Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

ibn Qurra Thabit
836-901

Al-Sabi Thabit ibn Qurra al-Harrani Ibn Kurra Abul Hasan ibn Marwan

ابو الحسن ثابت بن قرة بن مروان الحراني

Il est issu de la communauté païenne des sabéens qui a son centre à Harran. Ils sont des adorateurs des étoiles, proches de la culture grecque, il leur est commun d'en parler la langue, comme le syriaque et l'arabe, la langue des conquérants.

Dans sa jeunesse, il a peut-être été agent de change. Fortuné, il mène un grand train de vie. Ibn Musa ibn Shakir, de passage à Harran, impressionné par sa connaissance des langues, l'invite à le suivre à Bagdad.

Il y reçoit une éducation en médecine et mathématiques. De retour à Harran, sa philosophie est accusée d'hérésie. Il retourne à Bagdad, où il est astronome du calife al-Mutadid, mais aussi traducteur. Il révise la traduction des Éléments d'Euclide de Ishak ben Hunayn.

Son Traité de la balance à pivot sera traduit en latin par Gérard de Crémone (1114-1187). Il écrit un traité sur le Mouvement de la huitième sphère, sur le soleil, parmi 20 traités d'observations astronomiques.

Pour ce qui concerne la philosophie, il critique les Idées de Platon et d'Aristote sur le mouvement.

A Bagdad, il se lie d'amitié avec al-Munadjdjim, théoricien de la musique. D'après ibn al-Kifti, il aurait écrit un traité de musique en syriaque de 500 feuilles. Il ajoute que ses écrits et épîtres sur la musique sont nombreux

Écrits relatifs à la musique

Un problème musical

Note sur l'œuvre (traduction Shiloah)

Son livre est une réponse à une question relative au chant occasionnel en octaves, comme accompagnement approprié au ud. La question a été posée par le musicien et astronome al-Munadjdjim. Même question chez le Pseudo Aristote (problemata). Entre deux notes, la grave : Sigah ; l'aiguë : siyah. Plusieurs termes pour la note grave : isgah, sigah, sagah.

Question :

Réponse :



Bibliographie

Musique

Sciences

Lexiques

© Musicologie.org


À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Mercredi 1 Septembre, 2021