musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Sonnant et plaisant : Rameau imaginé au grand orgue par Les surprises

L'héritage de Rameau, Ensemble Les surprises, Louis-Noël Bestion de Camboulas (direction), Yves Rechsteiner (orgue). Éditions Ambronay 2017 (AMY 050).

13 novembre 2017, par Jean-Marc Warszawski ——

L'ensemble Les Surprises, fondé en 2010, marque son territoire par le choix même de son nom repris d'un opéra de Rameau, Les surprises de l'amour, amour qui est donc celui de la musique française des xviie et xviiie siècles, qui ne jalousera pas les liens intimes tissés avec le Centre culturel de rencontre de l'abbaye d'Ambronay, qui produit leur troisième enregistrement.

Le premier, en 2013, était consacré à des œuvres de Jean-Féry Rebel et de son fils François , le second, en 2016, aux Éléments, un opéra-ballet de 1721, composé par André Cardinal Destouches et Michel-Richard de Lalande.

Ce disque met en avant l'organiste Yves Rechsteiner qui a imaginé des « suites de symphonies » tirées d'œuvres de Jean-Philippe Rameau, arrangées en concerto d'orgue. Il justifie sa démarche par quelques bribes documentaires et suppositions sans grand fondement du point de vue de l'historien, d'autant que faire de l'histoire est raconter ce qui fut et non pas ce qui aurait pu être, pas même probable. Mais son choix qui est en réalité purement musical est indiscutable, ne peut être apprécié que dans sa réalisation. Pour tout dire, cela donne fort bien, en plus du plaisir de retrouver quelques valeurs chantantes sûres, comme Les Sauvages. Là, Yves Rechsteiner sait parfaitement ce qu'il a fait, en créant « des couleurs tout à fait inédites, l'orgue prenant tantôt des teintes de hautbois, bassons ou trompettes qui se mêlent et donnent du brillant à l'orchestre à cordes ».

Des suites de symphonies — pour rester dans le concept — de François Rebel et François Francœur sont intercalées.

Onze cordes concertent avec le grand orgue François-Henri Clicquot, de Souvigny, érigé en 1782 : les violonistes Alice Julien-Laferrière, Gabriel Ferry, Adrien Carré, Raphaëlle Pacault, Anaëlle Blanc-Verdun, Rachel Cartry ; les altistes Lika Laloum et Tiphaine Coquempot ; Juliette Guignard à la viole de gambe (cofondatrice de l'ensemble) ; le violoncelliste Julien Hainsworth, Marie-Amélie Clément, pour la contrebasse. La direction est assurée, parfois depuis le clavecin, par l'autre cofondateur des Surprises, Louis-Noël Bestion de Camboulas.

1-3. Jean-Philippe Rameau, concerto « Les sauvages » (arrangement d'Yves Rechsteiner)

4-7. François Rebel et François Francœur, suite de symphonie

8-10. Rameau, concerto « Les enfers » (arrangement d'Yves Rechsteiner)

11-13.Rebel et Francœur, suite de symphonie.

14-17. Rameau, concerto « Les amours » (arrangement d'Yves Rechsteiner)

 

Jean-Marc Warszawski
13 novembre 2017

 

Jean-Marc Warszawski, ses derniers articles : Le duo Repicco, les musiciens assassins italiens du xviie siècle, ceux qui furent assassinésUne divine tragédie de Liszt mise en orgue pas Thomas OspitalLe Chemin de la Croix de Paul Claudel et Jean Giroud par Pascal Vigneron et Brigitte FosseyLa musique de chambre au milieu du xxe siècle : France-EspagneConcertis et sonates de Vivaldi mis à deux clavecinsTous les articles de Jean-Marc Warszawski

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos
▉ Statistiques
▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Lundi 13 Novembre, 2017 4:13