Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Leó Weiner
1885-1960

Leó Weiner

Né le 16 avril 1885 à Budapest — mort le 13 septembre 1960 à Budapest. Compositeur et professeur.

De 1901 à 1906, il suit les cours du Conservatoire Royal National de Musique de Buda, où il est l'élève de Hans (János) Kössler (1853-1926).

En 1906, il gagne le Prix Volkmann et Erkel de la fondation Liszt, pour sa Sérénade (opus 3). Il est également gratifié par le Prix Lajos Haynald pour son Agnus Dei, et du Prix du facteur Jozsef Vendel Schunda, pour sa Magyar ábrán (Fantaisie hongroise), pour tárogató (clarinette hongroise) et Timpanon.

En 1907-1908, il est répétiteur au Théâtre populaire de Pest (Népszínház-Vígopera).

Le Prix de la couronne Franz-Joseph, lui permet de voyager à Vienne, Munich, Berlin et Paris

En 1908, il est rémunéré comme professeur de théorie musicale au Conservatoire de Buda, de 1912 à 1922, comme professeur de composition, et de 1920 à 1957, comme professeur de musique de chambre.

Leó Weiner, Concertino, pour piano et orchestre, en mi mineur, opus 15, 1. Allegro amabile, quasi allegretto, 2. Vivace - Allegro giocoso, Daniel Hoexter (piano), Philharmonia Hungarica, sous la direction d'Uri Segal.

En 1928, il crée un orchestre avec les étudiants avancés.

Son travail a contribué à donner un niveau élevé de qualité dans l'exécution de la musique d'ensemble. Il compte Dorati, Solti, Ferenc Farkas, Annie Fischer, Andor Foldes, György Kurtág, Ferenc Szabó, etc., parmi ses élèves.

En 1922, il reçoit le Prix Coolidge, pour son deuxième Quatuor, en 1933, le Prix d'État pour sa Suite, opus 18, en 1950 et 1960, il est gratifié du Prix Prix Kossuth.

Leó Weiner, Magyar népi táncok (Danses populaires hongroises), pour rorchestre, I. Allegro risoluto e ben marcato, II. Andante poco sostenuto. Allegro con fuoco, III. Andante poco sostenuto. Pesante poco maestoso, IV. Presto, Philharmonia Orchestra, sous la direction de Neeme Järvi.

S'inscrivant dans la tradition romantique, il rejette les voies ouvertes par Stravinsky ou Bartók, même s'il partage la patriotisme de ce dernier ou de Kodály. Ses influences revendiquées sont  Beethoven, Mendelssohn, Bizet, voire Brahlms.

Bien que n'ayant pas été un collecteur de musiques populaires comme le furent Bartók ou Kodály, il est influencé par le compositeur folkloriste László Lajtha (Suite, opus 18).

Leó Weiner, Quatuor à cordes no 2 en fa mineur, opus 13, par le Tonus Novus Quartet (enregistrement en public, 2006)

 

musicologie.org
 rss

 

 

 

 

Catalogue des œuvres

Écrits

Bibliographie

 Jean-Marc Warszawski
21 octobre 2008

© Musicologie.org 2019.

À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Mercredi 2 Octobre, 2019

musicologie.org