musicologie.org —— 20e année,

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire . ?...

La Gazette musicale

Musique de chambre à Giverny 2019 iv : Dohnányi, Mendelssohn, Enesco

Ernő (ou Ernst von) Dohnányi, est né à Poszony (Bratislava), au royaume de Hongrie. Son père, et l’organiste de la cathédrale lui donnent des cours de piano et de composition. Après ses études au lycée, il intègre le Conservatoire de Budapest. Il a déjà composé de nombreuses œuvres qu’il a pour la plupart rejetées. En 1895, Johannes Brahms, qui apprécie positivement sont 1er quintette avec piano, organise une première à Vienne. Dohnányi est diplômé en 1897. L’année suivante, un concert à Londres forge le premier maillon d’une renommée qui sera immense : il est le second Franz Liszt.
Parallèlement à sa carrière de concertiste, il a tôt des emplois

◆(France musique) Le français Joë Christophe lauréat du concours de l'ARD
◆(France Musique) Pépite d'ar-chive : Moondog en concert à la Salle Gaveau en 1976
◆(France Culture) Avec la mort de Philippe Pascal de Marquis de Sade, la new wave française perd son chanteur magnétique
◆(France Info) Les « Ballades » en solitaire du pianiste Ahmad Jamal
◆(actu) Inauguration du square Hilaire Penda à Montreuil

◆(Europe 1) Pourquoi les balei-nes baissent d'un ton
◆(Olirix) Atelier Lyrique de Tour-coing : François-Xavier Roth succède à Jean-Claude Malgoire
◆(Le monde) Mort de Daniel Johnston, chanteur américain aux multiples facettes
◆(France Info) Daniel Johnston, icône du rock alternatif, est mort à 58 ans
◆(France Inter) Pretty Yende, nou-veau diamant de l'opéra
◆(La presse, Québec) La sopra-no Pretty Yende à la conquête de la Traviata

Les sonates opus 49 (nos 19, 20) de Ludwig van Beethoven

Michel Rusquet —— C’est un tout petit opus que celui-ci, et on se demande ce qu’il fait là, s’agissant d’œuvres écrites dans les années 1796-1798. De plus, ces deux sonates « faciles », respectivement en sol mineuret en sol majeur, ne sont guère que des « sonatines » en deux mouvements, au contenu musical relativement limité, et certainement composées par Beethoven à l’intention de ses élèves. Elles n’en sont pas méprisables pour autant, et on notera que le compositeur trouva suffisamment de charme à l’un de ces morceaux – le tempo di menuetto de l’opus 49 no 2, pour en réutiliser le thème dans son septuor opus 20.

Le CALMS : l’art lyrique et musical solidaire

Jean-Luc Vannier —— Né de l’urgence après le drame de la rue d'Aubagne à Marseille, le Collectif des Artistes Lyriques et Musiciens pour la Solidarité -CALMS- a pour objet la création d'événements lyriques caritatifs et fédérateurs afin de récolter des fonds pour des associations et de sensibiliser la population à de grandes causes sociales ou humanitaires. Initié par le baryton Mikhael Piccone, un concert caritatif a été organisé au théâtre Toursky, le 22 janvier 2019.
La saison solidaire du CALMS 2019/2020 comprend dix concerts, sur Marseille et dans le département

◆(Le Figaro) Catherine Ringer célèbre les 40 ans des Rita Mit-souko à la Philharmonie de Paris
◆(France Musique) Journée Clara Schumann sur France Musique
Abraham Megerle (1607-1680)
◆(Le Parisien) Saint-Ouen : jus-qu’ à 9 heures de queue pour inscrire ses enfants au conservatoire
◆(France musique) Disparition de Roger Boutry, compositeur et président honoraire de l’Orchestre de la Garde républicaine
◆(France culture) Argentine : le rock et la junte
◆(France info) «La Gran Partita» : Mozart chorégraphié façon dance floor à l'Opéra du Rhin

Charles Valentin Alkan (1813-1888)

Son père dirigeait une école élémentaire réputée pour son enseignement musical (rue des Blancs-Manteaux à Paris). Second de six enfants, il entre à 6 ans au conservatoire de Paris, où il étudie le piano avec Zimmermann. Il donne ses premiers concerts à 12 ans.
Deux soirées musicales ont eu lieu dimanche et lundi dernier. La première, qui était donnée par le jeune Alkan, a eu lieu dans les salons de M. Pape, l'un de nos premiers fabricants de piano. On y a

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Michel Rusquet
Jean-Luc Vannier
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

 

Grieg, Daniel Propper (piano), Peer Gynt, suites (1 et 2), 25 mélodies et danses populaires, « Je t'aime », no 3 des Pièces d'après ses mélodies, opus 41. forgotten records 2018 (fr 1550).

Les sonates opus 31 (nos 16, 17, 18) de Ludwig van Beethoven

MIchel Rusquet —— Grand opus, assurément, que ces trois sonates composées en 1801-1802, donc peu ou prou à l’époque du « testament de Heiligenstadt ». Beethoven « est sourd, et il sait qu’il ne guérira plus. On pourrait s’attendre à des œuvres tragiques, tourmentées, justement testamentaires. C’est vrai, non pas à moitié, mais au tiers seulement : si la deuxième du triptyque reflète en effet les étapes d’une grave crise morale, les deux autres, à l’opposé, ne sont que joie, que bonne humeur  ; preuve, s’il en fallait, que chez Beethoven l’élan vital est irrépressible. »
Facétieuse et fantasque, et de ce fait passablement déconcertante, l’opus 31 no 1 en sol majeur est un peu la mal-aimée des trois. Certains

PulcinellaCinq cédés jazz pour prolonger l'été

Alain Lambert —— Une belle rentrée pour le jazz français qui se porte à merveille et explore de nombreux univers musicaux. En voici cinq parmi d'autres souvent tout aussi intéressants. Hugo Lippi et sa guitare chantante (Confort Zone), le trio Bloom et ses voix chatoyantes (Dièse 1), tous deux déjà parus, et dès le 20 septembre : Pulcinella et ses ambiances intriguées (Ça), Samy Thibault et ses envies symphoniques (Symphonic Tales) et enfin Sylvain Rifflet et son trio médiéviste (Troubadours).
Comfort Zone » (Gaya Music 2019), le nouvel album d'Hugo Lippi, a été enregistré à New York avec Ben Wolfe à la contrebasse, Donald Edwards à la batterie, mais avec son complice Fred Nardin au piano. On l'avait découvert au Vélocipède à Caen, il y a une douzaine d'année

La sonate opus 28 (no 15 « pastorale » de Ludwig van Beethoven

Michel Rusquet —— Dernière née de la floraison de quatre sonates (avec les opus 26et 27) de l’année 1801, cette vaste et paisible sonate opus 28 en majeurabandonne momentanément les tentatives de renouvellement de la forme. « Sous-titrée Pastorale par l’éditeur hambourgeois Cranz – le même qui baptisa l’opus 57 Appassionata, cette sonate justifie son qualificatif pour une fois judicieux par le climat et la couleur de ses mouvements extrêmes. Toute passion semble absente de cette œuvre de communion panthéiste, transparente et simple en

Clara Schumann (1819-1896)

Clara Schumann étudie le piano et une partie de ses humanités avec son père, mais aussi le violon et toutes les disciplines de la composition musicale avec les meilleurs professeurs de Leipzig : théorie, harmonie, orchestration, contrepoint, fugue.
Elle jouit très tôt d'une réputation d'enfant prodige,

Les sonates opus 27 (13 et 14 « clair de lune » de Beethoven

Michel Rusquet —— En donnant à chacune de ces deux sonates opus 27 l’intitulé Quasi una fantasia, Beethoven affirme son indépendance désormais totale vis-à-vis de la sonate traditionnelle. Le terme fantasia renvoie au verbe allemand fantasieren (improviser), et c’est bien la première de ces deux sonates — l’opus 27 no 1 en mi♭ majeur, le « versant ensoleillé de l’opus » — qui « improvise le plus, multipliant les contrastes, les changements d’humeur, avec une brusquerie déroutante. Sa succession de morceaux enchaînés peut se diviser en quatre mouvements : les deux extrêmes, ramifiés, encadrent deux courts mouvements centraux, d’un seul tenant. »54 Cette liberté extrême sur le plan formel s’affirme dès

Lambert Michel (v. 1610-1696)

Il reçoit son éducation à la chapelle du duc d'Orléans (Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII). Dès 1636,  il se fait connaître comme chanteur et professeur de chant à Paris.
Il bénéficie de la protection d'importantes personnalités : Gaston d'Orléans et sa fille

John Lewis  (1920-2001)

Jean Toulet —— John Lewis était le fondateur et l'animateur d'un quartet de jazz qui connut une grande notoriété : le Modern Jazz Quartet (MJQ en abrégé).
Pour un « classiqueux » qui chercherait un point d'entrée pour le jazz, le MJQ aurait pu apparaître comme une bonne clé :

Les cédés

Sylvain Rifflet, Trouba-dours, Sylvain Rifflet (saxs, Clar., Shruti-Box), Verneri Pohjola (trpt), Benjamin Flament (percus) Sandrine Marchetti (harmonium), L'autre distribution 2019.

Hugo Lippi, Comfort Zone, Hugo Lippi (g), Fred Nardin (p), Ben Wolfe (ctrb), Donald Edwards (ba0), Gaya Music 2019.

Bloom, Dièse 1, Laurence Ilous, Mélina Tobiana, Léa Castro (voix), Martin Guimbellot (ctrb), Nils Wekstein (percus), CQFD 2019.

La sonate opus 22 (no 11)  de Ludwig van Beethoven

Michel Rusquet —— Retour à la « grandeur », à un certain « héroïsme » et, jusqu’à l’excès, à la recherche du brio pianistique. De 1799-1800, donc contemporaine de la 1re symphonie, cette vaste sonate opus 22 en si bémol majeur ne justifie qu’imparfaitement l’opinion du compositeur qui pourtant la jugeait « particulièrement réussie ». « Intitulée grande sonate, comme chaque fois que Beethoven en publie une toute seule et en quatre mouvements, elle est curieusement dépourvue de réelle inspiration, si l’on excepte le milieu du mouvement lent. Elle ne manque pourtant ni de fermeté dans le trait, ni de rigueur dans la construction. Mais Beethoven s’y répète, s’y parodie ; on le sent à ce moment exact où il a suffisamment pris conscience de son style pour pouvoir, sans qu’il

Compère Loyset (v. 1445-1518)

Compositeur flamand qui a peut être exercé à Cambrai. Selon le poète Jean Molinet qui semble l'avoir connu.
Il aurait apartenu à une famille de Saint-Omer (Artois). Un document milanais de 1476 le dit ecclésiastique de Gobelins (Artois).
Un décret de Charles VIII de de 1494, accordant la nationalité française à Compère pour qu'il puisse sauvegarder les bénéfices acquis pendant son service royal le dit originaire du Hainaut.
La date de 1450 communément admise pour sa naissance est trop

La sonate opus 26 (no 12) de Ludwig van Beethoven

Michel Rusquet —— Avec cette sonate opus 26 en la bémol majeur, qu’il achève en 1801 et qu’il dédie au prince Lichnowsky, Beethoven s’engage déjà résolument sur de nouveaux chemins, avec ce qu’ils impliquent de manquements à la norme, qu’emprunteront également les deux suivantes (opus 27), achevées la même année. « Il en sortira un nouveau Beethoven, le Beethoven deuxième manière des classificateurs, celui que Liszt, après l’adolescent, nomme simplement et bellement l’homme. L’opus 26 commence par un mouvement lent, se poursuit par un scherzo et une marche funèbre, conclut sur un allegro à l’allure de toccata ou de mouvement perpétuel : aucun des mouvements ne se donne la peine

 Petites annonces

Pomeys (69) Chef de chœur et d'orchestre (70 ans) cherche orchestre symphonique ou harmonie à diriger.
La chorale Alegria de Taluyers cherche chef de chœur
Accordéon Club Lorrain de Homecourt cherche batteur
Jeune chanteuse débutante de Vendôme (41) cherche scènes ouvertes
Stage de chant en Haute-Loire
Le groupe Barbershop (Nancy) recherche un ténor
violoncelliste recherche guitariste classique dans le 06
Paris cherche studio d'enregistrement avec un piano de caractère pour accompagner chanteur lyrique
Pessac (33) cherche bénévole pour création chorale mêlant enfants d'un quartier prioritaire et seniors autour de chansons françaises
Chanteuse et flûtiste (Vaison-la-Romaine) cherche chanteurs et instrumentistes bon niveau pour ensemble baroque

rectangle

Kosmicki Guillaume, Mu-sique savantes : (III) de John Zorn à la fin du monde et après (1990-2015). Le mot et le reste, 2017 [336 p.; ISBN 978-2-36054-291-8 ; 23 €]

 Agenda 

⏪⏪ septembre 2019 ⏩⏩

L M M J V S D
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30

2015.. 2016.. 2017.. 2018..

       

recangle_textes

rectangle_actu

rectangle

 

trait Les livres trait

Douche Sylvie (direction), Musiques de scène sous la iiie République. Microsillon éditions, Lyon 2018 [280 p. ; ISBN 978-2-9553842-2-0 ; 27 €]

Le Vot Gérard, Poétique du rock : oralité, voix et tumulte. « Musique ouverte », MInerve 2017 [204 p. ; ISBN 988-2-86931-144-2 ; 21 €]

Tango argentin

Saféris Véronique, Tan-go argentin et psychanalyse : inovations thérapeutiques. (Espaces théoriques), L'Har-mattan, Paris 2019 [286 p., ISBN 978-2-343-17120-3 ; 29 €)

 

 

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours d'harmonie et d'écriture

Articles et documents
Bibliohèque
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

2018 : 838 958 lecteurs. Classement Alexa ; 9 366 pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 299 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)