bandeau texte

 

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : Un parcours découverte

La musique instrumentale entre
le temps de Bach et celui de Mozart
Bohème

Josef Antonin Stepan
1726-1797

Johann Stamitz (1717-1757)  ◆  Frantisek Benda (1709-1786) ◆ Jiri Antonin Benda (1722-1795) ◆ Josef Antonin Stepan (1726-1797) ◆ Frantisek Ignac Antonin Tuma (1704-1774).

Josef Antonin Stepan (1726-1797) : « Des idées pleines de charme, de fraîches et parfois piquantes harmonies, une plaisante faconde, un sens aigu du rythme et des réparties, un équilibre tout classique dans les proportions, ce sont quelques-unes des qualités de ce natif de Bohème (dont le nom s'écrit aussi Steffan ou Stephan), qui choisit de vivre à Vienne, qui fut l'élève de Wagenseil et le maître de clavecin, à la cour d'Autriche, de la future reine Marie-Antoinette, et dont les quelque quarante sonates sont encore bien méconnues, tout comme ses concertos et ses symphonies… »1   Ces sonates, justement, dont une part significative est désormais accessible, abondent en trouvailles et en surprises, même si le meilleur y côtoie parfois le médiocre ou le convenu, et se signalent par une écriture qui les destine de préférence au pianoforte ou au piano moderne. Et, parmi les autres pièces que Stepan a dédiées au clavier, quiconque se sentirait attiré par les expérimentations souvent audacieuses de ce musicien ne manquera pas d'aller explorer son jardin secret que constituent les cinq Capriccios : « Voici des morceaux étonnants, dans l'esprit d'improvisation des fantaisies et rondos de Philipp Emanuel Bach, peut-être plus neufs encore, plus fermes d'écriture sinon de pensée ; ils sont assemblés de multiples fragments, où varient tonalité, tempo, texture ; points d'orgue et cadences rompent sans cesse le discours. L'analyse, pourtant, montre une organisation interne, des relations entre ces bouts mosaïqués. »2

 

Josef Antonin Stepan, Concerto pour piano en si♭majeur par Andreas Staier et le Concerto Köln.

 

Josef Antonin Stepan, Capriccio no 5, (pianoforte Andreas Stein de 1783.

Notes

1. Sacre Guy,  La Musique de piano. Robert Laffont, Paris 1998, p. 2 732.

2. Ibidem, p. 2737.

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

rss Flux rss

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

musicologie

ISSN2269-9910

Références / musicologie.org 2016

Lundi 16 Mai, 2016 3:21

Recherche

rectangle

rectangle_actu

rectangle

rectangle