bandeau texte

S'abonner au bulletin

 

Lars Danielsson Quartet la musique en Nørd (et partout)

 

Lars Danielsson. Photographie © D. R.

Théâtre de Caen, 17 novembre 2015, par Alain Lambert ——

Quelques sièges vides ce mardi d'après attentats, peut être aussi à cause de l'horaire inhabituel pour ce premier concert dans les foyers du théâtre de l'année. Mais il fallait le faire coïncider avec les Boréales (« Un festival en Nørd ») car deux des musiciens sont suédois. Et pas n'importe qui, Lars Danielsson aux compositions, à la contrebasse, au violoncelle, à la programmation aussi visiblement, vu l'étrange tonalité colorée de son premier solo. Et Magnus Öström, ancien du regretté EST, à la batterie. Avec John Paricelli, autre coloriste, aux guitares, comme sur les deux cédés Liberetto. Sans Tigran Hamasyan au piano, mais Grégory Privat,  tout aussi mélodique et fougueux.

Et de la fougue, ce concert n'en a pas manqué, une fois passé le délicat Liberetto, tout en retenue. Le morceau suivant, Orange Market, écrit pour Tigran, se laisse dériver vers l'Arménie et ses rythmes orientaux. Le pianiste a du mal à rester vissé à son tabouret et s'élève en spirale comme un derviche. Puis la rythmique s'emballe encore plus, avec des pauses sur Passacaglia, ou une sorte d'hymne évoqué dans un moment plus free, dont l'auteur n'avait pas forcément prévu la portée.

Avant un passage vers l'Afrique. Puis la contrebasse revient sur une pédale binaire, où la guitare, d'abord wah-wah, s'envole sur un long solo blues rock. Deux reprises étonnantes, Africa et surtout Party On the Planet, un reggae, sans doute, mais sage sur le disque, à l'image du quintette presque classique.

Ici, le groupe se laisse aller à de longues impros, à des échanges vifs et rugueux entre les musiciens, au plaisir de jouer. Une ode à la liberté musicale, par ces temps de haine de la musique. En rappel, Grace, qui sonne comme une prière laïque pour apaiser un monde en folie.

Les Boréales continuent donc, avec peut-être quelques changements. Du jazz encore au Big Band Café à Hérouville samedi 21, avec Sven et Das Kaff, invités par le collectif Jazz. Au théâtre, un ciné concert consacré à Dreyer, Jeanne d'Arc et Vampyr, avec l'Orchestre Régional de Normandie, du cirque musical, Cirkus Cirkor du 25 au 28. Et bien d'autres manifestations à découvrir sur le site.

 

 

 Alain Lambert
17 novembre 2015

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2015

musicologie

Jeudi 19 Novembre, 2015 12:36

bandeau

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert
alain@musicologie.org