Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Royer Pancrace
vers 1705-1755

Royer Joseph Nicolas Pancrace.

Pancrace Royer

Né à Turin vers 1705, mort à Paris le 11 janvier 1755.

Fils d'un officier d'origine bourguignonne, capitaine d’artillerie, intendant des fontaines et jardins de la cour de Savoie, il est élevé dans l'entourage de la cour. Il étudie la musique à Turin. Il s'installe à Paris en 1725 où il subvient à ses besoins comme maître de clavecin.

De 1730 à 1734, il est maître de musique à l'Opéra. Le 19 octobre 1730, il crée son opéra Pyrrus.

Le 15 novembre 1734, il est maître de musique des enfans de France, le 20 mars 1735, il obtient la charge de chantre de la musique de la chambre du Roi.

Le 5 septembre 1739, il crée Zaïde, reine de Grenade, un ballet héroïque, puis le 23 mars 1743, Le pouvoir de l’amour.

En 1748, il obtient la direction du Concert spirituel, il s'associe avec le violoniste - maître de chant Gabriel Caperan et Jean-Joseph Cassanea de Mondonville pour y développer et organiser la vie musicale. Il y fait construire un orgue dans la salle de concert, invite des virtuoses étrangers (Gaetano Majorana dit Caffarelli, Gaetano Pugnani), revivifie le répertoire avec des œuvres comme la symphonie avec cors de chasse de Jean-Jacques Rousseau (23 mai 1751), la création française du Stabat Mater de Pergolesi (16 avril 1753), une symphonie avec deux clarinettes de Carl Stamitz (1754), et aussi des œuvres de Johann Adolph Hasse, et Nicolo Jommelli.

En 1753 il est inspecteur général de l'Opéra et rachète à Bernard de Bury la charge de Maître de musique de la chambre du roi.

Il s'attache à ce que les concerts privés donnés chez le mécène La Pouplinière soient redonnés sur la scène du Concert spirituel. Sa veuve continue son œuvre jusqu'en 1762.

Il a composé des œuvres qui plaisaient au public. Son opéra Zaïd reste trente ans au répertoire de l'Opéra.

Pancrace Royer, Vertigo, Jean Rondeau, 2015.
Pancrace Royer, La Marche des Scythes, Yago Mahúgo.
Pancrace Royer, ouverture de Zaïde, The Band of Instruments, sous la direction de Graham Caldbeck.

Catalogue des œuvres

Bibliographie

Documents

Dictionnaire Portatif et Littéraire des Théâtres de Léris, Paris 1763, p. 678-679

Jean-Marc Warszawski
18 juillet 2005
Révision 22 décembre 2009
Refonte du miroir de page 20 avril 2014
© Musicologie.org



À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Mardi 3 Mai, 2022

musicologie