Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Le Cerf de La Viéville de Fresneuse Jean-Louis
1674-1707

Né à Rouen en 1674, mort à Rouen, 9 novembre 1707.

Études de droit. 1696, garde des sceaux au parlement de Rouen.

Dans la querelle qui opposa, au moment de la célébrité de Lully, les amateurs de la musique italienne aux amateurs de la musique française, le Cerf de la Vieville prend le parti de la musique Française. Son premier ouvrage répond au Parallèle des Italiens et des Français (1702) de l’abbé Raguet. Au médecin d’Andry, réagissant à son tour en faveur de Raguet contre Lecerf, ce dernier répond par son Médecin musicien, sous forme de pamphlet. Mais Lecerf est un rétrograde, et sa défense de la musique française donne, à juste titre des arguments à ses adversaires. Au moment où le terme  « Musique absolue » apparaît, pour caractériser une musique qui s’émancipe du chant et du culte, au contraire de son contemporain Leibniz qui tente de prendre en compte ce phénomène, la querelle de la musique française et italienne semble pour Le Cerf un prétexte pour prendre le parti des piétistes. Pour lui, seul le chant à le pouvoir de peindre les sentiments. Il ne doit pas être chargé d’agréments, ni de modulations intempestives, ni de rythmes brisés. La musique doit être simple, naturelle, diatonique.

Écrits relatifs à la musique

Comparaison de la musique italienne et de la musique française, où, en examinant en détail les avantages des spectacles, et la mérite des compositions des deux nations, on montre quelles sont les vrayes beautéz de la musique par J. L. Lecerf de la Viéville de Fresneuse

L'art de décrier ce qu'on entend point ou le médecin musicien. Exposition de la mauvaise foi d'un extrait du Journal de Paris

Bibliographie

ECORCHEVILLE JULES (1872-1915), De Lully à Rameau. 1660-1730. L'ésthétique musicale. Paris 1906

MASSON PAUL-MARIE, Musique française et musique italienne. La première querelle. Dans « Rivista Musicale Italiana » (19, 3) 1912 [8°, 27 p.]

PRUNIÈRES HENRY (1886-1942). Lecerf et l'ésthétique musicale classique au XVIIe siècle. Dans « Société Internationale de Musique » (4) 1908

VISCHER DORA CHRISTIANE, Der musikgeschichtliche Traktat des Pierre Bourdelot, 1610 bis 1685. Bern, P. Haupt 1947.

WANGERMÉE ROBERT, Le Cerf, Bonnet-Bourdelot et l'Essai sur le bon goust en musique de N. Grandval. Dans « Revue Belge de Musicologie » 1951.

© Musicologie.org 2018.

À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Samedi 29 Décembre, 2018