Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Mace Thomas
1612 / 1613-v. 1706

Né à Cambridge ou York en 1612 / 1613, mort à Cambridge vers 1706.

Il est luthiste, chanteur, compositeur.

Il est enfant de chœur à la chapelle de Trinity College de Cambridge.

La documentation atteste qu'il est rémunéré le 10 août 1635 comme chantre à Trinity College. Il semble avoir quitté cambridge en raison de ses sympathies royalistes.

En 1644, il est témoin du siège d'York. Il est attesté qu'il donne des cours de chant à Cambridge en 1647. Il est à Cambridge, durant l'épidémie de peste de 1665-1666, et semble n'avoir quitté la ville qu'en 1776, pour superviser l'éditions de son ouvrage théorique à Londres, et certainement en 1690, il est de nouveau à Londres, pour vendre des instruments et des livres de musique, qui ne lui étaient plus utiles en raison de sa surdité croissante.

En 1675, il publie Profit, Conveniency and Pleasure to the Whole

Thomas Mace, First set of Lessons, 1. Prælude, 2. Authors Miſtreſs, 3. Cozen-German, 4. Coranto, 5. Coranto, but call’d, I like my Humour well, 6. Nightingale, par Anthony Bailes (luth).


Nation. En 1698, il édite un pamphlet à Cambridge : Riddles, Mervels and Rarities, or, A New Way of Health, from an Old Man's Experience. Il admire Simpson, auquel il fait référence.

On conserve quelques compositions, des pièces pour viole, des canons, des suites.

Son ouvrage théorique se divise en trois parties : interprétation de la musique anglaise, le luth. Facture, accord, jeu, la viole et généralités musicales.

Écrits relatifs à la musique

Musick's Monument: or a remenbrance of the best practical Musick, both divine and civil, that has ever been know to have been in the world. Divided into three parts. The first part, shews a necessity of singing psalms well, in parochial churches, or not to sing at all, dircting, how they may be well sung, certainly; by two several ways, or means; with an assurance of a perpetual national-quire, and also shewing how cathedral musick may be much improved, and refined. The second part, treats of the noble lute [...] directing the most ample way, for the use of the teorboe [...] Shewing a general way of procuring invention, and playing voluntarily, upon the lute, viol, or any other instrument; with two ptitty devices; the ons, shewing how to translate lessons, from one tuning, or instrument, to upon any onstrument: both done by example. In the third part, the generous viol [...] is treated upon, with some curious observations, never before handled, concerning it, and musick in general. By Tho. Mace

Bibliographie

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-28 mars 2008
© Musicologie.org



À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

 

Mercredi 7 Avril, 2021

musicologie.org