musicologie.org —— 21e année,

Biographies musicales . Encyclopédie . S'abonner au bulletin . Annonces . Textes . Recherche et annuaire . ?...

La Gazette musicale

La pianiste Margarita Höhenrieder rend visite à Clara et Robert Schumann

Jean-Marc Warszawski —— Margarita Höhenrieder a étudié le piano avec Anna Stadler et Ludwig Hoffmann à Munich, sa ville natale, puis au Conservatoire de musique Peabody de Baltimore, sous la direction de Leon Fleisher. En 1981, elle a remporté le premier Prix du concours international de piano Ferruccio Busoni à Bolzano et a enchaîné avec une carrière internationale, comme récitaliste, concertiste et chambriste. Elle a joué avec tous les grands

Sarah Gorby : quatre chansons du folklore russe

▉(Médiapart) Bas les Masques : Appel à la mobilisation massive de nos secteurs de la culture et des arts

▉(RTBF) Un « mardi noir » en hommage à George Floyd

Illuminato Da Torino (v. 1684-v. 1749)

Leman James (v. 1684-v. 1749)

Petrone Bonifacio (1679-1734)

Preus Georg II (v. 1684-v. 1749)

Sarah Gorby, chansons russes, chansons yiddish (1953)

▉(La nouvelle République) Opéra de Tours : faut-il reconduire le chef d'orchestre en pleine crise ?

▉(Radio Canada) Mort de George Floyd : Céline Dion et l’industrie musicale se mobilisent.

La musique instrumentale d'Anton Diabelli

Michel Rusquet —— Viennois, originaire de Salzbourg où il fut l’élève de Michael Haydn, Diabelli se fit une belle réputation comme professeur de piano et de guitare. Il fut aussi un compositeur extrêmement fécond, mais son nom n’est entré dans l’histoire qu’à deux titres : pour son petit thème de valse qui servit de base aux grandioses Variations Diabelli de Beethoven, et bien sûr pour son activité d’éditeur (il eut notamment le bon goût de publier un grand nombre de Lieder de Schubert).

La musique instrumentale de Joseph Eybler (1765-1846)

Michel Rusquet —— Figure importante de la vie musicale viennoise, ce musicien formé à la dure école d’Albrechtsberger, qui bénéficia tour à tour de l’appui de Mozart et de Haydn, devint vice-maître de chapelle impérial en 1804 et succéda à Salieri en 1824. On raconte qu’à

Joseph Woelfl
(1773-1812)

Né à Salzburg, 24 décembre 1773, mort à Londres 21 mai 1812. PIaniste, compositeur.
Son père, Johann Paulus Wölfl (1737-1795), issu de la petite noblesse, est haut fonctionnaire. Diplômé en jurisprudence, il occupe des postes auprès de différents tribunaux de Bavière, puis en 1769, passe au service du prince-évêque de Salzbourg, Hieronymus von Colloredo-Mansfeld, comme percepteur des impôts. De 1774 à 1794, il est directeur administratif de l'hôpital St. Johann. Il épouse, le 8 janvier 1770, Maria Therésia Preusin, veuve du Conseiller Johann Bernhard v. Sechzern.

Mady Mesplé (1931-2020)

 

Toutes les chroniques

Frédéric Norac
Alain Lambert
Michel Rusquet
Jean-Luc Vannier
Jean-Marc Warszawski

Biographies musicales
Encyclopédie
Articles et études
Annonces

 

Robbe Gloaguen Quartet, Gardez voutre sang froid, Intercommunal Free Dance Music Orchestra, François Tusques, Mazeto Square 2020.

▉Kent Nagano devait diriger, mardi et mercredi,  ses ultimes concerts en tant que directeur musical de l'Orchestre  sympho-nique de montréal

▉(Ouest France) L’industrie de la musique à l’arrêt mardi contre les violences policières.

▉(Le Devoir) Québec promet près de 400 millions de dollars à l’industrie culturelle québécoise.

▉(France bleu) Dans le quartier Ségur à Paris, la cantatrice du balcon descend chanter dans la rue.

▉(SNAM-CGT) Reprendre, mais pas quoi qu'il en coûte.

La musique instrumentale de Joseph Woelfl (1773-1812)

Michel Rusquet —— Ce Viennois né à Salzbourg, qui fut l’élève de Leopold Mozart et de Michael Haydn, puis l’ami de Mozart, de Beethoven et de Clementi, s’affirma d’abord comme un grand virtuose du piano (avantagé par des mains d’une étendue exceptionnelle), et son nom est resté dans les annales pour le duel amical auquel il se livra au clavier en 1799 face à Beethoven.
Du compositeur (car il fut aussi un compositeur prolifique), la postérité n’a longtemps rien retenu, si ce n’est, évidemment pour s’en gausser, une sonate pour piano qu’il avait eu l’outrecuidance d’intituler Nec plus ultra. Heureusement, à l’heure des redécouvertes, ont pu être exhumées un certain

Robert Pierre
(v. 1618-1699)

Il est issu d'une famille de hauts magistrats, il a été placé à la maîtrise de Notre-Dame de Paris. Le 17 août 1639, il intègre le collège de Fortet (Université de Paris).
En 1648, il est nommé maître de chapelle à la cathédrale de Senlis.
De 1650 à 1652, il occupe la même fonction à la cathédrale Chartres.
Le 28 avril 1653, il est nommé à Notre-Dame de Paris en remplacement de Valentin de Bournonville. Il quitte ce poste quand Louis XIV, le 8 juillet 1663, le nomme sous maître se sa chapelle musicale

Édition monumentale des motets de Pierre Robert par le CMBV

Jean-Marc Warszawski —— Nous possédons très peu de données biographiques sur Pierre Robert, maître de musique à la cour de Louis XIV, collègue d’Henry Dumont. Une grande partie de sa

La pédagogie musicale d'Andrea Cohen

Jean-Marc Warszawski —— Pianiste, compositrice, notamment de théâtre musical, productrice à Radio France, titulaire d’un doctorat soutenu en 2005 sous la direction de Jean-Yves Bosseur sur les musiciens et l’art radiophonique, Andrea Cohen a animé durant trente années, des ateliers musicaux, notamment à l'École municipale artistique de Vitry-sur-Seine et en milieu hospitalier, tant avec des enfants qu'avec des adultes.
Nous ne savons pas si le titre un peu solennel convient à cet ouvrage qui est un retour commenté et conceptualisé d’expérience. Mais pour qui ne pense pas que les enfants sont des êtres en attente de devenir adultes, c’est-à-dire incomplets, ou les

Les œuvres concertantes de Johann Nepomuk Hummel

Michel Rusquet —— Compositeur entre deux âges, Hummel a laissé une dizaine de partitions pour piano et orchestre (dont sept concertos) qui, parfois, manifestent un léger penchant romantique et annoncent les concertos de Chopin. C’est notamment le cas de l’opus 85 en la mineur et de l’opus 89 en si mineur qui sont sans doute les plus remarquables de ces concertos.
On peut apprécier leur aplomb dynamique, leur orchestration d’une rayonnante aisance, et, pour la partie soliste, aussi bien certaines véhémences

Johann Nepomuk Hummel
(1778-1837)

Né à Preßburg (Bratislava), 14 novembre 1778, mort à Weimar, 17 octobre 1837. Pianiste, compositeur, chef d’orchestre, enseignant.
Son père, Johannes Hummel est issu d’une famille aisée. Il est un excellent violoniste et chef d’orchestre au Neues Theatre. Sa mère, Margarethe Sommer, est la veuve d’un perruquier. Ils se sont mariés quatre mois avant sa naissance.
En 1779, la famille s'installe à Prague, mais ne trouvant pas un poste à sa mesure,  Johannes prend un  emploi  de directeur musical à Wartburg

 

Les cédés

Christelle Séry, Guitare électrique, œuvres de Liano, Naegelen, Séry, Combier, Momi, Pattar. Onze heures onze 2019 (onzo 33).

Blancrocher, Pierre Gallon (clavecin), œuvres de Johann Froberger, Louis Couperin, François Dufaut, Denis Gaultier, Blancrocher. Encelade 2019 (ECL1901).

 

Soft Machine, Hidden Details, Roy Babbington (basse), John Marshall (batterie) et John Etheridge (guitare), Theo Travis (saxophones, flûte, clavier), Moonjune Records (2018).

La musique de chambre de Johann Nepomuk Hummel

Michel Rusquet —— Pour violon (ou flûte) et piano, Hummel a écrit une poignée de Sonates ainsi qu’un Grand rondeau brillant (opus 126). Un micro-catalogue au sein duquel on ne retient guère que deux sonates : l’opus 5 no 3, dans sa version pour alto, qui passe d’ailleurs pour avoir été la première sonate pour alto et piano de l’histoire ; et l’opus 50 no 2 pour flûte et piano, qui séduit toujours par l’élégance de sa facture.
D’un tout autre intérêt, on a, pour violoncelle et piano, outre des Variations en mineur (opus 54) d’une élégante fluidité, une fort belle sonate en la majeur(opus 104). Composée en 1824, l’œuvre « dépasse

Johann Nepomuk Hummel : variations, rondos, fantaisies, pour piano

Michel Rusquet —— Virtuose adulé et grand improvisateur devant l’Éternel, Hummel se devait de laisser des œuvres répondant au goût des salons de l’époque, et il en a produit une multitude. On a vite fait de les passer par pertes et profits, mais il en est qui méritent un petit détour, ne serait-ce que par ce qu‘elles nous apprennent sur ce qu’était la (bonne) musique de consommation courante à Vienne au temps de Beethoven.
Parmi les nombreux cahiers de variations écrits par Hummel, quelques-uns peuvent retenir l’attention. C’est le cas des variations sur une chanson autrichienne (opus 8), où on a tout loisir d’admirer l’adresse et les tours de passe-passe de l’acrobate.

Bernard Reichel (1901-1992)

Né à  Neuchâtel le 3 août 1901, mort à Lutry le 10 décembre 1992.
Originaire de Silésie et de Provence, la famille de Bernard Reichel se fixe en Suisse Romande à la fin du XIXe siècle.
C'est à Neuchâtel que Bernard Reichel vient au monde en 1901. Dans un milieu familial où la musique tient une place importante, il comprend tôt, sous l'influence de bons maîtres, sa vocation de compositeur et de musicien.
Charles Faller au Locle, Paul Benner à Neuchâtel, Hermann Suter

Petites annonces

Recherche trompettiste ou tromboniste ou soubassophoniste dans le lot
Groupe dans l'Oise cherche batteur débutant
Notre studio d'enregistrement professionnel  à Goussainville
Pianiste cherche à accompagner stage vocal
Stage de musique baroque à Pont-Saint-Esprit en août
Violoncelle à louer à Paris
Stage de chant choral à Puycelsi dans le Tarn
L'orchestre symphonique D'Oc Orchestra Montpellier recherche des musiciens amateurs
Chanteuse de chansons françaises dans le 78 cherche pianiste accompagnateur
Chorale à Châteaudun  cherche chef pour janvier 2021

Cohen Andrea, Manuel de pédagogie musicale : art sonore, musiques mixtes, théâtre musical. « Musique ouverte », Minerve, Paris 2020 [178 p. ; ISBN 978-2-86931-157-2 ; 19 €].

rectangle

Agenda

⏪⏪ juin 2020 ⏩⏩

L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30

2016.. 2017.. 2018.. 2019

       

rectangle

rectangle_actu

recangle_textes

Pierre Robert, Motets pour la Chapelle du roy [v. 1] : édition scientifique d’Andrée Dagenais avec la collaboration de Thomas Leconte. « Collection Monumentales, Pierre Robert » (VI.2.1), CMBV , 2019 [LXXXVIII-191 p., ISMN 979-0-707034-78-1 ; 110 €]

Szpirglas Jacques, Dic-tionnaire des musiciens de la cour d’Henri IV et des mai-sons princières. « Musicolo-gie  (7), Classiques Garnier, Paris 2019 [573 p. ; ISBN 978-2-406-07331-4 ; 68,00 €].

Les livres

Zeina Abirached, Le piano oriental. Casterman 2019 [+ CD ; 232 p. ISBN 978-2-203-20410-2 ; 39,00 €].

Qui sommes nous ?
Bulletin d'information
Recherchedans le site et +
Presse internationale

Petites annonces
Téléchargements

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours d'harmonie et d'écriture

Articles et documents
Bibliohèque
Nouveaux livres
Nouveaux disques

Colloques & conférences
Universités en France

Soutenir musicologie.org

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil.

☎ 06 06 61 73 41

@Contact

SIRET 533 035 408 00012 - Enregistrement à la CNIL no 1122478

ISSN 2269-9910

2019 : 851 657 lecteurs (1 522 439 pages lues). 9 938 pages publiques indexées dans le moteur de recherche. 3 330 abonnés au bulletin. Les compteurs Xiti sont homologués par Diffusion et Contrôle (OJD)