Mai  2016 [détails]
103 953 visiteurs
153 282 pages lues

musicologie gazette musicale

17e année,

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes .  

trait Actus à la Une trait

Sonya YonchevaSonya Yoncheva, merveilleuse Iris candide et solaire

Par Eusebius —— La frilosité des grandes maisons d’opéra, particulièrement en temps de crise, nous prive de bien des chefs-d’œuvre. C’est pourquoi il est heureux, et indispensable, que des entreprises audacieuses comme le Festival de Montpellier nous en permettent l’accès. Iris, de Pietro Mascagni, semble être tombée dans l'oubli1. On en sort ébloui, en apesanteur. Il est malaisé d'analyser les raisons du bonheur dispensé avec générosité par les artistes.

Einojuhani Rautavaara Einojuhani Rautavaara (1928-2016)

Né le 9 octobre 1928 à Helsinki, mort le 27 juillet 2016 à Helsinki.
Les Rautavaara sont une famille de musiciens.
Son père, Eino Rautavaara, né en 1876, maître de chapelle, professeur et célèbre baryton à l'opéra d'Helsinki, décède en 1939, sa mère en 1944. Il est recueilli par une tante pianiste, qui lui enseigne le piano.
En 1948, à la fin de ses études secondaires, il décide de se consacrer à la musique. Il étudie la musicologie à l'Université d'Helsinki, et en

Ophélie GaillardFestival Radio France Montpellier : Bach J.-S. et C.P.E., ou Die Kunst der Sonate

Par Eusebius —— récital que donnent Ophélie Gaillard, Thibault Noally et Nicolas Mazzoleni au violon, avec Francesco Corti au clavecin, de l’ensemble Pulcinella, a pour titre« Dynastie en quatuor ». S’ils sont bien quatre, l’expression est propre à induire en erreur, puisqu’elle suggère la notion de

Anne-Aurore CochetErik Satie a 150 ans ! Une promenade « satierike » en pays d'Auge

Par Alain Lambert —— dimanche, Erik Satie, né un 17 mai à Honfleur, aurait eu 150 ans, 4 mois et 7 jours, nous précise le maître de cérémonie, et de malice, Emmanuel Pleintel, lecteur et pianiste.
La balade musicale débute dans l'église aux herbages de Pont-l’évêque, par un programme autour du Satie sacré. Son Kyrie de la Messe des pauvres, chanté par Anne-Aurore Cochet et Emmanuel

Laurence Malherbe, Excursus : Winterreinsefragments. Marcal Sound 2016. Laurence Malherbe (voix et componium), Laurent David (basse), Faro (Guitare), Éric

Erik Satie (1866-1925)

Il passe son enfance à Honfleur. Après le décès de sa mère, il est élevé par ses grands-parents.
Il prend des cours d'orgue avec un oncle. En 1879-1886, il rejoint son père, courtier maritime, à Paris.
Il entre au conservatoire de Paris et suit les cours de Descombes, Taudou, Mathias, peut-être de Lavignac.
En 1886, il compose Ogives, pour le piano. À partir de 1887, il adopte la vie Montmartroise. Les Trois Gymnopédies datent de 1888, les Trois Gnossiennes de 1890.

Gabriel TchalikGabriel Tchalik et Deborah Nemtanu : la virtuosité comme on l’aime

Par Eusebius —— Il y a les accros, ceux qui peuvent ingurgiter la musique de quatre concerts consécutifs, et les autres, dont je suis, malgré ma boulimie et un estomac entraîné de longue date. Sous le titre « Ombres doubles », se succèdent depuis 12h30 jusqu’aux environs de 20 h quatre récitals d’une richesse insoupçonnée, s’ouvrant et se fermant par douze études d’exécution transcendante (celles de Liapounov, par Florian Noack à 12 h 30 et celles de Liszt par Müza Rubackytè à 18 h 30). Entre les deux, sont illustrés le violoncelle, puis le violon, chacun par deux virtuoses.
Après m’être certainement montré sévère dans une précédente critique à l’égard de l’un d’eux, j’ai choi.

Johann Sebastian BachJohann Sebastian Bach (1685-1750)

La famille Bach est une importante dynastie de musiciens de Thuringe qu'on peut faire remonter à Veit Bach, meunier et musicien au XVIe siècle. On dénombre plus de 80 Bach musiciens de la même famille dont la moitié sont des organistes. Ils ont essentiellement exercé dans les environs d'Eisenach. Cette ville est également marquée par la présence

Hartelius MalinSaint-Saëns et Zemlinsky, inégalement servis

Par Eusebius —— Si ce n’est la source exotique de leur inspiration, tout oppose les deux œuvres inscrites au programme de l’Orchestre National de France, dirigé ce soir par John Neschling. Un quart de siècle sépare le concerto « L’Égyptien » de Saint-Saëns et la Symphonie lyr-

La MarcaVive le violoncelle à Montpellier !

Par Eusebius —— « Contes d'Orient » était intitulée la journée, de l'Orient japonais à l'exotisme de Caplet. Le violoniste, Marc Bouchkov s'étant malencontreusement blessé, le trio qui devait suivre le quatuor Van Kuijk se réduit au duo. Gade, Ries et Mendelssohn, qui étaient attendus, seront heureusement remplacés, au pied levé par Beethoven, Debussy, Messiaen et Schumann (avec Fauré en bis). Christian-Pierre La Marca et Philippe Cassard1 jouent pour la première fois ensemble. Si le pianiste ne l'avait confié en privé, rien n'aurait permis de le supposer tant leur entente est parfaite, tant la connivence heureuse est constante. C'est un régal, dès la troisième sonate de Beethoven. Intime, énergique, emporté, le jeu de chacun gagne en

Jeroan VerbruggenL’enfant et les sortilèges de Jeroen Verbruggen grandit aux Ballets de Monte-Carlo

Par Jean-Luc Vannier —— « Avec cinquante danseurs de vingt nationalités différentes, la diversité reste une force et non une malédiction que certains combattent lâchement par la violence ». Se présentant sur la scène de

Ils sont prodigieux ! Le National Youth Orchestra of the USA, avec Denis Matsuev, dirigé par Valery Gergiev

Par Eusebius —— mpossible de passer inaperçus : pantalons rouge éclatant, veste bleue, baskets, l'uniforme des jeunes musiciens du National Youth Orchestra of the U.S.A. est original, dû à Fred Bernstein. Ils sont 103, très exactement, ont entre 16 et 19 ans, tous lauréats d'une sélection rigoureuse, suivie d'un stage en résidence, recrutés pour constituer cette formation. Un simple regard permet de constater qu'ils sont représentatifs de ce melting

Les cédés

Christophe Panzani, Les âmes perdues (piano duets). jazz&people / Harmonia Mundi 2016 (JPCD816002).

Flash Pig, Gauthier Guarrigue (piano), Florent Nisse (contrebasse), Maxime Sanchez (piano) et Adrien Sanchez ténor), Nome 2016 (Nome 005).

Kaspar Förster (Gdansk 1616-1673), Les traversées baroques (direction, Étienne Meyer). Chemins du baroque 2016 (K 617).

nachNach et Alex Beaupain dans la nuit d'opale : un double concert, solaire et lunaire !

Par Alain Lambert —— Au festival de la Côte d'opale en Picardie, à Outreau près de Boulogne-sur-Mer, on s'attendrait à une brise du nord bien fraîche. Mais non, il fait « un soleil des caraïbes », comme le dit Nach avant de commencer son concert chaleureux et coloré.
Anna Chédid, est, comme son père ou son frère, habitée par la musique et les mots. Elle s'y donne avec générosité, et sans artifice

Comme un air de famille, Gabriel et Dania Tchalik, violon et piano

Par Eusebius —— Évidemment, ils sont partenaires depuis l’enfance et poursuivent cette collaboration pour le plaisir de leurs auditeurs. Leur récital s’ouvre par la magistrale 3e sonate de Brahms. La lecture est objective, mais où sont le romantisme, la profondeur ? Le violon de Gabriel est de belle tenue, mais l’engagement est-il suffisant ? D’où je suis, le piano écrase quelque peu le violon, ce que la diffusion par France Musique, en direct, doit certainement corriger. Le lyrisme est réduit à la portion congrue dans l’adagio. Le sourire, enfin, avec le mouvement suivant, au piano très fluide, et où le jeu du duo revêt un caractère ludique. Le finale, quasi enchaîné est puissant, très animé

Devenir réserviste ?

RéservistePar l'Ouvreuse —— on, il ne s’agit pas de l’appel lancé par le Ministère de la Défense lié à l’état d’urgence. Noble engagement que ce premier, mais moins glorieux pour la dame réserviste dont il va être question.
Fréquentant toujours assidument les salles de concert, après une longue carrière où l’accueil et le placement des mélomanes fut mon gagne-pain, je me prépare à assister à un récital, sans mon amie la Comtesse, qui a choisi un autre programme. Deux de mes chouchous

 

Hascher Xavier, Ayari Mondher, Bardez Jean-Michel (direction), L'analyse musicale aujourd'hui (Music Analysis Today). « Pensée musicale  », Étitions Delatour, Sampzon 2015 [480 p. , ISBN 9782752102430 ; 35 €].

 

juillet 2016

L M M J V S D
    01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31      

Agenda

musique de chambre à Giverny

Les livres

« Beethoven, sa vie, son œuvre » (18), Association Beethoven France et francophonie, Ablis 1er semestre 2016. Les domiciles du compositeurs, la Missa solmenis, etc.

Abromont Claude, La Symphonie fantastique, enquête autour d’une idée fixe. « La rue musicale » Cité de la Musique-Philharmonie de Paris, Paris 2016 [331 p. ; ISBN 979-10-94642-08-5 ; 13,90 €

Belhomme Guillaume, My Bloody Valentine : Loveless. « Discogonie », Densité, Rouen 2016 [82 p. ; ISBN 978-2-919296-05-7 ; 9,95 €]