Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Tcherepnine Alexandre Nicolaïevitch
1899-1977

Черепнин Александр Николаевич

Né à Saint-Pétersbourg le 2 janvier 1899, mort à Paris le 29 septembre 1977.

Son père, Nicolaï Tcherepnine (1873-1945), est compositeur et chef d'orchestre, a été un des élèves de Nikolaï Rimski-Korsakov.

Sa mère, Marie Benois, est la fille du peintre Albert Benois (1852-1936).

Le milieu est propice, où se croisent Anatoli Liadov (1855-1914), César Cui (1835-1918), Rimsky-Korsakov (1844-1908), Igor Stravinski (1882-1971) Sergeï Prokofiev (1891-1953), Fédor Chaliapine (1873-1938), Vaslav Nijinski (1889-1950), ou la l'étoile Anna Pavlova (1881-1931).

Il est initié au piano très jeune par sa mère, puis il étudie la musique avec son père et le piano avec Leocadia Kashperova (1872-1940), une élève d'Anton Rubinstein, l'harmonie avec Nikolaï Sokolov (1859-1922) au Conservatoire de Saint-Pétersbourg.

Après son Baccalauréat en 1917, il entre à l'Université de Saint-Pétersbourg pour étudier la musique, puis continue ses études à Tbilissi en Géorgie, où sa famille s'est réfugiée.  Il commence à se produire comme pianiste, et rédige des critiques musicales.

La famille s'installe à Paris en 1921, où il se fait connaître comme pianiste et compositeur.

Alors qu'il a déjà composé des œuvres importantes, il suit les cours de contrepoint de Paul Vidal (1863-1921) et de piano avec Isidore Philipp (1863-1958).

En 1923, il compose pour Anna Pavlova un ballet, Fresques d'Ajanta, qui est créé à Londres la même année.

En 1925, il écrit son premier opéra, 01-01, d'après Les jours de notre vie de Leonid Andreïev, un drame inspiré de la vie estudiantine.

La même année, son Concerto da camera pour violon est récompensé pas le Prix Schott, qui marque le début d'une riche carrière de compositeur.

En 1926, il effectue une tournée aux États-Unis. L'année suivante, la création de sa première symphonie fait scandale à Paris.

Dans les années 1930, il effectue de nombreux voyages : dans les Balkans, en Égypte, en Palestine, et de 1934 à 1937 en Extrême-Orient. En 1938, il rencontre à Shanghai la pianiste Lee Hsien Ming avec laquelle il se marie. Ils s'installent à Paris.

Lee Hsien Ming, Alexandre Tcherepnine, avec leurs enfants Serge et Ivan

En 1945-1946, il compose, en collaboration avec Arthur Honegger et Tibor Harsányi le ballet Chou Rostaveli, sur un argument de Lifar.

En 1948, Alexandre Tcherepine enseigne la composition, l'analyse et l'histoire de la musique à l'Université De-Paul à Chicago. L'année suivante, il s'y installe avec sa famille. Il reçoit la citoyenneté américaine en 1958.

Alexandre Tcherepnine, Bohuslav Martinů, Marcel Mihalovici,en 1959 à Paris.

Il s'installe alors à New York en 1964, et intensifie sa carrière internationale de chef d'orchestre et de pianiste.

En 1967, il est invité en Union Sovétique, où il joue à Moscou, Leningrad et Tbilissi.

Son séjour en Chine a notablement influencé son style. Il utilise également une échelle personnelle de 9 sons constituée de trois cellules de demi-ton / ton / demi-ton :

 

6e concerto pour piano et orchestre (1965), Noriko Ogawa (piano), Singapore Symphony Orchestra, sous la direction de Lan Shui.
1re symphonie, 2eet 3e mouvements (1927).
3e Symphonie « La Chinoise » (1951), Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz, sous la direction de Peter Gülke., Thorofon Records (1988).

Catalogue partiel des œuvres

Catalogue complet des œuvres. Tcherepnin Society.

Bibliographie

Discographie

Russes dans l'âme : Trois trios du xxe siècle
de D. Chostakovitch & A. Tcherepnine
.
Trio Una Corda. Quantum 2011.
Trio Una Corda : Thierry Koehl, violon ; Emmanuelle Le Cann, piano ; Matthieu Lejeune, violoncelle.
1. Dimitri Chostakovitch (1906 - 1975) : Trio n° 1 opus 8 ; 2-4. Alexandre Tcherepnine (1899 - 1977), Trio opus 34 (Moderato tranquillo, Allegretto, Allegro Molto) ; 5-8. Dimitri Chostakovitch, Trio n°2 opus 67
(Andante, Allegro con brio, Largo, Allegretto)
Concert enregistré à la Salle Cortot de Paris, le 15 octobre 2006.
Lire une présentation complète de ce disque

Jean-Marc Warszawski
8 mai 2011
© Musicologie.org


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

 

Lundi 26 Avril, 2021