bandeau_biomusicologie_840

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Ralph James
1705 ?-1762

Ralph James

Né en Amérique entre 1696 et 1705, mort à Chiswick le 24 janvier 1762.

Primcock A. (pseudonyme)

Écrivain.

On ne situe avec exactitude ni le lieu ni la date de sa naissance en Amérique.

Il travaille à Philadelphie comme commis et participe à une société littéraire dont faisait également partie Benjamin Franklin.

Il se marie avec Mary Ogden en 1724 à Elizabethtown, ils ont une fille, Mary, née la même année. Toujours en 1724, il se brouille avec ses beaux-parents, abandonne sa famille et s’embarque avec Franklin pour Londres. Plus tard, Ralph correspondra avec sa fille.

À Londres, Ralph cherche en vain un emploi de copiste, d’éditeur ou d’acteur. Franklin doit lui prêter de l’argent, mais il finit par trouver un emploi de maître d’école dans un village du Berkshire, sous le nom de Franklin.

Ralph avait une maîtresse à Londres, une modiste. Après son départ pour le Berkshire, Franklin lui fit des avances qu’elle rejeta. Ralph se fâcha et refusa de rembourser les prêts que Franklin lui avait consentis.

Franklin est retourné en Amérique en 1726. Resté en Angleterre, Ralph s’est essayé à la poésie publiant deux ouvrages en 1727 et 1728 imités de James Thomson.

En 1728, il publie The Touchstone, une version burlesque des guides touristiques de Londres.

En 1730, il rédige le prologue de la pièce The Temple Beau d’Henry Fielding, avec lequel il se lie d’amitié. La même année, il écrit une comédie intitulée The Fashionable Lady qui connut un succès modéré.

Fielding et Ralph ont beaucoup collaboré au cours des années suivantes.

En 1737, les restrictions du Licensing Act, réponse du gouvernement anglais aux satires de Fielding, imposant aux pièces de théâtre une autorisaiton du bureau du Lord Chamberlain, ont mis fin au Little Theatre et à la carrière de Fielding. Ce dernier s'est impliqué dans l’opposition à Robert Walpole (1er ministre sous George I et II). Ralph a écrit pour le Weekly Register et le Daily Courant, deux journaux anti-Walpole.

Après le Licensing Act, Ralph coédite le journal The Champion avec Fielding, où il écrit principalement des essais sur la politique. Il attaque également l’administration de Walpole dans la gestion de la « Guerre de l’oreille de Jenkins » (1739-1748, dans les Caraïbes, entre la Grande-Bretagne et l’Espagne), sur la corruption et les pots-de-vin. Robert Walpole est exclu de la Chambre des communes en 1742, mais continue à contrôler efficacement la politique ministérielle depuis les Lords.

En 1743, Ralph publie The Critical History of the Administration of Sir Robert Walpole. La même année, la satire la plus sévère de Fielding sur Walpole paraît sous la forme de Jonathan Wild. The Champion a été publié avec la contribution de Ralph jusqu’en 1744.

En 1742, Ralph écrit une réplique à Sarah Churchill’s Account of the Conduct of the Dowager Duchess of Marlborough, attaquant la duchesse et son défunt mari comme des politiciens intéressés.

En 1743, il entame son association avec son futur mécène, George Bubb Dodington, en éditant le journal Old England avec William Guthrie, sous le parrainage de Dodington et du comte de Chesterfield. Ralph devient le secrétaire personnel de Dodington. Lorsque ce dernier rejoint brièvement l’administration, il reçoit une pension de 200 £ en 1744.

En 1744-1746, Ralph a écrit A history of England during the reigns of King William, Queen Anne, and King George I, et en deux volumes, The Use and Abuse of Parliaments.

Dodington et Ralph furent à nouveau dans l’opposition. En 1747, Ralph lança le journal favorable à Frederick, Prince de Galles, The Remembrancer. Il lance un autre périodique, The Protestor, en 1751.

En 1753, il obtient une pension, qui semble conditionner l’abandon de ses écrits politiques.

À partir de 1756, il est critique des écrits historiques et politiques pour The Monthly Review, mais n’aborde pas les questions contemporaines.

En 1758, il publie anonymement The Case of the Authors by Profession or Trade Stated, où il déplore l’asservissement des auteurs aux libraires et aux directeurs de théâtre.

Lorsque George III accède au pouvoir, Ralph commence à négocier avec l’administration et obtient une nouvelle pension.

Ann, l’épouse anglaise de Ralph, meurt à Chiswick le 3 février 1760, Ralph meurt également à Chiswick le 24 janvier 1762.

Leur seule fille survivante, Helen Ralph, est décédée environ un mois plus tard.

Écrits relatifs à la musique

The taste of the town: or, a guide to all publick diversions. Viz. I. Of musick, operas and plays [...] II. Of poetry, sacred and profane [...] III. Of dancing, religious and dramatical [...] IV. Of the mimes, pantomimes and choruses of the antients [...] V. Of audiences, at our theatrical representations [...] VI. Of masquerades, ecclesiastical, political, civil and military [...] VII. Of the athletic sports of the antients [...]

The touch-stone or historical, critical, political, philosophical, and theological essays on the reigning diversions of the town [...] In which everything antique, or modern, relating to musick, poetry, dancing, pantomimes, chorusses, cat-calls [...] circus, beargarden, gladiators, prize-fighters [...] is occasionally handled. By a person of some taste and some quality. With a preface giving an account of the author and the work

Bibliographie

BENJAMIN FRANKLIN, Mémoires de la vie privée de Benjamin Franklin. Paris 1791 ; The private life of the late Benjamin Franklin. London 1793.

KENNY ROBERT WEB, James Ralph, an 18th Century Philadelphian in Grub Street. Dans « Pennsylvania Magazine of History and Biography » (64) 1930, p. 241

plume 4 Jean-Marc Warszawski
Dictionnaire des Écrits relatifs à la musique
Novembre 1995-3 février 2023
© musicologie.org
facebook


rect_bio
actu rect_texteencyclo


logo_grisÀ propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

paypal

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Dimanche 22 Octobre, 2023

cul_22_04