Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Pipping Heinrich
1670-1722

Né à Leipzig, 2 janvier 1670, mort à Dresden, 22 avril 1722.

Son père est Jacob Pipping, un commerçant, sa mère Magdalena est la fille d'Adam Mohr, un marchand de drap.

Il suit sa première scolarité sous l'autorité d'un précepteur, puis fréquente la Alte Nikolaischule.

Il est immatriculé à l'université de Leipzig en 1686, où il étudie la philosophie. Il est promu magister en 1688, et se dirige vers des études de théologie.

Il est inscrit le 1er mai 1688 à l'université de Wittenberg, où il loge chez le théologien Caspar Löscher (1636-1718) qui vient d'être nommé superintendant général à Dresden tout en gardant sa classe de théologie à Wittenberg. Heinrich Pipping étudiera également sous la direction de Johann Deutschmann, Johann Andreas Quenstedt, Christian Röhrensee, Michael Walther.

Il poursuit ses études de théologie à Leipzig avec comme professeurs Valentin Alberti, Johannes Olearius, Gottlob Friedrich Seligmann. Il est admis dans la Société des prédicateurs.

Après plusieurs soutenances, il est nommé, par le Conseil municipal, prédicateur à la Thomaskirche, il y est diacre en 1699 et en 1702, prédicateur des Vêpres. Parallèlement il enseigne dans les collèges.

En 1700, à la Thomaskirche de Leipzig, il se marie avec Johanna Katharina, la fille du prédicateur principal de la cour Gottlob Friedrich Seligmann. Ils ont trois enfants : Gottlob Heinrich sera maire de Naumburg, Johanna Margaretha épousera à Dresden le conseiller juridique Carl Friedrich Jumpelts, August Benedik, dont on sait au moins qu'il étudia.

Peu après la mort de son beau-père, il est nommé principal prédicateur à la cour de Dresden en remplacement.

Il retourne à l'université de Wittenberg, pour obtenir les diplômes requis pour sa nouvelle charge. Le 24 avril il passe sa licence de théologie, et le 26, soutient le doctorat. Il arrive à Dresden le 23 mai 1709.

Dans sa fonction de prédicateur principal, il est aussi confesseur de la famille princière. Il est dans leur suite lors de voyages aux thermes, célèbre le mariage de Christian VI du Danemark et de Norvège avec Sophie Magdalene de Brandenburg-Kulmbach le 7 août 1721 à Pretzsch, dirige trois parlements d'état à Dresden.

Modéré, il ne s'implique pas dans les controverses de son temps, mais adhère à l'enseignement luthérien.

Le 1er janvier 1722, au cours d'un sermon, il est sujet à une attaque cérébrale dont il ne se remet pas.

Écrits relatifs à la musique

A  Dissertatio historico-theologica, de Saule per musicam curato, quam [...] vir° [...] Dn. Caspare Loeschero [...] omni honoris atque observantiae cultu aetatem prosequendo [...] Ad. d. XI. Septembris, Anni MDCLXXXVIII, p. P. M. Henricus Pipping lipsiensis

 Jean-Marc Warszawski
Dictionnaire des écrits relatifs à la musique
Novembre 1995-12 novembre 2018

© Musicologie.org 2018.

À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Lundi 12 Novembre, 2018