Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Šebalin Vissarion Âkovlevič
1902-1963

Šebalin Vissarion Âkovlevič

Né à Omsk, 11 juin, mort à Moscou 29 mai 1963.

Admirateur de Prokofiev, Vissarion Šebalin est avec Aram Khatchatourian, Dmitri Kabalevski et Dmitri Chostakovitch (qu’il admirait également), de la première génération des compositeurs formés entièrement par les institutions soviétiques. Il contribue à l’émergence de la seconde, dont, entre autres, Edison Denisov et Sofia Goubaïdoulina, qui furent ses élèves.

Vissarion Âkovlevič Šebalin achève ses études secondaires au lycée d’Omsk. En 1919, il intègre la faculté d'agronomie et en 1920, dès sa création, l'école nationale de musique d'Omsk où il suit des cours de piano avec B. Medvedev. L'année suivante il entre dans la classe de théorie musicale de Mikhaïl Ivanovitch Nevitov (1887-1969). Il rejoint en 1923, au Conservatoire de Moscou, la classe de Nikolaï Miaskovski (1881-1950). Il fait alors partie des jeunes modernistes.

Il est diplômé du Conservatoire en 1928, notamment avec une symphonie en trois mouvements composée en 1925.

Quatuor à cordes en si♭majeur, no 2, opus 19, 1. Largo - Allegro, 25.  Andantino - Vivo, 3. Andante e cantabile, 4. Allegro risoluto, Quatuor Krasni :  Anton Chelepov (violon), Alexandra Zubova (violon), Boris Vainer (alto), Alexei Chestiperov (violoncelle).

Dans les années 1930, il infléchit son langage profit des traditions russophiles et populaires. Pour faire front contre le dogmatisme de l'Association russe des musiciens prolétariens, il crée avec Nikolaï Miaskovski, Dmitri Kabalevski (1904-1987), Alexandre Mossolov L'Association internationale pour la musique contemporaine, branche russe de la Société internationale pour la musique contemporaine. Cette association est dissoute en 1931. Ils en forment une autre qui fusionne immédiatement dans l'Union des compositeurs soviétiques en 1932.

Dès l'obtention de son diplôme, il est chargé de cours au Conservatoire de Moscou, où il est nommé professeur en 1935.

Dès le milieu des années 1930, il publie des éditions critiques du patrimoine musical russe, complète L'Ouverture-Symphonie sur des thèmes russes, de Glinka, achève et orchestre l'opéra de Moussorgski, La foire de Sorotchinski.

Vissarion Šebalin (Chebaline), Ouverture russe en mi mineur, opus 31, Orchestre symphonique cinématographique russe, sous la direction de Sergei Skripka.

Il y dirige le département de composition en 1940 et 1941, année d'obtention d'un doctorat en arts. De 1942 à 1948, il est directeur du Conservatoire dans les difficultés d'un pays en reconstruction, ravagé par la guerre.

En 1943, il est gratifié du Prix Staline pour son cinquième quatuor à cordes sur des thèmes populaires.

En 1947, il reçoit un second prix Staline pour sa cantate Moscou, créée le 14 décembre 1956, à l'occasion du huit-centième anniversaire de la ville, et il est élevé au rang d'Artiste de l'Union soviétique.

Victime de la politique initiée par Jdanov, et du décret sur le « formalisme » voté le 10 février 1948 par le Comité central du Parti communiste russe, il est démis de la direction du Conservatoire en 1948 et assigné à l'école de musique de l'Armée rouge. Il réintégré le Conservatoire en 1951 comme professeur de composition.

Une attaque cérébro-vasculaire en 1953 le laisse partiellement paralysé.

Son opéra Укрощение строптивой (La mégère apprivoisée), sur un livret d'Abram Akimovitvh Gozenpud d'après Shakespeare, créé le 25 mai 1957 à Samara, est son plus grand succès.

La Mégère apprivoisée, avec Tamara Milashkina, Orchetre du BolchoÏ ? sous la direc-tion de Fouat Mansourov (1928-2010), Années 1960.

Catalogue des œuvres

35 musiques de scène, 22 musiques de films, 11 œuvres radiophoniques.

s.d., De nombreuses œuvres vocales et arrangmeents de chansons populaires.

1921-1932, révision 1958, opus 14/1, Concertino en sol mineur, pour violon et cordes.

1923, opus 2, quatuor à cordes no 1.

1924, révision 1934, opus 4, trio à cordes.

1925, opus 6, Symphonie no 1, en fa mineur.

1925, 1936-1946, opus 21, Concerto pour violon en sol majeur.

1925-1935, révision 1961, opus 22, Suite pour orchestre no 2.

1926, révision 1963, opus 10, sonate pour piano en mi mineur.

1929, opus 11, Symphonie no 2, en do mineur.

1929, opus 12/1, Trois sonatines pour piano.

1930, opus 13, Siniy may, vol'nïy kray, chanson sur un texte de N. Aseyev.

1931, révision 1959, opus 16, Lénine, symphonie dramatique, avec narrateur, quatre voix solistes, chœur.

1933, opus 14/2, Concertino en do mineur pour cor et petit orchestre.

1933-1934, opus 20, Ouverture pour orchestre, avec chœur ad libitum sur un texte de Sergueï Gorodetski.

1933, suite pour violon seul.

1934-1935, opus 18, Suite pour orchestre no 1.

1934-1935, opus 17, Symphonie no 3, en do majeur.

1934, révision 1931, opus 34, Symphonie no 4, en si majeur.

1934, opus 19, quatuor à cordes no 2

1935-1963, opus 61, Suite pour orchestre no 3.

1936, opus 25, Ouverture pour orchestre en re majeur.

1938, opus 28, quatuor à cordes no 3

1939-1956, opus 27, Solntse nad step'yu (Le soleil sur les steppes), opéra en 3 actes sur un livret de Ya. Galitsky, créé à Moscou, Maison des acteurs, 9 juin 1958.

1939-1940, opus 30, Variations sur le thème populaire « Uzh tï pole moyo, pole chistoye », pour orchestre.

1940, opus 29, quatuor à cordes no 4.

1940-1844, opus 35, Sonate en do mineur pou violon et alto.

1941-1842, Zhenikh iz posol'stva (Le marié de l'ambassade), comédie musicale en 3 actes, sur un livret de V. Ardov, créée à Lekaterinbourg (Sverdlovsk), Comédie Musicale, 1er apût 1942.

1941, opus 31, Ouverture russe, pour orchestre.

1942, opus 33, quatuor à cordesno 5, « slave »

1943, opus 37, Zhavoronok (L'Alouette), ballet sur un argument de K. Goleyzovsky, création en concert le 23 janvier 1946.

1943, opus 34,quatuor à cordes no 6.

1946-1956, opus 46, Ukroshcheniye stroptivoy [La mégère apprivoisée), opéra-comique en 4 actes sur un livret de A. Gozenpud, d'après William Shakespeare, créée en oratorio à la Maison centrale de l'art des ouvriers a Moscou, 1er octobre 1955, création scénique, 25 Mai 1957.

1946, opus 38, Moskva, chanson sur un texte de B. Lipotov, pour 4 solistes, chœur, orgue et orchestre.

1947-1948, opus 41, quatuor à cordes no 7.

1947, opus 39, Trio avec piano en la majeur.

1949-1951, opus 43, Sinfonietta, sur des thèmes populaires russes.

1951, suite en mi mineur pour guitare.

1954, opus 51/2, sonate pour violn et piano.

1954, Deux préludes pour guitare, mi mineur et do majeur.

1957-1958, opus 51/1, sonate pour violon et piano.

1960, opus 53, quatuor à cordes no 8.

1960, opus 54/3, sonate pour violoncelle et piano.

1962, opus 56, Symphonie no 5, en do majeur.

1963, opus 58, quatuor à cordes no 9.

1963, opus 60, Sonatine pour guitare.

Jean-Marc Warszawski
19 janvier 2019.

© Musicologie.org 2019.

À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Samedi 19 Janvier, 2019