Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Richter Franz Xaver
1709-1789

František (Franz)

Richter Franz Xaver

Né à Holleschau (Holešov), 1er décembre 1709, mort à Strasbourg, 12 septembre 1789.

Son lieu de naissance est incertain, son nom n'apparaît pas dans les registres paroissiaux de Holleschau, mais les archives révèlent que son père Mathias, soldat, y était en garnison.

Peut-être a-t-il été scolarisé à Holleschau, il apparaît comme « Holleschoviensis » (de Holleschau) dans les registres du séminaire des jésuites de Ungarisch Hradisch (Uherské Hradiště), où il est scolarisé de 1722 à 1727.

Franz Xaver Richter, Sinfonia a Quattro en sol majeur, I. Allegro, II. Andantino, III. Allegro, New Dutch Academy Chamber Orchestra, sous la direction de Simon Murphy.

Entre 1727 et 1736, il est certainement à Vienne où il étudie intensivement le Gradus ad Parnassum de Johann Joseph Fux (peut-être avec lui) et fait de nombreux arrangements sur les musiques liturgiques d'Antonio Caldara. Il fait plusieurs séjours en Italie.

En, 1736, il est basse vocale à la chapelle de la cour de Stuttgart, l'année suivante, après avoir passé quelque temps à Schlitz, près de Fulda, il est nommé directeur de la musique à la Ritterakademie bénédictine d'Etal, une institution destinée à la formation des jeunes nobles.

En 1740, il est vice maître de chapelle du Prince-Abbé Anselm von Reichlin-Meldegg à Kempten, il est plus tard maître de chapelle en titre.

Il compose en 1741-1742, un premier Te Deum.

Il épouse en 1743, Maria Anna Josepha Moz in 1743.

En 1744, il publie 12 symphonies pour cordes à Paris.

Franz Xaver Richter, Messe de Requiem à 16 voix, en mi♭majeur, 1. Requiem Aeternam, 2. Kyrie, 3. Dies Irae, 4. Quid sum miser, 5. Confutatis maledictis, 6. Offertorium Domine, 7. Hostias et preces, 8. Sanctus, 9. Benedictus, 10. Ossana, 11. Agnus Dei, 12. Dona eis Requiem, 13. Cum sanctis tuis in aeternum,bCzech, Ensemble Baroque, sous la direction de Roman Válek.

En 1746, il est engagé d'bord comme basse vocale à la chapelle de l'électeur palatin Carl Theodor à Mannheim. Il apparaît dans plusieurs spectacles d'opéra, mais est surtout employé pour les offices religieux. Peut-être est-il également second violon. Il compose à la cour de Manheim l'essentiel de son œuvre.

Dans les années 1750, il voyage en France, Angleterre, Pays-Bas. En 1760, il postule en vain le poste de maître de chapelle à la cour de Bonn.

Entre 1760 et 1767, il rédige son traité d'harmonie, dédicacé à l'électeur Carl Theodor. Son psaume Super flumina Babylonis, composé 1767–178 pour le Concert Spirituel de Paris, a les faveurs du Mercure de France.

Franz Xaver Richter, Sinfonia con Fuga, en sol mineur, 1. Adagio, Andante, 3. Presto, Czech Ensemble Baroque, sou sla direction de Roman Válek.

Le 24 avril 1769, il est nommé maître de chapelle de la cathédrale de Strasbourg, et se consacre alors à la musique liturgique, bien que sa charge comporte également la direction de la musique profane de la cour du prince-archevêque, et de la musique de la ville. Ignace Pleyel est engagé comme assistant en 1783, et lui succède après décès en 1789.


rectangle textes


Catalogue des œuvres

1738, Ovis misere perdita, oratorio sur un texte de Gondola, créé à Ettal, 21 mars 1738.

1738, Jus coronae caelitus, oratorio sur un texte de F. Rosner, créé à Ettal, 2 septembre 1738.

1739, Amoris crucifixi … triumphus, oratorio sur un texte de Gondola, créé 21 mars 1739.

1740, Misericors Dominus et Justus, oratorio, créé à Kempten, 6 septembre 1740.

1740, Oratorium in duas partes divisum: Hic sta peccatrix (Ettaleroratorium).

1741, Anacletus tradoedia, oratorio, créé à Kempten, septembre 1741, lib D-OB

1744, 6 grandes simphonies … en 4 parties, Paris 1744.

1744, 6 grandes simphonies … en 4 parties, Paris 1744.

1748, La deposizione dalla croce, oratorio sur un texte de C. Pasquini, créé à Manheim 12 avril 1748.

1757-1758, 1 chanson dans « De vier muzykale jaargetyden : winter », Amsterdam, 1757-1758.

1759, opus 2, 6 simphonies, Amsterdam, 1759.

1759, 6 Sonates, pour clavecin, violon ou flûte, violoncelle, London, 1759.

1760, opus 3, 6 sinfonie, Paris 1760.

1760, opus 3, 6 sonates, 2 violons, basse continue.

1763, 6 sonates, 2 fûtes ou violons, Paris 1763.

1763, A Second Set of 6 Sonatas, clavecin, violon ou flûte, violoncelle, London, vers 1763.

1764, 6 solos, pour flûte ou violon, basse continue, London 1764.

1764, opus 4, 6 simphonies, Amsterdam 1764.

1765, opus 7, 6 sinfonie, Paris, vers 1765.

1765, 6 Concertos … in 5 Parts, pour clavecin, London, vers 1765.

1765, opus 4, A Second Set of 6 Sonatas, pour 2 violons, violoncelle, clavecin,London, vers 1765.

1765, 1 aria, dans « The Summer’s Tale », London,1765.

1766, 6 concertos pour cor.

1766, 1 concerto pour violoncelle, perdu.

1779, 12 menuets pour orchestre.

1768, 6 Quartetto’s, pour cordes, London, 1768 (comme opus 5, Paris vers 1772).

s.d., 20 symphonie, dans diverses sources.

s.d., 8 concertos pour clavecin.

s.d., 8 concertos pour flûte.

s.d., Divertimento, pour clavecin, flûte, violoncelle. vocal s.d., 34 messes, dans diverses sources.

s.d. Dixit Dominus, à 4 voix, pour chœur, orchestre et orgue.

s.d. 6 Dixit et Magnificat.

s.d., 17 psaumes.

s.d., plus de 60 motets, cantates et petites œuvres liturgiques.

s.d., arrangement d'œuvres liturgiques de Fux, Jommelli, Hoffmann, Caldara, Bordier.

Écrits relatifs à la musique

Harmonische Belhrung

Bibliographie

Rusquet Michel, La musique instrumentale de Franz Xaver Richter. Musicologie.org, 2015.

BARTH WILLI (*1914), Die Messenkompositionen Franz Xaver Richters (thèse). München 1941 [128 f., 30 cm]

GÄSSLER W., Die sinfonien von Franz Xaver Richter (thèse). München 1941

LEBERMANN W., Franz Xaver Richters Sinfonien. Dans « Musikforschung » (25) 1972

MACEK PETR, Franz Xaver Richter. Kromeríz, Muzeum Kromeízska 1989

MATTHIAS FRANZ XAVER, Thematische Katalog der kirchen-musikalischen Werke von Franz Xaver Richter. Dans « Festschrift Riemann » (1), Leipzig 1909

PECMAN RUDOLPH, Franz Xaver Richter und seine Harmonische Belehrungen. Michaelstein, Institut für Aufführungspraxis 1990

REUTTER JOCHEN (*1958), Studien zur Kirchenmusik Franz Xaver Richters (1709-1789). Frankfurt/M., Peter Lang v. 1993

RIEMANN HUGO (1849-1919), Mannheimer Kammermusik des 18. Jahrhunderts. Leipzig, Breitkopt & Härtel 1914-1915

–,      (éd.) Sinfonien der pfalzbayerischen Schule (Mannheimer Symphoniker). Leipzig & Härtel 1902-1907

SCHMITT E., Franz Xaver Richter. Dans « Caecilia » (73) 1965

 

 Jean-Marc Warszawski
Dictionnaire des écrits relatifs à la musique
Novembre 1995-21 octobre 2018


À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

musicologie.org
 rss

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

 

Samedi 31 Octobre, 2020