rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bioS'abonner au bulletin

 

 

 

Corrette Michel

1707 - 1795

 

 

 

Né à Rouen le 10 avril 1707, mort à Paris le 2 janvier 1795 (3 Pluviôse, an 3).

Il  est le fils de Gaspard Corrette, né à Delft et organiste et compositeur à Rouen.

À partie de 1726, il est organiste à l'église Sainte-Marie-Madeleine-en-la Cité à Paris. Il conserve ce poste jusqu'en 1790.

Entre 1732 ert 1739, il dirige la musique et compose à la Foire Saint-Germain et à la Foire Saint-Laurent. Il y arrange et dirige des vaudevilles et des divertissements. Il collabore particulièrement avec les violonistes Exaudet et Mangeau.

Pastor de Lasala interpète
« Les Idées Heureuses » de Michel Corrette.

Chargement de la vidéo

Il se marie le 8 juillet 1733 avec Marie-Catherine Morize.

En 1734, il est Grand maître des Chevaliers du Pivois.

À partir d e1737, il est organiste des Grand Prieur de France (duc de Condé en 1757, duc d'Angoulême en 1780.), et en 1750, organiste des Jésuites de la rue Saint-Antoine.


Concerto pour orgue et orchestre, op. 26 n° 1 en Sol majeur (I Allegro)
René Saorgin, orgue ; Ensemble Baroque de Nice (Musique d'Abord (Harmonia Mundi)

En 1734, leur fille Marie-Anne vient au monde. Elle s'éteindra en 1822.

En 1744, leur fils Pierre-Miche naît. Il deviendra organiste et vivra jusqu'en 1801.

En 1750 il est Chevalier de l'Ordre de Christ.

Après avoir habité rue d'Orléans, il loge à partir de 1754, rue Montorgueil, à l'adresse à la Croix d'argent.

Il séjourne peut-être en Angleterre vers 1773.


Motet: Laudate Dominum
Orchestre Le parlement de Musique
Martin Gester, dir.

Il a composé de nombreuses œuvres, pour la plupart perdues. Il laisse de nombreuses méthodes de musique, ou d'importantes introductions pédagogiques à certains de ses livres de musique à destination des amateurs. Il est un compositeur à la mode qui plaît, et qui recherche les effets, comme celui du tonnerre à l'orgue, où, avec des clusters au clavecin, comme le montre l'annonce publiée en 1779 dans le « Mercure de France » et « « Annonces, affiches et avis divers », à propos de ses échos de Boston :

    L'auteur donne tout ce qu'il promet, excepté qu'il n'exprime pas tout par l'harmonie, car il prévient qu'à une certaine marque désignée « il faut frapper toutes les touches d'en bas du plat de la main, pour imiter le coup de canon de 24 livres de balle ».

Pour la nouvelle édition de sa méthode de clavecin, les Amusemens du Parnasse, en 1779, il est précisé :

    On connoit les méthodes de M. Corrette, elles étaient sans doute fort bonnes pour le tems où elles ont été composées ; mais l'art à fait de si grands progrès, qu'il est douteux que les commençans puissent aujourd'hui les consulter avec autant de fruit. Pour rajeunir celles-ci, les éditeurs y ont ajouté les airs de la Furstenberg avec variations, de l'Amour Quêteur & autres nouveautés de cette espèce. (Annonces, affiches et avis divers, 18 octobre 1779, p. 2325 ; voir bibliographie)

Le 8 septembre 1790, la revue « Annonces, affiches et avis divers » publie cette annonce humoristique :

    Ariette patriotique, sur le refrain, Ah ! ç'a ira ça ira, ç'a ira, à voix seule de tous genre, ç'a ira, ç'a ira ç'a ira, en l'accompagnant sur le clavecin, le forte-piano ou la harpe, Très-bien, ç'a ira, ç'a ira; ç'a ira à l'égard du prix avec les 3 parties de symphonie séparées, ç'a ira, ç'a ira, ç'a ira à 1 liv. 16 s. y compris le cotillon, qui peut se danser la nuit comme le jour ; par M. Corrette, organiste du Temple. Quant à la vente, « ç'a ira... toujours ». Chez Mercier, rue des Prouvaires, n° 33 ; & aux adresses ordinaires. (Annonces, affiches et avis divers, 8 septembre 1790, p. 2727-2768 ; voir bibliographie)

     

Concerto comique n° 7 « La servante au bon tabac »

Chargement de la vidéo

Catalogue des œuvres musicales

  • 1728, Six Concerto pour les flûtes, violons, hautbois, avec la basse, chiffrées pour le clavecin.
  • 1733, Margoton, IIIe concerto comique pour trois musettes ou vièles avec la basse continue qui conviennent aux flûtes, hautbois et violons [violon 1 ; violon 2 ; violon 2 ; violoncelle ; clavecin]
  • 1733, Le plaisir des dames, VIe concerto comique pour les flûtes, hautbois et violons avec la basse continue, le premier dessus se peut jouer sur la musette, vièle et la flûte à bec.
  • 1733, La Servante au bon tabac, VIIe concerto comique pour trois flûtes, hautbois ou violons avec la basse continue, le premier dessus se peut jouer sur la musette, vièle et flûte à bec.
  • 1733, Une élève de Melpomène, vaudeville
  • 1733, opus 9, Ier recueil des divertissements de l'opéra comique
  • 1733, opus 10, Parodies d'airs, dans « Les Âges »'
  • 1734, L'Allure. IIe concerto comique pour trois flûtes, hautbois ou violons avec la basse continue, le premier dessus peut se jouer sur la musette, vièle et flûte à bec.
  • 1734, Premier Livre de Pièces de Clavecin, œuvre XII.
  • 1734, opus 11, IIe recueil de l'opéra comique
  • 1734-1737, L'amour diable à quatre, cantata parodia de la cantate de Médée (perdu)
  • 1735, opus 17, IIIe recueil d'air a chanter
  • 1735-1737, Menuets nouveaux avec la parodie
  • 1737, Le Berger fortuné, concerto Ie pour la musette, vièle, violon, flûte traversière, flûte à bec, hautbois, pardessus de viole avec la basse continue.
  • 1737, Les Récréations du berger fortuné
  • 1737, IIe concerto pour la musette, vièle, flûte traversière, violon, flûte à bec, hautbois, pardessus de viole avec la basse chiffrée.
  • 1737, Les Voyages du berger fortuné aux Indes orientales, IIIe concerto pour la musette, vièle, flûte, haut-bois, violon et pardessus de viole avec la basse chiffrée.
  • 1738, Jeanne, cantatille avec simphonie
  • 1738-1740, Les délassemens de l'esprit, vaudevilles et ariettes de l'Opéra Comique
  • 1739, Six Sonatilles, Solo pour la flûte traversière ou violon avec la basse
  • 1739, Vaudeville au sujet de l'alliance de Madame Ire et Philippe IIe enfant d'Espagne
  • 1740, Trois Livres de Duo pour la flûte.
  • 1740, Nouvelle édition du Premier Livre de Sonates pour le violon avec la basse [édition est augmentée]
  • Les plus beaux Vaudevilles, Chansons & Contredanses Angloises, accommodés pour deux flûtes ou violons
  • 1742, Livre de Sonates pour le clavecin, avec un accompagnement de violon, dédié à Mgr le chevalier d'Orléans [ces différentes pièces peuvent aussi être jouées, sur le clavecin seul.]
  • 1742, Les plaisirs de l'Europe, (perdu)
  • 1743, Via c'que c'est qu'd'aller au bois, seconde Cantatille, avec simphonie, & XVIème Concerto comique pour trois violons, avec la basse
  • 1744, Epouvante tes bords, air de basse-taille
  • 1745, Laudate pueri, Levavi oculos, motet à grand choeur, (perdu)
  • 1745, La naissance de la musette, 2e cantatille
  • 1745, Le papillon, cantatille (perdu)
  • 1745, Le retour du roi, cantatille
  • 1745, Ninna, pantomime (perdu)
  • 1748, Lauda Jerusalem, motet à grand chœur (pedu)
  • 1748, Les Pantins, concerto comique [clavecin]
  • 1749, Les Amusemens du Parnasse, airs (pédagogiques) pour le clavecin, accompagnés d'une méthode (1779, nouvelle édition revue).
  • 1750, 2ème Livre de Pièces d'orgue, par M. Corrette, organiste de l'Eglise des R. P. Jésuites de la Maison professe de la rue S. Antoine.
  • 1750, Divertissement allégorique également convenable à un Prince et à Princesse, le lys naissant, (inédit, perdu)
  • 1751, Nous nous marierons dimanche, Vingtième concerto comique, contenant quatre parties
  • 1753, Nouveau Livre de Noëls avec un Carillon pour le clavecin ou l'orgue, par M. Corrette, organiste des RR.PP. Jésuites de la rue S. Antoine.
  • 1752, Te Deum, motet pour grand chœur (perdu)
  • 1754, Troisième Livre des Amusemens du Parnasse, contenant les belles ariettes italiennes qui ont été chantées au Concert Spirituel & à l'Opéra italien, mises en pièces de clavecin.
  • 1754, Six Concerto dont les quatre premiers sont sur les plus beaux Noëls ; le cinquième sur l'O filii, & le sixième en Carillon, pour les violons, flûtes, hautbois, musettes, avec la basse.
  • 1755, Les Amours de Thérèse avec Colin, XXIème Concerto comique, en pot-pourri, pour les musettes, vielles, violons, flûtes, hautbois, pardessus de viole, avec la basse
  • 1756, Sei Concerti à sei strumenti, cimbalo à organo, obligatti, tre violini, flauti, alto viola e violoncello da Michelle Corrette, organista dei grand Giesuiti. [L'Auteur avertit que sur l'orgue il faut toucher les allegro sur le grand jeu, les adagio sur les flûtes, & les solo sur le cornet de récit, à l'exception du troisième concerto; les autres peuvent se toucher sans symphonie. La partie de flûte n'est nécessaire que lorsqu'on exécute ces concerto sur l'orgue, & les pizzicati dans les parties de violon, ne doivent avoir lieu que quand on les exécutera sur le Clavecin].
  • 1756, Troisième Livre d'orgue de M. Corrette, organiste des grands jésuites, contenant les messes & les hymnes de l'Eglise, pour toucher en trio sur la trompette de la grande orgue avec le fleurti sur le plein-jeu du positif, & plusieurs des mêmes plain-chants accomodés en quatuor pour toucher sur le grand plein-jeu avec les pédalles ; plus des fugues faciles pour chaque hymne de l'année, une suite du premier ton, une offertoire, les Antiennes de la Vierge avec des petites pièces & le Te Deum en plain chant.
  • 1756, Livre de Concerto pour le clavecin, avec accompagnement de violons & de basse.
  • 1756, La Prise du Port-Mahon, XXI ème Concerto-comique, pour les violons, flûtes, haut-bois & par-dessus de violes avec la basse. Dans un grand Concert, pour bien rendre ce concerto, il faut y joindre des trompettes, timbales & tambours.
  • 1757, Le Coucou, 3ème Ariette à voix seule & symphonie dans le goût italien.
  • 1757, Le Rossignol, IIème ariette à voix seule, avec 2 flûtes & violon seul, sans basse.
  • 1758, L'Ecole des Jaloux, IVème Ariette à voix seule & symphonie.
  • 1760, Livre de Concerto pour le clavecin avec symphonies
  • 1760, Polymnie, Cantatille avec Symphonie, dans laquelle il y a un violoncelle obligé par M. Michel Corrette, organiste des RR.PP. Jésuites de la maison professe.
  • 1760, Ramponneau, XXIIIème Concerto comique en Symphonie, pour 2 violons, avec la basse chiffrée
  • 1762, Paphos, cantatille à voix seule & symphonie
  • 1763, 2d Livre des Dons d'Apollon, contenant des chansons & autres airs pour chanter avec l'accompagnement de la guitarre, notés par tablature & par musique.  [complément au 1er livre de la méthode]
  • 1764, Douze offertoires pour l'orgue.
  • 1766, Laudate Domlnum de cœlis (psaume 148), motet à grand chœur, arrangé dans le « Concerto du Printems » de Vivaldi. Ce motet peut s'exécuter en trio, dessus, haute-contre, & basse taille.
  • 1766, Les Délices de la solitude, Sonates pour le violoncelle & basse continue, nouvelle édition augmentée des Principes en abrégé pour le violoncelle avec un menuet varié.
  • 1758, Cinquante Pièces de Canons lyriques, à 2, à 3 & à 4 voix. [La plus grande partie des paroles de ces canons est tirée des Proverbes tant sérieux que comiques, burlesques & familiers]
  • 1769, Vème Livre des Amusemens du Parnasse, contenant des ariettes de l'Opéra-comique & autres jolis airs. Le tout est arrangé pour le clavecin
  • 1770, 6ème Livre des Amusemens du Parnasse contenant la Marche des gardes Françoises & celle des gardes Suisses avec des ariettes choisies pour le clavecin
  • 1771, VIIème Livre. Les Amusemens du Parnasse, contenant des ariettes choisies, marches, menuets & romances avec des variations pour le clavecin
  • 1772, IVème Livre des Amusemens du Parnasse contenant les belles ariettes italiennes, chansons, menuets, & autres jolis airs, le tout ajusté pour le clavecin
  • 1772, VIIIème Livre d'Amusemens du Parnasse, contenant des ariettes italiennes, romances avec des variations & des marches accommodées pour le clavecin [Les marches font un bel effet sur les grands jeux de l'orgue]
  • 1773, 24ème Concerto comique contenant la marche du Huron [de Grétry] : « Comme l'amour soyons enfans : On dit qu'à 15 ans  &c. » accommodé pour les violons, flûtes, hautbois, pardessus, mandoline, alto & basse obligée pour le clavecin.
  • 1773, Les Sauvages, 25ème Concerto comique pour 2 violons, flûte, alto & basse obligée pour le clavecin.
  • 1775, Motets à voix seule avec accompagnement pour l'orgue, à l'usage des Dames Religieuses, pour voix soliste et orgue (perdu).
  • 1776, La Gamme du Haut-bois & du basson, avec les plus belles marches militaires, arrangées par M. Corrette. Prix 1 liv. 16s. [Cet ouvrage contient les principes de deux instrumens très agréables; & le choix des marches qui les accompagnent ne peut que faire le plus grand plaisir aux musiciens & aux amateurs. A Paris, chez les Marchands assortis.]
  • 1779, (nouvelle édition revue) Les Amusemens du Parnasse, méthode courte & facile pour apprendre à toucher le clavecin & le forte-piano avec les plus jolis airs à la mode
  • 1780, Divertissemens pour le clavecin ou le forte-piano [contenant les Echos de Boston & la Victoire d'un combat naval remportée par une frégate contre plusieurs corsaires réunis : dans ce combat on exprime par l'harmonie, le bruit des armes, du canon, les cris des blessés, les plaintes des prisonniers mis à fond de cale & l'allégresse des vainqueurs, célébrée par une fête marine, dédiés à Mgr. Le Duc d'Angoulême, Grand-Prieur de France, par M. Corrette Chev. de l'ordre de Christ & organiste de S.A.R].
  • 1781, 6 Symphonies en quatuor, contenant les plus beaux Noëls François & étrangers, avec des variations pour un 1er violon ou flûte, un 2d violon, alto & basse chiffrée, & pouvant s'exécuter à gr. orchestre à l'Office divin; par M. Corrette, Chev. de l'Ordre de Christ.
  • 1783, Matbrough, ariette nouvelle à voix seule, avec des solo pour le clavecin, le forte-piano ou la harpe qui peuvent également se jouer sur le violon, en ne prenant dans les accords que les notes d'en haut par M. Corrette. [Cette ariette est une nouvelle histoire, une nouvelle mort de Marlbrough, sur cet air devenu si célèbre...]
  • 1783, Le Globe volant, ariette en vaudevilles que l'on peut chanter sans savoir la musique, avec des solos pour le clavecin, le forte-piano ou la harpe qui peuvent également se jouer sur le violon (par M. Corrette, organiste de Mgr Le Duc d'Angoulême, grand prieur de France.)
  • 1784, Trois Leçons de Ténèbres à voix seule, avec accompagnement de l'orgue, pour la première de chaque jour, le mercredi, le jeudi & le vendredi Saint, par M. Corrette, Chevalier de l'Ordre de Christ.
  • 1784, Noëls avec des variations, l'O filii & un carillon pour l'orgue qui peuvent s'exécuter sur le clavecin & le forte-piano
  • 1785, Premier livre de motets : Credo, plusieurs Elévations ,  Dominum salvum fac
  • 1787, Pièces pour l'orgue, dans un genre nouveau, à l'usage des Dames religieuses et de ceux qui touchent l'orgue avec le mélange des jeux & la manière d'imiter le tonnerre.
  • 1788, Messes à 2 voix égales, avec l'accompagnement de l'orgue, à l'usage des Dames Religieuses, mêlées de Solo, Duo, & Chœurs, qui peuvent aussi se chanter par les hautes-contres & tailles.
  • 1790, Ariette patriotique, sur le refrain, Ah ! ç'a ira ça ira, ç'a ira, à voix seule de tous genre [...] accompagnant sur le clavecin, le forte-piano ou la harpe.
  • 1790, Chaconne du Tiers-Etat, composée par M. Corrette, sur les paroles du Tribut lyrique, que l'on peut exécuter à grand orchestre, sans chanter les paroles; avec trompettes & timballes.
  • 1790, Le Triomphe de la Garde-nationale, contenant 2 ariettes militaires, que l'on peut chanter à voix seule & en duo, avec violons, cors-de chasse & basse, M. Corrette, organiste du Temple
  • 1791, Le Maïs, Ariette comique, à voix seule, & symphonie que l'on peut aussi chanter en s'accompagnant seulement sur le clavecin ou sur la harpe.
  • 1792, Ça ira, ça ira, Symphonie à grand orchestre pour 2 violons, 2 hautbois, 2 cors, alto, violoncelle, basson, organo, contrebasses & timballes [Cette pièce peut aussi se jouer en trio & en quatuor dans les 4 parties du monde].
  • S.D., Pièces pour la musette, vièle, flûte à bec, flûte traversière, hautbois, dessus de viole et violon.
  • S.D., Divertissement pour deux cors de chasse ou trompettes qui conviennent aux flûtes traversières, hautbois, flûtes à bec, violons et tambourins.
  • S.D., Concert de symphonies pour les violons, flûtes, hautbois avec la basse continue.

En devenir...

La plupart de ces œuvres ont été publiées à Paris par Boivin & Le Clerc.

Écrits théoriques

Méthode raisonnée pour apprendre aisément à jouer de la flûte traversière. Avec des principes de musique, et des brunettes a I. et II. parties. Ouvrage utile et curieux, qui conduit en très peu de tems à la parfaite connoissance de la musique et à joüer a livre ouvert les sonates et concert.

  • Paris, Boivin, Le Clerc 1735 (2 exemplaires conservés)
  • Paris, l'auteur 1753 (3 exemplaires conservés)
  • Paris, aux adresses ordinaires 1773. Augmentée de la gamme du hautbois et de la clarinette (1 exemplaire conservé)
    • Localisations : F : Paris, Bibliothèque de France
    • GB: Cambridge, University Library - London, British Museum
    • US: Washington, D.C., Music Division, Library of Congress

    — Fac-similé (édition 1740 ?), Frits Knuf, Buren, 1978
    — Fac similé (édition 1773 ?), Minkoff Reprint, Genève, 1977
    — Traduction anglaise du manuscrit italien de Venise par Carol R. Farrar, Michel Corrette and the Flute and Flute Playing in the Eighteenth Century. Dans « Musical Theorists in Translation » (X), Institute of Medieval Music, Brooklyn NY, 1970
    — Edité par Marcello Castellani, Firenze, Studio per Edizioni Scelte, 1980

L'Ecole Orphée, méthode pour apprendre facilement à jouer du violon dans le goût françois et italien; avec des principes de musique et beaucoup de leçons a I et II violons.. Composées par M. Corrette. Oeuvre XVIIIe. [Nouvelle édition d'airs connus, avec des variations & d'un divertissement invalide en duo, pour jouer sans poser les doigts sur les cordes du violon, Paris et lyon 1779].

  • Paris, l'Auteur, Boivin et Le Clerc 1738 (3 exemplaires conservés : F : Paris, Bibliothèque de France

Méthode théorique et pratique pour apprendre en peu de tems le violoncelle dans sa perfection.. Composée par M. Corrette. XXIVe Ouvrage. Paris, l'auteur, Lyon, De Brotonne 1741 (7 exemplaires conservés) [Méthode pour le violoncelle contenant les véritables positions avec des leçons à 1 & 2 violoncelles, des préludes, des caprices avec des variations & la basse, la division de la corde pour placer si l'on veut dans les commencemens des lignes transversales sur le manche, afin d'acquérir l'habitude des intervalles des tons & demi-tons: plus, des Principes de musique pour les commençans par M. Corrette, Chev. De l'ordre de Christ., 1783]

  • Paris, l'auteur, boivin, Leclerc 1748 (7 exemplaires conservés)
    • Localisations : B : Bruxelles, Bibliothèque du conservatoire royal de musique - Bruxelles, Bibliothèque Royale
    • D: Berlin, Deutsche Staatsbibliothek
    • F : Paris, Bibliothèque de France
    • US: Washington, D.C., Music Division, Library of Congress

    — Traduction par Jane-Anne Koch, Method for easily learning to play the pardessus de viole with five or six strings, including lessons of one and two parts. New Boston Edition, Boston 1990.

     

Méthode pour apprendre à jouer du par-dessus de viole à 5 et à 6 cordes avec des leçons à I et II parties. Composée Par Michel Corrette.

  • A Paris, chés l'Auteur, Mad. Boivin, rue S. Honoré à la Règle d'or, M. le Clerc, rue du Roule à la Croix d'or, 1748 (1 exemplaire copnservé : F : Paris, Bibliothèque de France)

Les Amusemens du Parnasse. Méthode courte & facile pour apprendre à  toucher le clavecin, avec les plus jolis airs à la mode, où les doigts sont chiffrés pour les commençans; ensemble des principes de Musique. Livre  premier ; par M. Corrette, organiste des grands Jacobins [suivi par 7 livres de musique]

  • Paris, l'auteur 1749 (4 exemplaires conservés)
    • Localisations : F : Paris, Bibliothèque de France
    • GB: London, British Museum

Le maître de clavecin pour l'accompagnement, méthode théorique et pratique, qui conduit en très peu de tems à accompagner à livre ouvert avec des leçons chantantes où les accords sont notés pour faciliter l'étude des commençants. Ouvrage utile à ceux qui veulent parvenir à l'excellence de la composition. Le tout selon la règle de l'octave et de la basse fondamentale. Par M. Corrette. [plusieurs livres d'airs font suite à cette méthode]

  • Paris, L'Auteur, Bayard. Leclerc 1753 (14 exemplaires conservés)
    • Localisations : B : Bruxelles, Bibliothèque du conservatoire royal de musique - Bruxelles, Bibliothèque Royale
    • D: Marburg/Lahn, Universitätsbibliothek
    • F : Bordeaux, Bibliothèque municipale - Paris, Bibliothèque de France - Paris, Bibliothèque de France - GB: London, British Museum
    • I : Bologna, Biblioteca del Conservatorio (Liceo Musicale ; oggi civico Museo Bibliografico Musicale)
    • US: Ann Arbor, Mich., William L. Clements Library University of Michigan - Chicago, Ill. Newberry library - Chicago, Ill., University of Chicago Library - Washington, D.C., Music Division, Library of Congress

Prototypes, contenant des leçons d'accompagnement, par demandes & par réponses, pour servir d'addition au livre intitulé : le Maître de Clavecin pour l'accompagnement avec des sonates pour le violon, où les accords sont notés, ce qui abrège les difficultés de l'accompagnement par Michel Corrette organiste de la maison processe des RR.PP. Jésuites.

  • Chez l'Auteur, rue Montorgueil, à la croix d'argent; & aux adresses ordinaires de musique, 1754

Prototype, pour servir d'addition au Maître de clavecin; méthode pour l'accompagnement, par demandes & par réponses; avec Six Sonates pour le violon, la flûte ou le pardessus de viole : où les accords sont notés sur la basse, pour guider les commençans [...].

  • A Paris, à Lyon, à Rouen, à Dunkerque & aux adresses ordinaires avec privilège du Roi, 1775

Le Parfait Maistre à chanter, Méthode pour apprendre facilement la musique vocale & instrumentale, où tous les principes sont développés nettement & distinctement; avec des leçons dans le goût nouveau, à une & à deux parties, ce qui enseigne en très peu de temps à solfier toutes sortes de musique à livre ouvert, & des règles invariables pour ceux qui veulent se servir de la transposition : ouvrage qui conduit jusqu'au dernier degré de perfection, tant pour la mesure que pour le goût du chant par Michel Corrette [Nouvelle édition augmentée de nouveaux signes de musique & d'airs à chanter, 1782]

  • Paris, l'auteur 1758 (2 exemplaires conservés)
  • Paris, l'auteur 1775, augementée de nouveaux signes de musique et d'airs à chanter (2 exemplaires conservés)
    • Localisations : D: Berlin, Deutsche Staatsbibliothek
    • F : Paris, Bibliothèque de France
    • GB: London, British Museum
    • US: Washington, D.C., Music Division, Library of Congress

Les dons d'Apollon, méthode pour apprendre facilement à jouer de la guitarre, par musique et tablature; ou l'on enseigne les trois jeux de cet instrument, qui consistent dans le pincé, la tirade, et de la chute, avec la démonstration de tous les agréments et des jolis airs connus notés en partition selon l'ancienne et la nouvelle manière, ce qui rendra très habile en peu de tems, dans l'un et l'autre, avec l'histoire allégorique de la guitarre. Livre Ier. Par M. Corrette. [cette méthode est suivi par un secon livre de chansons et d'airs en 1763]

  • Paris, Bayard, La Chevardiere, Melle Catagnery 1762 (1 exemplaire conservé : GB: London, British Museum)

Nouvelle méthode pour apprendre à jouer en très peu de tems la mandoline, où les principes sont démontrés si clairement que ceux qui jouent du violon peuvent apprendre d'eux mêmes. Plus la tablature du cistre en musique à 5, 6 et à 7 rangs de cordes.. Par M. Corrette chevalier de l'ordre de Christ..

  • Paris, Lyon et Dunkerque, aux adresses ordinaires, 1772 (1 exemplaires conservés : Paris, bibliothèque G. Thibault)

Prototipes contenant des leçons d'accompagnement par demandes et par réponses; pour servir d'addition au livre intitulé le maître de clavecin pour l'accompagnement. Avec des sonates pour le violon, la flûte, le pardessus de viole.. par Michel corrette.

  • Paris, l'auteur 1775 (2 exemplaires conservés)
  • Paris, Lyon, Rouen, Dunkerque, sans date, Nouvelle éd. augmentée d'ariettes italiennes (1 exemplaires conservés)
    • Localisations : B : Bruxelles, Bibliothèque Royale
    • F : Paris, Bibliothèque de France
    • US: Chicago, Ill. Newberry library

Méthode pour apprendre à jouer de la contre-basse à 3, à 4 et à 5 cordes, de la quinte ou alto et de la viole d'Orphée, nouvel instrument ajusté sur l'ancienne viole; utile au concert pour accompagner la voix et pour jouer des sonates pour ces trois instrumens. Par M. Corrette.

  • Paris, adresses ordinaires, 1773(2 exemplaires conservés : F : Paris, Bibliothèque de France)

L'art de se perfectionner dans le violon, où l'on donne à étudier des leçons sur toutes les positions des quatre cordes du violon et les différents coups d'archet.. Cet ouvrage fait la suite de l'école d'Orphée, méthode pour le violon par M. Corrette chev. de l'ordre du Christ. [Cet ouvrage est la suite de l'Ecole d'Orphée, méthode pour le violon. Les Leçons qu'il renferme & ou les doigtés sont marqués dans les endroits difficiles (comme on le lit au frontispice), sont tirées des Sonates & Concerto des meilleurs auteurs italiens, allemands & autres & accompagnées de préludes sur chaque ton, de points d'orgues, tours de force, menuets & caprices avec des variations & la basse.]

  • Paris, Melle Castagnery 1782 (3 exemplaires conservés)
    • Localisations : F : Paris, Bibliothèque de France
    • GB: London, British Museum

La belle vielleuse, méthode pour apprendre facilement à jouer de la vielle, contenant des leçons où les doigts sont marqués pour les commençants; avec de jolis airs et ariettes en duo, deux suites avec la basse et des chansons par M. Corrette organiste de Mgr Le Duc d'Angoulême.

  • Paris, les Marchands assortis, Melle Catagnery, 1783 (2 exemplaires conservés)
    • Localisations : F : Rouen, Bibliothèque municipale
    • US: Washington, D.C., Music Division, Library of Congress

Le Berger Galant, Méthode contenant les véritables principes pour apprendre facilement à jouer de la flûte à bec, avec des airs connus, convenables à l'instrument, à une & deux parties que l'on pourra apprendre seul au défaut de Maître, par le moyen des leçons notées & en tablature; plus une suite de l'Auteur avec la basse, par M. Corrette, Chev. de l'Ordre de Christ.

  • A Paris, chez Mlle Castagnery, à la musique royale, rue des Prouvaires (annoncé dans plusieurs revues en août et octobre 1784)

Méthode pour apprendre facilement à jouer de la Quinte ou Alto, contenant des Leçons, des Sonates & des Préludes sur les tons les plus en usage, au moyen desquels ceux qui savent déjà jouer du violon pourront se passer de Maître par M. Corrette, Chev. de l'Ordre de Christ.

  • A Paris, chez Ml1e Castagnery, rue des Prouvaires (annoncé par plusieurs revues).

Nouvelle Méthode pour apprendre à jouer de la harpe; avec des leçons faciles pour les commençans; des menuets allemands & italiens, & autres jolis airs; & la partition pour l'accorder avec les pédales & sans pédales par M. Corrette, Chevalier de l'ordre de Christ.

  • A Paris, à Lyon, à Rouen, à Dunkerque, & aux adresses ordinaires de musique, 1775 (annoncé dans plusieurs revues)

Manuscrits

Ms. Venice, Biblioteca Querini Stampalia (18e s.)

Bibliographie

  • DEVRIÈS-LESURE ANIK, L'édition musicale dans le presse parisienne au XVIIIe siècle : catalogue des annonces. CNRS Éditions, Paris 2005
  • BORREL EUGÈNE, Michelm Corrette. Dans « Die Musik in Geschichte und Gegenwart » (2) p. 1695
  • FULLER DAVID & GUSTAFSON BRUCE, Michel Corrette. Dans  The New Grove Dictionary of Music and Musicians »
  • LESURE FRANÇOIS (dir), Écrits imprimés concernant la musique.  « Répertoire International des Sources Musicales », Henle Verlag, München 1971 (I), p. 236-238
  • BRENET MICHEL (Bobillier Marie), Les concerts en France. Paris, Sans date
  • DUFOURCQ NORBERT, L'orgue parisien. Paris, Hansen 1950
  • JAFFRÈS YVES. Les III leçons de ténèbres de Michel Corrette. « Recherches sur la musique française », éditions A. et J. Picard, Paris 1998, p. 77-101.
  • LA LAURENCIE LIONEL DE. L'École française de violon (II). Paris 1923
  • LESURE FRANÇOIS ET THIBAULT GENEVIÈVE. Les méthodes de mandoline de Michel Corrette (1772). Dans «Fontes», janvier-avril 1966
  • RAUGEL FÉLIX. Les organistes. Paris, 1923 ; Laurens Paris 1962

Discographie

01/
 

Michel Corrette
Concertos pour orgue et orchestre
Réné Saorgin, orgue
Ensemble baroque de Nice
Gilbert Bezzina, dir.
Harmonia  Mundi, 1905148 1978

 

 

02
Michel Corrette
Concerts et concertos comiques
Ensemble Stradivaria
Daniel Cuiller, dir.
ARIA, Adès 205432, 1996  

 

 

 

03 / 61
Gilles Jean
Requiem
Michel Corrette
Carillon des morts)
Musica antiqua Köln
Collectio Argentae, Polydor 1981 
Anne-Marie Rodde, soprano - Jean Nirouët - Martyn Hill, ténor - Ulrich Studer, Basse - Peter Kooy, basse
Philippe Herreweghe, dir.
Gilles Jean, Requiem : 01. Introitus - 02. Kyrie - 03. Graduale - 04. Offertorium - 05. Sanctus - 06. Agnus Dei - 07. Communio. 08 : 8. Michel Corrette, Carillon des morts

 

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995- 13 février 2005
Révision 22 juin 2010

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie.org

Mardi 10 Février, 2015 13:42