Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Scaliger Julius Caesar
1484-1558

Jules César Scaliger ; Bordone Giulio.

Né 23 avril 1484 à Vérone, mort 21 octobre 1558 à Agen.

Son père, Benedetto Bordon, enlumineur et miniaturiste était également versé en astronomie, géographie et cartographie.

Vers 1505, il fait un bref séjour chez les franciscains de Venise.

De 1509 à 1515, il semble être un homme d'armes.

Il suit des études de médecine à Padoue, où il est en 1519, docteur.

Il est traducteur de latin, mais aussi, conformément aux usages de l'époque, commentateur et critique des livres qu'il traduit et édite.

Il entretient de vives polémiques avec des gens de lettres ou des scientifiques (il s'attache aux écrits scientifiques grecs).

Il se fixe en 1524 à Agen où il est le chirurgien particulier de l'évêque Antonio della Rovere.

Vers 1530, Nostradamus1 demeure à Agen et fréquente Scaliger.

Ente 1531 et 1536, il attaque Érasme2 au nom du cicéronisme avec ses Orationes duae adversus Desiderium Erasmum eloquentiæ romanæ vindices.

Il est consul à Agen en 1532-1533.

Il publie en 1538, un livre sur l'insomnie (Hippocrate), en 1539, De causis plantarum Théophraste.

Accusé d'être un huguenot par l'Inquisition, il est acquitté.

En 1539, il compose un traité sur la métrique dans la comédie, De comicis imensionibus, en 1540, un traité de grammaire latine, De causis linguæ

En 1548-1549, il est médecin du roi de Navarre.

En 1556, il publie le Traité des plantes et Histoire des animaux (pseudo Aristote), l'années suivante, il attaque le De subtilitate (traduit en français en 1556), de Jérôme Cardan (1501-1576) dans ses Exotericae exercitationes. Cardan réfute ces attaques dans son édition de 1560.

Le plus connu de ses ouvrages, posthume, qui fait sa renommée est une poétique en sept livres édités en 1561, Poetices libri septem qui eut une grande influence au xviie siècle.

Son fils, Joseph-Juste Scaliger (1540-1609), sera l'un des plus grands philologues de son temps. Il occupera une chaire à Leiden, et on retrouve son influence dans le groupe formé par Vossius, Heinsius ou Grotius (école humaniste hollandaise).

Notes

1. Michel de Nostre-Dame, dit Nostradamus (1503-1566). Fait sa médecine à Montpellier, est appelé « sur le terrain » par la peste de 1526, il reprend ses études à Montpellier en 1630. Lorsqu’il s’installe à Agen, il n’est pas encore le passionné d’almanachs et de prophéties. Il se marie et fréquente Scaliger. Mais cette fréquentation le gênera quelque peu, alors que Scaliger attaquant Erasme sera soupçonné d’attirances réformées. Nostradamus cherche encore, comme le fera son fils dans sa chronique et histoire de provence à cacher ses origines judaïques. Son aïeul Gassonet, commerçant à Avignon, se convertit en 1463, en prenant le nom de Pierre de Nostre-Dame. Sa femme et ses deux enfants seront emportés par la peste. Vers 1550, il signera du nom de Nostradamus. Devenu célèbre pour ses prophéties (il est toujours un médecin renommé, il sera celui de Louis XI en 1564), Scaliger figure parmi ses détracteurs et le qualifie de « galeux » « rogneux », de « pauvre sot », et autres épithètes dont le polémiste a le secret.

2. Erasme (1467-1536) vient de publier, en 1528, son Ciceronianus , dans lequel il caricature les cicéroniens.

3. Dans son De Jure belli ac pacis, Grotius expose les thèses politiques de l’humanisme, en mettant en avant une « société du genre humain », dans laquelle le droit naturel prévaut sur le droit positif (« la République de Grotius »). Il tenta également de « mettre à jour » quelques interprétations des prophéties de l’Ancien Testament, et osa affirmer que le livre de Job et celui de Judith n’étaient pas historiques. « Ces entreprises téméraires contre la Parole de Dieu » fournirent à Bossuet le motif à plusieurs mémoires.

Écrits relatifs à la musique

Iulii Caesaris Scaligeri, viri clarissimi, poetices libri septem: I. Historicus, II. Hyle, III. Idea, IV. Parasceve, V. Criticus, VI. Hypercritus, VII. Epinomis



Bibliographie

BERGER C., Die Nachwirkungen der Poetik Julius Caesar Scaligers auf die Dramentheorie der «doctrine classique», Bielefeld 1975.

BILLANOVICH MYRIAM, Benedetto Bordon e Giulio Casare Scaligero. Dans «Italia medioevale e umanistica» (11) 1968, p. 187-256.

BRINKSCHULTE E., Julius Caesar Scaligers kunsttheoretische Anschauungen und deren Hauptquellen (thèse). Bonn 1914.

BUCK A. & HEITMANN K. & METTMANN W., Dichtungslehren der Romania aus der Zeit der Renaissance und des Barock. Frankfurt/M. 1972.

HALL V. JR, The life of Julius Caesar Scaliger (1484-1558). Dans «Transactions of the American Philosophical Society» (n. s. 40) 1950, p. 85-170.

LAFFORE JULES DE BOURROUSSE DE, Jules-César de Lescale. Étude biographique. Agen 1860.

LINTILHAC EUGENE FRANÇOIS DE (1854-....) Julius Cesar Scaligeri Poetica. Paris 1887.

MAGEN ADOLPHE (éditeur), Documents sur Jules-César Scaliger et sa famille. Dans «Recueil des travaux de la Société d'agriculture, sciences et arts d'Agen» (2e s., 3), p. 161-276.

NISARD CHARLES, Les gladiateurs de la république des lettres aux XVe XVIe, et XVIIe siècles (I), Paris 1860, p. 305-400.

RICHARDS J. H. C. The Elysium of Julius Caesar Bordonius (Scaliger). Dans «Studies in the Renaissance» (9) 1962, p. 195-217.

SACCARDO P. A., La botanica in Italia. Dans «Memorie del Istituto Veneto di Scienze, Lettere ed Arti» (26) 1895, p. 148; (27) 1901, p. 98.

SAINTSBURY GEORGE, History of literary criticism (II). Edinburgh and London 1902, p. 69

SANDYS JOHN EDWIN, A History of Classical Scholarship (II). Cambridge 1908, p. 177.

 Jean-Marc Warszawski
Dictionnaire des écrits relatifs à la musique
Novembre 1995-9 février 2021


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

 

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

 

Mercredi 10 Février, 2021