Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Perrault Charles
1628-1703

Né à Paris le le 12 janvier 1628, mort à Paris le 16 mai 1703.

Il est issu d'un milieu de la bourgeoisie parlementaire favorable au jansénisme.

Il effectue des études de droit civil, puis s'établit comme avocat à Orléans.

En 1653, il participe aux Les Murs de Troie, poème collectif composé avec ses frères, dans un style burlesque qui moque l'Antiquité.

Il est commis de Pierre Perrault, son frère, receveur général des Finances de Paris.

De 1663 à 1683, il est au service de Colbert.

Il est commis, puis contrôleur général des Bâtiments.

En 1672, il est académicien.

Il veille à la propagande royale (avec Jean Chapelain), supervise les éloges à la politique du roi, répartit les gratifications aux artistes, œuvre dans les académies naissantes.

Il compose les devises latines relatives aux réalisations royales.

En 1683 il est renvoyé sous la pression d'opposants dont Racine, Boileau, Louvois.

Il publie Saint Paulin, une œuvre moralisante, en 1687, Le Siècle de Louis le Grand, poème qui ranime la querelle des Anciens et des Modernes. Il tente de regagner les grâces royales dans l'éloge de la modernité contre le barbarisme antique.

En 1688-1696, il publie Le Parallèle ; en 1691, Griselidis, en 1694, Les Souhaits ridicules, Peau-d'Âne. En 1695, il écrit une préface à ces trois contes pour vanter les histoires modernes, dégagées du paganisme antique.

En 1695, il rédige La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon rouge, La Barbe-Bleue, Le Chat botté, Les Fées (riche copie manuscrite), contes qu'il publie en 1697, avec Cendrillon, Riquet à la houppe, Le Petit Poucet.

La même année, il commence Les Hommes illustres qui ont paru en France pendant le XVIIe siècle (éloge du siècle de Louis XIV)

En 1699, son fils qui vient d'être impliqué dans un meurtre et qui est condamné à payer une lourde amende, meurt.

musicologie.org
 rss

En 1757, les Mémoires de ma vie sont publiées à titre posthume (texte authentique publié en 1909). Certains passages des Hommes illustres sont consacrés à des musiciens.

 



Écrits relatifs à la musique

Critique de l'opéra ou examen de la tragédie intitulée Alceste ou le Triomphe d'Alcide

Les hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, avec leur portrait au naturel

Autres écrits

Bibliographie

Jean-Marc Warszawski
4 avril 2011

© Musicologie.org


À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org,
56 rue de la Fédération,
93100 Montreuil.
06 06 61 73 41.
ISNN 2269-9910.

Samedi 4 Janvier, 2020