18e année,     -   1er Brumaire, jour de la pomme.

    Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire

 

Joseph KosmaJoseph Kosma (1905-1969)

Élève de Béla Bartók à l'Académie de musique Franz-Liszt de Budapest, il acquiert son diplôme de composition et de direction d'orchestre.
Il part en 1928 à Berlin avec une bourse d'étude, il suit les cours de Hanns Eisler. Il y rencontre la concertiste Lilli Appel qui deviendra son épouse.
Il participe comme pianiste à la troupe de Brecht. De cette époque datent les Lieder vom Meer sur des textes de Theodor Plivier (1892-1955), matelot, orpailleur, berger, barman, enrôlé dans le marine de

Le duo Leleu - Escaich en concert et cédé
Authorship in Historical Keyboard Music,7-9 June 2018, Lisbonne
Music composition in Chile: Tendencies, conflicts and perspectives,24-25 November 2017, Vienna
Research on Contemporary Composition Conference, Dec. 2, 2017, Dahlonega, GA
22 octobre 1637, naissance de Francis North

 

22 octobre 1761, naissance de Johann Christian Gottlob Eidenbenz
22 octobre 1761, décès de Nicolas Gilles Forqueray
22 octobre 1764, décès de Jean-Marie Leclair
22 octobre 1811, naissance Franz Liszt
22 octobre 1905, naissance de Joseph Kosma
▩22 octobre 1909, naissance de Germaine Montero
▩22 octobre 1921, naissance de Georges Brassens

Jean-Marie LeclairJean-Marie Leclair  (1697-1764)

Mariés le 8 janvier 1695, sa mère est Benoîte Ferrier, son père, Antoine, est maître passementier, mais aussi maître à danser et joueur de basse de violon, il joue dans l'orchestre du Concert de l'Académie des Beaux-Arts de Lyon. Jean-Marie, l'aîné de huit enfants, est destiné au commerce, et à devenir maître passementier comme son père, il est aussi musicien et danseur.
En 1716, il est danseur à l'Opéra de Lyon, où il rencontre Marie-Rose Casthagnié avec laquelle il se marie le 9 novembre 1716 à l'église

 

Franz LisztFranz Liszt (1811-1886)

Il reçoit ses premières leçons de piano auprès de son père. En 1820 il se produit au piano à Sopron et à Pozsony (Bratislava) au palais du prince Esterházy. En 1821, ayant obtenu une bourse auprès de l'aristocratie hongroise, Adam Liszt accompagne son fil à Vienne. Franz suit les cours de Karl Czerny (1791-1857) pour

▩22 octobre 1923, décès de Félix Fourdrain
▩22 octobre 1970, décès de Samson François
▩22 octobre 1979, décès de Nadia Boulanger
1917 : chronique d'un livreur de pianos, un concert-spectacle avec images
Confidences et complaintes de soldats, un cycle de concerts
L'orchestre national d'Île-de-France au pays du Caribou
Autour d’Ange Georges Bous-quet, compositeur... (1818-1854), 13 oct. 2018, Perpignan
Musicking: Cultural Considera-tions, April 10-14, 2018, Eugene

Joseph CanteloubeJoseph Canteloube (1879-1957)

Il est issu d'une famille bien établie d'Auvergne. Son père est directeur de la succursale de la banque la « Société Générale » d'Annonay. Sa mère, Marie Garidel,  fille de médecin, bonne pianiste, organise des concerts.
À l'âge de huit ans, il suit des cours de violon avec un certain Manchovet.
En 1891, son père l'inscrit à l'école Saint-Thomas-d'Aquin à Oulins, près de Lyon, ce qui interrompt brutalement ses études musicales

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Jean-Luc Vannier
Strapontin au Paradis
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

*

 

Les musiciens dans la Grande Guerre (24) : « Commémoration fraternelle », œuvres de A. Kastalski, A. H. Brewer, H. Fährmann, R. Vierne

Kein LichtKein Licht (2011 / 2012 / 2017) : l’opéra pamphlet de Philippe Manoury

Par Frédéric Norac —— près la Ruhrtriennale où il a été créé en août dernier puis l'Opéra du Rhin qui l'a repris en septembre dans le cadre du Festival Musica, Kein Licht (Pas de lumière), le dernier opéra de Philippe Manoury aborde enfin à l’Opéra-comique qui en est le premier producteur et le commanditaire. Baptisé « Thinkspiel », jeu de mots sur « thinktank » et « Singspiel » par ses créateurs, le compositeur lui-même et le metteur en scène Nicolas

Benjamin PetitBenjamin Petit 4tet « 5° SUD » du jazz voluptu'air !

Par Alain Lambert —— Le jeu de mot est facile, le saxophoniste, ténor et soprano, est aussi pilote de ligne et son jazz est aérien, joyeux, rythmé, voluptueux, décontracté et sans problème, sauf le plaisir de jouer, loin des recherches dissonantes ou minimalistes.
Les mélodies, variées, accrochent l'oreille, le son est recherché et le quartette bien huilé, avec Jerry Leonide au piano, Zacharie Abraham à la contrebasse et Francis Arnaud à la batterie. Augmenté de Sylvain Gontard à la trompette ou au bugle sur Liam et I Taw A Putty Tat.
Mygale et Brittney nous avance sur la piste de décollage le temps du thème, puis le tempo s’accélère pour l'envol du ténor, avant que le piano

Otto Gibel (1612-1682)

En 1629, il fuit Burg auf Fehmarn (île de la Baltique), en raison d'une épidémie de peste, à laquelle son père, le prêtre Abraham Gibelius, succombe. Sa mère est la fille du recteur et docteur en théologie Otto Gualperius (qui a été professeur de grec et d'hébreu à Magdeburg).
Il gagne Braunschweig, et commence ses études musicales sous la direction de Heinrich Grimm en 1631.
Sans attaches et sans ressources, il ne peut envisager de suivre des études universitaires

Charles IvesCharles Ives (1874- 1954)

Ives est issu d'une famiille de banquiers, juristes et prédicateurs de Nouvelle Angleterre. Son père, George Ives (1845-1894) dirige pendant le guerre de cessession (1860-1865) l'orchestre de la première brigade d'artillerie lourde du Connecticut. Il aime expérimenter en faisant défiler simultanément

Folville Juliette (1870-1949)Folville Juliette (1870-1949)

Elle reçoit ses premières  leçon de musique avec son père, avocat et pianiste amateur, élève de Jalheau (qui eut aussi César Frank comme élève) au conservatoire de Liège.
Elle suit la classe de violon d'Ovide Musin (1854-1929), et celle de contrepoint et de composition de Jean Théodore Radoux (1835-1911). Elle obtient le premier prix de fugue du Conservatoire de Liège en 1887.
Elle se produit comme pianiste, claveciniste et violoniste en Belgique, en France, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Grande-Bretagne.
En 1892 et 1893, elle présente avec succès son opéra Atala à Rouen et à Lille. Elle interprète surtout la musique de clavecin des XV-XVIIIe siècles, et

Hervé Sellin, Dieter Ilig, Frank Woeste : des passerelles entre jazz et classique

Par Alain Lambert —— Cet automne semble propice à ce genre puisque le contrebassiste allemand Dieter Ilig  nous invite à réentendre B.A.C.H. en jazz, comme d'autres avant lui (Jacques Loussier, John Lewis...) mais il s'agit ici d'un travail plus ample, après trois opus chez

Johannes Muscovius  (1635-1375)

Fils d'un maître d'école, il grandit dans le dénuement entre l'enseignement de son père et le travail comme gardien de bétail. Il suit ensuite sa scolarité à Kamenz.
En 1663, il est diacre à Kittlitz bei Löbau, en 1667, prédicateur otonérant à Löbau.
En 1674, il est nommé diacre près de Bautzen, en 1677, il est archidiacre et pasteur à Lauban en 1684.
Écrits relatifs à la musique : Bestraffter Missbrauch der Kirchen-Music und Kirchhöfe, aus Gottes Wort

 

Les cédés

Adam Bałdych et Helge Lien trio,  Brothers. Adam Bałdych (violon), Helge Lien (piano), Frode Berg (basse), Per Oddvar Johansen (percussions), Tore Brunborg (saxophone). ACT 2017 (ACT 9817-2).

Preschez, Mélodies et concertos, Orchestre André Messager, ensemble Vinteuil, Élise Chauvin (soprano), Yannick Rogar (accordéon), Sébastien Llinares (guitare), sous la direction de Thierry Pélicant. Polymnie 2017 (POL 501 129).

Benjamin Petit, 5° Sud. Benjamin Petit (saxophones), Jerry Leonide (piano), Zacharie Abraham (contrebasse), Francis Arnaud (batterie), French Paradox 2017.

 

 

Étienne Nicolas MéhulÉtienne Nicolas Méhul (1763-1817)

Son père, Jean-François, est maître d'hôtel du comte de Montmorency, puis à la mort de ce dernier, il est négociant en vins.
Méhul prend ses premières leçons de musique avec un organiste de Givet, et à l'âge de dix ans, il devient l'organiste du couvent Franciscain des Recollectines de Givet.
En 1775, il prend occasionnellement des leçons, y compris de composition, avec un moine, Wilhelm Hanser, à l'abbaye de Laval

Charles François Gounod Charles François Gounod (1818-1893)

Il a cinq ans quand son père décède. Jeune, il est attiré par les arts plastiques, les lettres et la musique. Il entre au Lycée Saint-Louis en 1829 et obtient son baccalauréat en 1835. Malgré l'insistance de sa mère en faveur d'études de droit, il décide de devenir musicien.
A Partir de 1838 il suit des cours avec Reicha, Halévy et Lesueur (à la mort de Lesueur en 1737, avec Paër). A la troisième tentative, il obtient le premier Grand prix de Rome en 1839.

ChopinFrédéric Chopin (1810-1849)

Sa famille paternelle est originaire du dauphiné et de Lorraine. Ses grands-parents, François Chopin et son épouse Marguerite Deflin sont établis à Marainville sur Madon dans le département des Vosges. À cette époque, le roi Leszcynski, beau-père de Louis XV a la souveraineté des duchés de Lorraine et de Barrois. François Chopin, vigneron et charron, est syndic du village. À ce titre, il est en relations avec le comte lituanien Michael Pac, propriétaire du château Marainville et

trait Petites annonces trait

◆ L'Ensemble vocal Kaléidoscope de Paris recherche ténors
◆ La batterie fanfare d'Urt en Pyrénées atlantiques recherche un chef
◆ L'ensemble vocal Scarlatti du Centre Culturel Italien (Paris 5e),recrute choristes et musiciens
◆ Ensemble vocal dans le Rhône recherche une soprano, un ténor, et une basse
◆ Le Comité d'Action Sociale de L'Insa (Villeurbanne 69100) recherche un chef de chœur pour sa chorale
◆ Chef de chœur à Auxerre cherche structure pour créer ensemble de chant grégorien et anciennes polyphonies
Chorale en Haute-Marne recherche chef de chœur
◆ Corale du Val-d'Oise recrute tous pupitres
◆ Ensemble vocal féminin lyonnais recherche soprano
◆ Cours de guitare et de piano à Carcassonne

rectangle_actu

 

Itinérances musicales roman tiques, « musique, images, instruments : revue française d'organologie et d'iconogra phie musicale » (16), CNRS Éditions, 2016 [232 p. ; ISBN 978-2-271-09194-9 ; 35 €]

 

octobre 2017

L M M J V S D
            01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31            

 Agenda 

recangle_textes

 

rectangle

 

rectangle

 

trait Les livres trait

Poulet Charlotte, Le chant des mots : ethnogra phie d'une pratique musicale irlandaise. « Pensée musica le », Éditions Delatour, Samp zon 2016 [500 p. ; ISBN 978-2-7521-0261-4 ; 34 €]

Pierre Castelain (éditeur), Clérambault, Miserere. « Édi-tion de chœur » (116), Centre de musique baroque de Versailles, 2016 [48 p.; ISMN 979-0-56016-280-5; 30 €]

Christoffel David, Ouvrez la tête: ma thèse sur satie. « Répercussions », Éditons MF, Paris 2016 [352 p. ; ISBN 978-2-9157-9472; 22 €].

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales

Articles et documents

Articles et documents
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

juin 2017 : 57 113 visiteurs, 82 755 pages lues [année 2016 : 1 059 391 visiteurs]. Classement Alexa : 18 342 (France), 348 892 (monde); 579 (liens). 7 757pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 192 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)