Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Maggi Girolamo
v. 1523-1572

Magius Hieronymus

Né vers 1523 à Anghiari (Toscane) - Mort à Constantinople le 7 mars 1572.

Juge, ingénieur militaire. On sait peu de choses sur sa jeunesse. Ses parents se nomment Paolo et Luisa, mais il est assez tôt orphelin.

Il étudie le latin avec Pierantonio Ghezzi da Laterina. Il étudie ensuite aux universités de Pérouse, de Pise, où il peut entendre Francis Robertello, célèbre professeur de latin et de grec, et enfin, à Bologne. Il devient docteur en 1546, peut-être à Pise, et retourne dans sa ville natale en 1548.

Il maîtrise le latin et le grec, l'hébreu et l'espagnol. Il s'intéresse à la jurisprudence et à l'histoire des anciens, et l'épigraphie. Il collectionne les anciennes pierres tombales, recuillies dans un vaste périmètre.

L'étude des sépultures, lui permet de contredire la croyance répandue, de l'existence de géants dans l'antiquité.

Il travaille sur l'interprétation de l'ancien droit romain, et les Pendectes de Justinien.

En 1548, il est envoyé par ses concitoyens à la cour de Cosimo de Medicis, grand duc de Toscane.

Il a commencé à publier à Venise, où il se lie avec Pietro Aretino, qui lui permet d'étendre ses relations et protections.

En 1570, lors de l'attaque de Famagouste, alors vénitienne, dans lîle de Chypre, par flotte du sultan Sélim II, il est juge de l'Amirauté, et ingénieur pour la défense (il a aussi fortifié Nicosi). Il invente, entre autres, un récipient, permettant d'empoisonner l'eau des puits des ennemis. En juillet, Famagouste tombe, le 15 août 1571, le commandant de la place, Marco Antonio Bragadin est écorché vif, Girolamo Maggi est emprisonné à Constantinople (Istanbul)

En captivité, il écrit deux traités (demémoire, écrit-il), qu'il dédie à des personnes influentes, en espérant leur intervention en faveur de sa libéreration.

De tintinnabulis (sur les cloches et les carillons), dédié à Carolus Rymius (Charles Rym), envoyéde l'empereur Maximilien II ; De equuleo, sur les dispositifs de torture, qu'il illustre précisément, dédié à François de Noailles, évêque de Dax et ambassadeur du roi de France. Il est exécuté par strangulation le 27 mars 1572.

Selon Niceron (XVIII, ) les efforts pour le faire libérer furent couronnés de succès, mais on vint le reprendre dans la demeure de l'ambassadeur. « Dictionnaire historique et bibliographique portatif » (1777), il se serait evadé et refugié chez l'ambassadeur.

Écrits relatifs à la musique

Hieronymi Magii de tintinnabulis liber postumus. Franciscus Sweertius f. antverp. Notis illustrabat



Autres écrits

Bibliographie

Jean-Marc Warszawki
Novembre 1995 - 18 juillet 2009
© Musicologie.org


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

 

Mercredi 7 Avril, 2021