musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir . rss
11 mars 2012 —— Jean-Marc Warszawski.

Maria Szymanowska : ballades et romances

Maria Szymanowska, ballades et romances. Elisabeth Zapolska (mezzo-soprano), Bart van Oort (pianoforte). Acte Péalable 2012 (APO260).

Enregistré en juin 2011 à Rhoon (NL). Piano Broadwood 1825.

Compositrice, pianiste virtuose et femme de lettres, Maria Szymanowska fit une belle carrière, notamment à la cour de Russie ; elle subjugua même Goethe pourtant musicalement déficient. Mais elle n'est pas entrée dans l'histoire. Parce qu'elle est femme, c'est sûr, les historiens et musicologues ont imaginé une histoire uniquement masculine. Mais encore, une histoire dont le but serait de produire de grands maîtres (selon la doctrine qu'on en a) — miroir à l'histoire des princes et des batailles.

Il est étonnant que Maria Szymanowska « Chopin avant Chopin », n'ait pas eu de place dans les commémorations du pianiste polonais en 2010. Pas plus d'ailleurs que John Field, initiateur du style nocturne, ou bien Julius Schulhoff, voire Alkan.

Cela pose un problème — comme pour les œuvres des compositeurs assassinés par les nazis — car il ne s'agit pas de faire justice, ni de sortir de l'oubli. Il s'agit d'une part de faire de l'histoire comme on devrait en faire, et d'autre part prendre plaisir à, ou découvrir, des musiques dont la gloire n'est ni archéologique ni d'avoir été oubliées, mais d'être belles et intéressantes.

C'est le cas de ces ballades et romances de Maria Szymanowska, élégantes et délicates, composées pour plaire à la société des salons de son temps. Si dans l'ensemble il s'agit de mélodies dans le goût français, on peut entendre ici ou là des italianismes ou des accents classiques et romantiques à la viennoise ou à l'allemande, notamment dans les parties pianistiques. Il y a dans cette musique l'écho du bon goût cosmopolite vivant, des milieux qui firent le succès de Maria Szymanowska. Le tout serti d'un accent personnel particulier, un génie tout en retenue et délicatesse qui charma tant Goethe, avec les très beaux effets des passages dits ou déclamés.

La mezzo-soprano Elisabeth Zapolska Polonaise de parents russes, a étudié la philologie romane et la linguistique, tout en suivant les cours de musique de l'École nationale Frédéric Chopin de Varsovie, où elle a obtenu un Premier Prix de chant lyrique. Elle vit en France depuis 1988. Attirée par le théâtre, elle a créé des œuvres d'Aperghis, Kulenty, Shinohara, etc. Elle a enregistré pour la Radio et Télévision polonaise, pour France 2, France musique ou France culture.

Elle est accompagnée par Baart van Oort, pianofortiste diplômé du Conservatoire royal de La Haye, lauréat de nombreux concours. Il s'est produit sur de nombreuses scènes du monde, et compte à ce jour une cinquantaine d'enregistrements.

Romance à la nuit (plage8).

 

Biographie de Maria Szymanowska

Jean-Marc Warszawski
11 mars 2012

 

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018.

bouquetin

Vendredi 1 Février, 2019 12:06