée s'étendit bien au-delà des frontières.

En tant que compositeur, on retient surtout en lui l'auteur d'un vaste catalogue pour clavier, mais il se consacra beaucoup à la musique vocale, sacrée et même profane. Il s'illustra aussi comme théoricien, notamment à travers un traité sur l'art de la modulation qui suscita en son temps de vives controverses, et, bien sûr, comme virtuose du clavier, mais sa créativité se manifesta encore sur un autre terrain : il se fit inventeur et construisit en particulier l'« afinador o templante », un instrument révolutionnaire qui visait à réaliser un nouveau système d'accord avec division d'un ton en plusieurs semi-tons. En vérité, rien n'arrêtait ce modeste moine d'une érudition étonnante : ne le verra-t-on pas, dans un de ses essais théoriques, aller jusqu'à traiter des taux d'échange entre les monnaies castillane et catalane ?

Œuvres pour clavier seul

On en a recensé près de cent quarante, dont l'immense majorité est constituée de sonates, mais on y compte également quelques préludes et, surtout, une pièce qui a fait le tour du monde, l'époustouflant fandango en mineur.