Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

rss

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Pierre de La Rue
v. 1450-1518

Petrus Platensis ; de Vico ; Pierchon ; Pierzon ; Pieter van Straeten ; Piezon ; Perisone.

Il est certainement né à Tournai (en Picardie Flamande des ducs de Bourgogne) et formé musicalement à la cathédrale de la ville.

En 1469-1470 les documents le signalent comme chanteur adulte à la cathédrale Sainte-Gudule de Bruxelles. Il est ensuite à la Jacobskerk de Gand en 1471-1472.

Pierre de la Rue, Laudate Dominum, omnes gentes, Capella Sancti Michaelis.

Avant 1478, il est à la Onze Lieve Vrouwkerkde Nieuwpoort, et, jusqu'en 1489, à Saint-Ode, une institution non identifiée à Cologne.

De 1489 à 1492, il est au service de la confrérie Notre-Dame à Hertogenbosch. Après 9 mois dont on ne sait rien de ses activités, il entre au service des  Habsbourg de Bourgogne.

Philippe le BeauIl est successivement au service des monarques de la cour et a beaucoup voyagé dans son entourage. Il sert Maximilien, puis son fils, Philippe le Beau (1478-1506, souverain des Pays-Bas, archiduc d'Autriche) avec lequel il fait deux voyages en Espagne de 1501 à 1503, et par mer en 1506 au cour duquel il passe trois mois enAngleterre, à la cour d'Henry VII, à la suite des intempéries et d'un nauvrage.

Après la mort de Charles VPhilippe le Beau en 1506, il reste au service de sa veuve, Jeanne-la-Folle, reine de Castille. En 1508, lorque Jeanne perd le pouvoir, il retourne auprès de Marguerite d'Autriche qui assure la régence aux Pays-Bas pour son neveu, le futur Charles V. Peu après la majorité de Charles, il se retire à Kortrijk, peut être pour éviter un autre voyage en Espagne.

Pierre de La Rue a une longue carrière, confortable et prestigieuse, à laquelle s'ajoutent les revenus de prébendes (Gand, Saint-Aubion de Namur, Termonde)

Il est cité dans la déploration d'Ockeghem par Jean Molinet (1497) :

Mais encore dans le Quart Livre de Rabelais, par Pierre Moulu (motet Mater floreat), dans le livre de théorie de Pierre Maillart, Tons et discours sur les modes de musique (1610).

Son oeuvre comporte 31 messes, autour de 30 motets, 8 Magnificat, environ 40 chansons (textes français et flamands).

 

musicologie.org
 rss

 

 

 

 

Bibliographie

Discographie

Pierre de la Rue, Requiem

Clemencic Consort
Rene Clemencic, dir. ; Colin Mason ; Edmund Brownless ; Andrew Walker Schultze ; Pedro Liendo ; Doran David Sherwin ; Werner Hackl ; Ernst Hoffman ; Peter Widensky

Enregistré en novembre 1990,  ACCORD / MUSIDISC MU 750

01 - Preamblulum (tablature d'orgue) ; 02 - Media Vita (chant gregorien) ; 03 - Introitus- Requiem aeternam ; 04 - Kyrie ; 05 - Absolve Domine (chant gregorien) ; 06 - Psalmus ; 07 - Ave regina (instrumentaliter) ; 08 - Credo (tablature d'orgue) ; 09 - Offertorium ; 10 - Laude anima (instrumentaliter) ; 11 - Sanctus ; 12 - O salutaris hostia (motet) ; 13 - Agnus dei ; 14 - Lux aeterna ; 15 - Libera me (chant gregorien) ; 16 - Preambulum (reprise)

 

Jean-Marc Warszawski
2003
Migration de la discographie, liens inactifs, mise en page, 15 juin 2009

© Musicologie.org 2019.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Jeudi 19 Septembre, 2019