bandeau_biomusicologie_840

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Rosa salvatore
1615-1673

Rosa salvatore

Né le 22 juillet 1615 à Naples, mort le 15 mars 1673 à Rome.

Il est le fils de Vito Antonio de Rosa, un arpenteur, qui le pousse à suivre des études de droit et le place dans un couvent de l’ordre des Clercs réguliers de Somasque. Il n’achève pas ses études. Il prend quelques leçons de dessin avec un de ses oncles. Puis se forme auprès de son beau-frère, Francesco Francanzano, un élève de Ribera, d’Aniello Falcone et de Domenico Gargiulo, peut-être de Ribera.

Il se serait joint un temps à une bande de voleurs.

À la mort de son père, pour subvenir aux besoins de sa famille, il doit exposer et vendre ses dessins dans la rue et de s’engager dans un atelier. Il attire l’attention de Lanfranco qui le présente à Falcone. Il peint des paysages imaginaires, violents et tourmentés.

Poète et acteur, il écrit des livrets pour des œuvres musicales et de violentes satires. En 1634, il quitte Naples pour Rome.

Il revient à Naples en 1636.

De 1640 à 1649, il séjourne à la cour des Médicis, à Florence, où il peint au palais Pitti.

Il est de nouveau à Rome de 1638 à 1639, dans la suite du cardinal Francesco Maria Brancaccio, évêque de Viterbe. Il peint son premier retable pour l’église Santa Maria della Morte de Viterbe (l’Incrédulité de saint Thomas).

À Rome, il se lie avec Pietro Testa et Claude Gellée « Le Lorrain », le poète Giovanni Battista Ricciard.

Pendant un carnaval à Rome, il écrivit une première pièce de théâtre et la joua sous le masque de Coviello, un personnage moquant Rome et distribuant des ordonnances médicales burlesques. Ses pièces eurent du succès, mais elles lui valurent des ennemis influents. Fin 1639, il dut se réfugier à Florence où l’avait invité le cardinal Gian-Carlo de Médicis. Il a organisé un salon de poètes, de dramaturges et de peintres, l’Accademia dei Percossi (l’Académie des Frappés).

écrits sur la musique

La musica (satire sur les musiciens)

Autres écrits

Lettere inedite di Salvator Rosa a G. B. Ricciardi, trascritte e annotate da Aldo de Rinaldis. Roma, Fratelli Palombi 1939

Mostra di incisioni di Salvator Rosa. Torino, Galleria Sabauda. XII Settimana dei musei italiani, aprile 1969: Catalogo: introduzione e schede a cura di Anna Barricelli. Torino, Galleria sabauda 1969

L'opera completa di Salvator Rosa [...] introdotta e coordinata da Luigi Salerno. Milano, Rizzoli 1975

Salvator Rosa. Le incisioni. Parma, Galleria della Rocchetta 1972

Satire di Salvator Rosa dedicate a Settano. Amsterdam, Presso Severo Prothomastix 169[?]

Satire [...] a cura di Danilo Romei ; commento di Jacopo Manna. Milano, Mursia, Edizione Integrale v. 1995

Salvator Roza. 1972

Satire. Firenze, Istituto Farmochimico Falorni 1967

Satire di Salvator Rosa dedicate a Settano. Amsterdam, Presso Severo Pothomastix, v. ca. 1695

Satire, liriche, lettere, con note di A. M. Salvini e di altri. Milano, E. Sonzogno 1892

Satire, odi e lettere di Salvator Rosa. Firenze, G. Barbèra 1860

Mélanges historiques, critiques, de physique, de littérature et de poésie. Paris, Merlin 1768

Bibliographie

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-30 mars 2008
© musicologie.org
facebook


rect_bio
actu rect_texteencyclo


logo_grisÀ propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

paypal

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Samedi 21 Octobre, 2023

musicologie.org