bandeau texte musicologie

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte : la musique instrumentale en Allemagne de Beethoven à Schubert.

Le quintette pour piano et vents, opus 16, de Ludwig van Beethoven

La musique de chambre de Ludwig van Beethoven.

Composé vers 1796 pour un ensemble comprenant hautbois, clarinette, cor et basson, le quintette opus 16 en mi bémol majeur adopte la même tonalité et la même formation instrumentale que le quintette K 452 de Mozart. Dans cette œuvre en trois grands mouvements, dont le premier prend appui sur une introduction grave et le deuxième emprunte son thème à un air de Zerlina de Don Giovanni, le jeune Beethoven « reproduit les formes de Mozart en s’appuyant sur l’aspect extérieur du modèle, sur les résultats de l’impulsion classique sans jouir de l’impulsion elle-même. Mais il ne faut pas méconnaître la beauté du quintette opus 16 : la fraîcheur et la sérénité de cette œuvre où Beethoven donne une réplique accomplie aux effets les plus subtils de Mozart compensent ses relatives maladresses ou son manque d’unité. »194

Ludwig van Beethoven, quintette pour piano et vents, opus 16, en mi bémol majeur, II. Andante cantabile, par Sviatoslav Richter, David Walter, Pascal Moraguès, Pierre Moraguès & Patrick Vilaire.

 

plumeMichel Rusquet
6 décembre 2019

© musicologie.org

musicologie.org
 rss

Notes

194. Szersnovicz Patrick, dans « Le Monde de la musique » (275), avril 2003.

 


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org,
56 rue de la Fédération,
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Vendredi 6 Décembre, 2019 1:52