bandeau texte musicologie

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte : la musique instrumentale en Allemagne de Beethoven à Schubert.

Les quatuors avec piano de Ludwig van Beethoven

La musique de chambre de Ludwig van Beethoven.

On recense dans la production de Beethoven quatre quatuors pour piano et cordes dont l’un, le no 4 (opus 16 bis), résulte de l’arrangement, effectué par le compositeur en 1810, de son quintette pour piano et vents opus 16. Les trois autres ne doivent surtout pas faire illusion par le numéro d’opus (posthume) qui leur a été attribué, car il s’agit d’œuvres datant des toutes jeunes années du musicien (1785), qu’on retrouve classées sous le même code WoO 36. Si le deuxième (en majeur) ne présente qu’un vague intérêt documentaire, les deux autres « témoignent déjà d’une indiscutable originalité dans la forme. Notamment 1er (en mi bémol majeur), composé d’un adagio qui est loin d’être insignifiant, d’un allegro soulevé par le souffle du Sturm und Drang façon Haydn, et d’un thème et variations. Le 3e (en ut majeur) a l’intérêt de nous faire entrer dans le processus créatif de Beethoven : on reconnaît dans son mouvement initial ce qui sera quelques années plus tard le deuxième thème de la sonate pour piano opus 2 no 3, et, dans son deuxième mouvement, la première mouture du thème de l'Adagio de la sonate opus 2 no 1. Écrites dans une ambiance mozartienne, avec parfois des allures de finale d’opéra-bouffe, ces partitions accordent le plus souvent la prééminence au piano, rejoignant ainsi l’esprit du concerto. »192

Ludwig Beethoven, quatuor avec piano no 1 en mi bémol majeur WoO 36, II. Allegro con spirito, par Philippe Cassard, Raphael Oleg, Miguel da Silva et Marc Coppey

 

Ludwig van Beethoven, Quatuor avec piano no 3 en ut majeur WoO 36, 1. Allegro vivace, 2. Adagio con espressione, 3. Rondo: Allegro, par Martha Argerich (piano), Maria Solozobova (violon), Lyda Chen (alto), Antoine Lederlin (violoncelle), enregistrement de concert, 23 décembre 2014, à la Tonhalle de Zürich.

 

plumeMichel Rusquet
11 novembre 2019

© musicologie.org

musicologie.org
 rss

Notes

192. Andriot Philippe, dans « Diapason » (412), février 1995.

 


À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org,
56 rue de la Fédération,
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Mardi 12 Novembre, 2019 1:10