Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Modena Léon
1571-1648

Yehudah Aryeh mi-Modena, Léon de Modène, Leo Mutinensis, Judah Aryeh

Né à Venise, 23 avril 1571, mort à Venise, 21 mars 1648.

Rabbin, écolâtre.

Il est issu d'une famille aisée d'origine française, installée d'abord à Viterbe, puis à Modène, enfin à Ferrare. Suite au tremblement de terre de 1570, elle se fixe à Venise.

Il a bénéficié d'une bonne éducation, à Ferrare et en 1581-1582 à Padoue, sous l'autorité de Shmuel Archevolti.

En 1590, sa fiancée, Esther Simḥah, meurt, il épouse la sœur de cette dernière, Rachel Simḥah, le 6 juillet 1590. Ils ont eu quatre fils et trois filles. Son fils Mordechai meurt en novembre 1617, empoisonné par des fumées au cours d'expériences alchimiques. Un autre est tué par un gang dans une bagarre, un autre fils, Isaac, qu'il bannit au Levant et qui voyagea jusqu'en Amérique du Sud.

Souhaitant entamer une carrière rabbinique, il retourne à Venise en 1592, mais les dirigeants laïcs relèvent l'âge de l'ordination à 35 à puis 40 ans. Il doit chercher d'autres sources de revenus.

Dans son autobiographie, il énumère 26 professions différentes qu'il a exercées au cours de sa vie, notamment prédicateur, enseignant, interprète, scribe, correcteur d'épreuves, libraire, marchand, entremetteur, musicien et fabricant d'amulettes.

Il est aussi un joueur obsessionnel, se mettant souvent dans une situation financière difficile. Il a écrit un dialogue ou se disputent le contre et le pour les jeux d'argent, dans une pièce intitulée sur me ra, « Tenez-vous loin du mal ».

En 1609, il est rabbin de Venise, en 1627 il se désigne comme premier dans l'ordre parmi les rabbins vénitiens.

En 1628, il est maestro di cappella, dans une académie de musique juive, l'Accademia degli Impediti. Cette institution, fondés par Modena reçu l'apport des célèbres musiciens (certainement juifs ?) des ducs Gonzague à Mantoue, dirigés par Salamone de Rossi (1570-1630). Après la mort du dernier duc et le sac de Mantoue par les troupes autrichiennes en 1628-1630, de nombreux juifs se réfugièrent dans le Ghetto de Venise. On ne sait pas si Rossi était encore lui-même vivant.

Son pesaq est en faveur de la légitimité de la musique dans la synagogue, motivé par l’opposition à l’introduction du chant choral à la synagogue de Ferrare en 1605 (avec la préface à l’ouvrage de Rossi).

Voir : Salamone de Rossi (v. 1570-1630)

Écrits relatifs à la musique

Introduction au Has Sûrîm aser li-Selomah de Rossi

Pesaq (décision rabbinique)

Autres ouvrages

Eldad u-medad, 1583, imprimé en 1595, dialogue pour ou contre le jeu (de cartes).

Qinah schemo (Lamentation), 1584, sur la mort de son précepteur Mose Basola (Moshe b. Benjamin della Rocca Basola).

Sha'agat arjeh (Le rugissement du lion), apologie de la tradition rabbinique.

Sod yesharim (Mystère des justes), Venise 1595, curiosités, tours de magie, remèdes populaires, et énigmes juives introduisent de manière attrayante un programme d'études bibliques et rabbiniques.

Sur me ra, (Éviter le mal), Venise 1595.

Ẓemaḥ Ẓaddik (descendance du juste), Venise 1600, traduction augmentée hébraïque du célèbre livre italien Fior di Virtù, dont il supprime les références chrétiennes et en ajoute des citations de sources juives traditionnelles.

Midbar Jehudah, Venise 1602, traduction en hébreu de ses sermons italiens.

Ẓeli Esh, Venise 1609, 1663, 1693, première traduction italienne de la Haggadah de Pessah (en lettres hébraïques).

Galut Jehudah (L'exil de Jehuda), Venise 1612, dictionnaire hébreu-italien des mots difficiles de la Bible.

Lev ha-arjeh (Cœur du lion), Venise 1612, traité hébraïque de mnémotechnie, basé basé sur ceux qui sont populaires à Venise, comme préface à un ouvrage sur les 613 commandements du judaïsme.

Chajje Yehuda (Vie de Yehuda), vers 1618, autobiographie. Cohen Mark R. (trad, éd.), The autobiography of e seventeenth-century Venetian rabbi : Leon Modena’life of Judah. Princeton (N.J.), Princeton University press 1988 [avec un essai de Mark R. Cohen, des notes historiques de Howard E. Adelman & Benjamin C. I. Ravid Cohen.

Magen we-Zinnah (Bouclier et la targe), v. 1618, contre la critique de la tradition par da Costa, Osier Jean-Pierre (trad., éd.), Le bouclier et la targe: une polémique sur l’identité juive au XVIIe siècle. Paris, Centre d’études Don Isaac Abravanel 1908.

Ester, 1619, dédié à la « noble juive vénitienne Sara Copia Sullam. »

Sha'agat Aryeh, 1622, contre Kol Sakhal, un ouvrage anti-rabbinique.

Bet lehem Yehudah, Venise 1625, index destiné à l'anthologie Ein Yaakov, la principale source de matériel rabbinique en Italie où le Talmud était interdit.

Diffesa, 1626, une défense du Talmud contre Sixte de Sienne.

Beit Jehudah (La maison de Yehuda), Venise 1628, Cracovie 1643, Vérone 1643, Prossnitz 1649, Prague 1668, ajouts à bet lehem jehudah.

Ziqne Yehudah (Les ancêtres de Yehudah), collection de ses responsa.

Magen wa-cherev (Bouclier et épée), 1645, incomplet, contre la Kabbale chrétienne ; Podet Allen Howard (trad.), A translation of the Magen wa-hereb by Leon Modena, 1571-1648. Lewiston (NY), Edwin Mellen Press 2000.

Historia dei Riti ebraici ed observanza degli Hebrei di questi tempi, Paris 1635, traduit de l'italien par Simon Richard (1538-1712), Ceremonies et coûtumes qui s'observent aujourd'huy parmy les juifs, traduites de l'italien de Leon de Modene [...] avec un supplément touchant les sectes des Caraïtes & des Samaritains de nostre temps. Seconde edition reveuë, corrigée & augmentée d'une seconde partie qui a pour titre, Comparaison des ceremonies des juifs, & de la discipline de l'eglise : avec un discours touchant les differentes messes, ou liturgies qui sont en usage dans tout le monde, par le sieur de Simonville. Historia de' riti hebraici, vita ed osservanze de gl'Hebrei di questi tempi. Paris, Loüis Billaine 1681; la Haye, Adrian Moetjens 1682. Fac-similé, Bibliothèque nationale de France.

Ha-Boneh, 1635, commentaire complétant Bet lehem Yehudah, et Beit Jehudah.

Ben Dawid, 1936, un tract contre l'idée de la réincarnation.

Ari nohem (Lion rugissant), 1639, imprimé à Leipzig en 1840, conteste l'authenticité de la Kabbale.

פי אריה // Raccolta Delle voci Rabiniche non Hebraiche, ne Caldee in tuto, usate ne piu de loro scritti da Rabini, Espositori, et Autori di scienze in ligua Italiane dichiarate. Ms 299 7, bibliothèque Carré d'art de Nîmes, copie de l'imprimé de 1640.

Pi Arjeh (Bouche du Lion), Padoue 1640, Venise 1648, suppléments au dictionnaire hébreu-italien

Ma'adanne melech (Livre d'échecs), attribué à tort à Jedaja Bedarschi.

Bechinat ha-qabbalah (Examen de la tradition), Gorizia 1852.

Bibliographie

Boccato Carla, Tra delitto e apostasia: L’Oltreconfine di un ebreo veneziano complice dell’ omi­cidio del figlio di Rabbi Leone Modena. Jerusalem, The Magnes Press, the Hebrew University 1996.

Stern simon (....-1856), Der Kampf des Rabbiners gegen den Talmud im XVII. Jahrhundert Vorher geht: Religion des Individuums und Religion des Volkes. Breslau, S. Schottlaender 1902.

 Jean-Marc Warszawski
Dictionnaire des écrits relatifs à la musique
Novembre 1995-30 juillet 2021
© Musicologie.org



À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

 

Samedi 31 Juillet, 2021