Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Nivers Guillaume-Gabriel
1632-1714

Né à Paris vers 1632, mort à Paris le 30 novembre 1714.

Il est issu d'une famille aisée, son père était fermier (collecteur des impôts) de l'évêque.

On ne sait rien de ses études musicales, mais à partir de 1654 et jusqu'à sa mort, il est organiste de l'église Saint-Sulpice de Paris.

Il accomplit ses études à l'Université de Paris et obtient un magister ès arts en 1662.

Il se marie avec Anne Esnault le 21 septembre 1668.

Guillaume Gabriel Nevers, Suite du premier ton, Louis Thiry, grand oprgue Louis-Alexandre Clicquot (1734, R. et J.-L. Boisseau 1969), de l'église Saint-Jacques Saint-Christophe de Houdan

À partir du 19 juin 1678, il est l'un des quatre organistes de la chapelle royale, avec Nicolas Lebègue, Jacques Thomelin et Jean-Baptiste Buterne, charge qu'il transmet à Louis Marchand en 1708.

En 1681, il remplace Henri Du Mont comme maître de la musique de la reine.

En 1686, il est organiste de la maision royale de Saint-Louis à Saint-Cyr (couvent et école réservés aux jeunes femmes de l'aristocratie). Charge qu'il garde en collaboration avec Jean-Baptiste Moreau (1656-1733) et Louis Nicolas Clérambault (1676-1749) à partir de 1710, malgré des différents avec avec la fondatrice de l'école, Madame de Maintenon.

Voir: Pirazzoli G. B. (v. 1611-v. 1676)

Catalogue des œuvres

Guillaume Nivers dans le RISM.

1702, Recueil d'antiennes, de messes et de motets à une et deux voix sans accompagnement de différents auteurs [manuscrit Bibliothèque municipale de Versailles, fac-similé numérique]

1658 (& 1671), Graduale romano-monasticum … in usum et gratiam monialium sub regula S.P.N. Benedicti, Augustini, Francisci militantium.

1665, Livre d'orgue contenant cent pièces de tous les tons de l'église (voir les écrits relatifs à la musique) [édition en fac-similé, Bibliothèque naitonale de France]

1667, 2e livre d'orgue contenant la messe et les hymnes de l'église.

1668, Chants des offices propres du séminaire de Saint-Sulpice

1671, Antiphonarium romanum … in usum et gratiam monialium sub regula S.P.N. Benedicti militantium (1687, 1696, 1736)

1675, 3e livre d'orgue des huit tons de l'église [édition en fac-similé, Bibliothèque nationale de France]

1680, Antiphonarium Praemonstratense.

1680, Graduale Praemonstratense.

1683, Passiones Domini N.J.C. cum lamentationibus Jeremiae prophetae, et formulis cantus ordinarii officii divini (perdu ; les lamentaitons seules : 1719, 1723, 1741)

1686, Offices divins à l'usage des dames et demoiselles établies par sa majesté à Saint Cyr. Textes augmentés en 1702 (perdu) ; 1754.

1687, Graduale monasticum … in usum et gratiam monialium sub regula S.P.N. Benedicti militantium (1696, 1734)

1687, Graduale romanum … in usum et gratiam monialium sub regula S.P.N. Augustini militantium (1696, 1734)

1689, Motets à voix seule, … et quelques autres motets à deux voix propres pour les religieuses avec L'art d'accompagner sur la basse continue, pour l'orgue et le clavecin.

1693, Antiphonarium monasticum ad usum sacri ordinis Cluniacensis.

1697, Graduale romanum juxta missale sacro-sancti Concilii Tridentini.

1701, Antiphonarium romanum juxta breviarium sacro-sancti Concilii Tridentini.

1704, Les lamentations du prophète Jérémie : 1719, Lamentationes Jeremiae prophetae quarum modulatio correcta & concinnata, opera & studio Guillelmi Gabrielis Nivers, christianissimi regis capellae musices organistae, nec-non christianissimae reginae musices praecti. Luteciae Parisiorum. J.-B. Christophori Ballard, christianissimi regis musicae monotypographi, nec-non ejusdem majestatis capellae notattoris, 1719 [édition en fac-similé numérique de la Bibliothèque nationale de France]

1706 & 1736, Le processionel avec les saluts suivant l'antiphonaire des religieuses.

1707, Chants d'église à l'usage de la paroisse de Saint-Sulpice.

1712 (vers 1712), 3 danses, pour luth ( attribué à nivers, manuscrtit, Bibliothèque nationale de France).

1723, Processionale romanum juxta breviarium sacro-sancti Concilii Tridentini.

1733, Chants et motets à l'usage de l'eglise et communauté des dames de la royale maison de Saint-Louis à Saint-Cyr

s.d., Airs pour l'école de la Maison royale de Saint-Cyr : Cantique sur la conformité à la volonté de Dieu; Chants de Jephté ; Le Temple de la paix; Opéra de la vertu; Opéra de sceaux

Écrits théoriques relatifs à la musique

Dissertation sur le chant grégorien [...] par le sieur Nivers, organiste de la chapelle du Roy et maistre de musique de la reyne.

Livre d'orgue contenant cent pièces de tous les tons de l'Eglise, par le sieur Nivers.

Méthode certaine pour apprendre le plein-chant de l'Eglise. Dressée par le sieur Nivers compositeur en musique et organiste de la chapelle du roy.

Méthode facile pour apprendre à chanter la musique, par un maistre célèbre de Paris.

Traité de la composition de musique, par le sieur Nivers.

Bibliographie

Beechey Qwilym, Guillaume Gabriel Nivers (1632-1714) and his litanies de la Sainte Vierge. « Recherches sur la musique française » (15), A. et J. Picard, Paris 1976.

Davy Cécile, Le plain-chant en France au xviie siècle: Guillaume-Gabriel Nivers (1632-1714) (thèse). Université de Tours.

Dufourcq Norbert, À travers l'inédit: Nicolas Lebègue; Guillaume-Gabriel Nivers; La Furstenberg et Benaut. Dans «Recherches sur la musique française» (1), Paris, A. et J. Pi-card 1960.

Garros Madeleins, Mme de Maintenon et la musique. Dans « Rapports de la Société Française de Musicologie » (janvier 1943).

—, L'art d'accompagner sur la basse continue d'après Guillaume Gabriel Nivers. Dans « Mélanges P.-M. Masson » (2), Paris, Richard Masse 1955.

—, Notes biographiques sur Guillaume Gabriel Nivers. Schola Cantorum, Paris 1956 [préface au second livre d'orgue].

—, Les motets à voix seule de Guillaume Gabriel Nivers. Dans « Kongress Berricht », Bärenreiter, Köln 1958.

Kauffman Deborah A., Chants et motets (1733) : Nivers, Clérambault, and Changing Musical Style at the Maison Royale de Saint-Louis at Saint-Cyr (thèse). Stanford University 1994 [226 p.].

Pruitt William, Bibliographie des œuvres de Guillaume Gabriel Nivers. Recherches sur la musique française (13), Paris, A. et J. Picard 1973.

—, The Organ Works of Guillaume-Gabriel Nivers (1632-1714) (these). University of Pitts-burgh 1969 [vi-164 p., tables, liste des œuvres, appendix, bibl., RILM, 69: 3692dd].

—, The organ works of Guillaume Gabriel Nivers (1632-1714). Dans « Recherches sur la musique française » (14), A. et J. Picard 1974; (15), Paris 1976.

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-22 octobre 2011

TéléchargementsPresse internationale - Universités.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil, 06 06 61 73 41

Références / musicologie.org 2016

ISSN 2269-9910

Mercredi 29 Novembre, 2017