bandeau_bio_840musicologie_840

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Psellos Michael
1018 - v. 1080

Μιχαήλ Ψελλός

En 1041-1042, il est à à la cour de l'empereur Michel V le Calfat, de 1042 à 1055, à la cour de l'empereur Constantin IX Monomaque (1042-1055).

En 1045 il obtient la chaire de philosophie (consul des philosophes) que Constantin vient de restaurer. Il entretient des relations avec Jean Mavropous, Nicétas de Byzance, Constantin Likhoudès, Jean Xiphilin de Trébizonde et Isaac Comnène (futur empereur).

En 1054, après l'excommunication de Michel (Keroularios) Cérulaire par les légats du pape Léon IX, Kéroularios réunit un synode qui se prononce contre la bulle pontificale. Il provoque ainsi un schisme et oblige l'empereur Michel VI Stratiotikosà abdiquer.

Psellos prend parti contre Michel Cérulaire. Disgrâcié, il entre dans les ordres au couvent du mont Olympe sous le nom de Michel.

En 1055-1056, l'impératrice Théodora le rappelle à la cour. Il obtient une nouvelle chaire.

En 1057-1059, Isaac Comnène est empereur.

En 1071-1078, Michel VII Parapinace (ancien disciple de Psellos) est empereur. Seconde disgrâce de Psellos [ Voir : Alard L. (1602-1672)]

Très actif dans la vie intellectuelle politique et religieuse, il a écrit de nombreux ouvrages, souvent de circonstance. Panégyriques, blâmes d'hommes de son entourage ; oraisons funèbres, (Jean Xiphilin) ; questions théologiques (l'impeccabilité de la Vierge, procession de l'Esprit-Saint) ; remarques sur Basile, Grégoire de Nysse ou Jean Chrysostome, sur les dogmes ou le Cantique des cantiques ; homélies sur l'Annonciation ou les miracles.

Mais il est aussi un philosophe, et peut être une des origines du courant platonicien de la Renaissance italienne (Pléthon* et Bessarion**).

Il veut ôter  « l'enveloppe profane et exhumer l'esprit qui y est caché et qui luit comme une perle ». C'est ainsi que maître de l'université, il réorganise les études selon le livre VI de la République de Platon. Au trivium il ajoute le quadrivium, avec les sciences énumérées par le livre VI. Ces sciences conduisent tout droit à Aristote. Il y a donc chez Psellos la reconnaissance du rôle de la raison et des sciences dans l'explication des faits (il s'oppose à la magie de Cérulaire). Mais il reconnaît aussi l'allégorie pour traiter des choses divines.

notes

* Gémiste Pléthon (George) [Geôrgios Gemistos Plêthon]. Né à Constantinople vers 1355, décédé dans le Péloponèse vers 1450. Philosophe. Il a fondé à Florence l'Académie platonicienne. Il a écrit : La différence entre Aristote et Platon et un Traité des lois.

** Jean Bessarion. Né à Trébizonde vers 1400, décédé à Ravenne en 1472. Ecrivain. Cardinal en 1439 avec la protection d'Eugène IV qui est un ami proche. Partisan de l'unification des églises, il est aussi un artisan de la renaissance italienne. Sa bibliothèque est devenue la bibliothèque Saint-Marc de Venise.

Michel Psellos et un disciple. Mont Athos, Manuscrit 234,  daté des 12-13e sicèles, f. 245a.


Œuvres

éditions anciennes

éditions modernes

Bibliographie

plume 6 Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-15 août 2006
Remise en page 23 février 2011


rectangle acturectangle biorectangle texterectangle encyclo

logo grisÀ propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences |  Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

paypal

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil, ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Lundi 15 Janvier, 2024

cul_2401