Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

rss

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Josef Suk
1874-1935

Josef Suk

Né à Křečovice le 4 janvier 1874 ; mort à Benešov (Prague) le 29 mai 1935.

Il apprend le piano, le violon et l'orgue avec son père, Josef Suk (1827-1913), maître d'école et maître de chapelle à Křečovice.

En 1885, il est admis au Conservatoire de Prague, où il étudie le violon avec Antonín Bennewitz (1833-1926), la théorie avec Josef Foerster (1833-1907), Karel Knittl (1853-1907), Karel Stecker (1861–1918), et à partir de 1888, la musique de chambre avec Hanuš Wihan (1855-1920).

Il commence à composer en 1888 et obtient ses diplômes avec son quatuor avec piano opus 1.

Il étudie pendant une année supplémentaire avec Hanuš Wihan et Antonín Dvořák qui enseigne au Conservatoire de Prague depuis janvier 1891.

En 1892, sous la direction de Dvořák, il est diplômé du Conservatoire avec Dramatická ouvertura, opus 4.

En 1893, il donne son premier concert à Vienne, comme second violon au sein du Quatuor tchèque (Ceské kvarteto), formé et dirigé par Hanuš Wihan depuis 1891 : Karel Hoffmann (violon), Oskar Nedbal (alto) et Otto Berger (violoncelle). Le soutien de Johannes Brahms et d'Eduard Hanslick accompagne les débuts d'une brillante carrière internationale, au cours de laquelle il donnera plus de 4 000 concerts.

Quatuor TchèqueLe Quatuor Tchèque en 1895. de g. à d. : Karel Hoffmann, Hanuš Wihan, Oskar Nedbal et Josef Suk.

Sur les recommandations de Johannes Brahms, Simrock édite sa Sérénade pour cordes opus 6 (1892) en 1896.

En 1898, il épouse Otylka, la fille d'Antonín Dvořák qui décède la même année que son père en 1904. Cette double disparition inspire à Suk sa symphonie à programme Asreael.

Il est membre extraordinaire de l'Académie des sciences en 1901 et membre ordinaire en 1913.

En 1922, il est engagé comme professeur de composition pour les grandes classes au conservatoire de Prague, dont il sera le recteur à quatre reprises en 1924-1926 et 1933-1935.

Il est promu docteur honoris causa de l'université de Brno en 1933.

Josef Suk

Josek Suk, Elegie, opus 23, Guarneri Trio (Prague), Cenek Pavlik (violon), Marek Jerie (violoncelle), Ivan Klansky (piano).

 

Josef Suk, Un conte d'été, opus 29, I. Les voix de la vie, II. Midi, III. Intermezzo. Les musiciens aveugles, IV. Au pouvoir des illusions, V. Nuit. Orchestre de l'Opéra-Comique de Berlin, sous la directio de Kirill Petrenko.

 

Josef Suk, Symphonie Asreael, Orchestre symphonique national de Belgique, sous la direction de Walter Weller.

 

Josef Suk, Serenade en mibémol majeur, opus 6, Jeune orchestre de chambre du Danemark.

 

musicologie.org
 rss

 

 

 

 

Catalogue des œuvres

Partitons dans l'IMSLP

Bibliographie

Grove, John Tyrrel
MGG, Jaroslav Buzga

Martin-Lenzi Carole, De « Radúz à Mahulena » (1898) à « Pohádka » (1901) de Josef Suk : étude contextuelle et analyse musicale d'une symphonie à programme tchèque (thèse). Université de Paris-Sorbonne. UFR de Musique et Musicologie (sous la direction de Sylvie Douche) [158 p.].

 

Jean-Marc Warszawski
18 juin 2014
Mise à jour miroir de page, 24 juillet 2019.

 

© Musicologie.org 2019.

À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Jeudi 19 Décembre, 2019