Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Lancelot Claude
1615-1695

Helléniste, Claude Lancelot est un des Messieurs de Port-Royal. Il participe à la fondation des petites écoles de Port-Royal. Rédige plusieurs grammaires et participe à la rédaction de la grande Grammaire de Port-Royal sous l'impulsion d'Antoine Arnauld.

Il a également écrit des méthodes pour apprendre la latin et le grec.

Écrits relatifs à la musique

Nouvelle méthode très seure et très facile pour apprendre parfaitement le plein chant en fort peu de temps. Avec les huit tons de l'église selon les usages de Rome et de Paris

L'art de chanter ou méthode facile pour apprendre en fort peu de temps les vrays principes du plein-chant et de la musique, et les mettre surement en pratique [...] par Monsieur Lancelot

Notes sur le contenu de l'œuvre

Il n'y a que sept sons ou degrés de voix, après lesquels la voix soit en montant soit en descen-dant revient toujours aux mêmes; en la sorte que le huitième, et ceux qui suivent le huitième, sont les mêmes que le premier et ceux qui suivent le premier, de même à peu près que les jours de la semaine.. Ces sept sons, du temps de Grégoire se marquaient par les sept premières lettres de l'alphabet. Maintenant elles sont désignées par des notes que l'on met diversement sur des raies et sur des espaces lesquels sont nommés cordes. Ces notes sont exprimées par sept syllabes : la, si, ut, ré, mi, fa, sol. Ces sons se succèdent à l'infini et en même temps les noms de ces sons avec les lettres de S. Grégoire :

Corda   Deum    Et      Fibidus Gemituque       Alto    Benedicam
Ut         Ré         Mi     Faciat   Solverie           labra   Sibi

Par là, la note ut répond à la corde C, la note ré à la corde D etc.

La science du Plein chant

Connaître les notes, savoir entonner, Savoir joindre au ton des notes les paroles (chanter la lettre). Il y a sept notes - ut, ré, mi, fa, sol, la, si - Ce n'est pas par la différence de caractère qu'on les reconnaît, mais par leur situation sur une bande de quatre lignes. 4 suffisent pour le plein chant (étendue suffisante). On en met 5 en musique. Les espaces comptent autant que les lignes. On va d'espace en ligne. On descend ou on monte alors d'une note. Il faut savoir par coeur la série des notes, tant en descendant qu'en montant, comme on connaît les jours de la semaine. Cet ordre fait quand on connaît une note, on les connaît toutes.

S'exercer : Ayez devant vous une bande de quatre lignes. Mettez y une clef qui sera tantôt l'unité tantôt l'autre. Tantôt sur la première ligne, tantôt sur la seconde ligne. Quelquefois par b quelque fois par   , ce en montant et en descendant, les touchant avec une aiguille, ou avec la pointe d'une plume, pour mieux arrêter votre imagination, puis reconnaître instantanément la note dans la série.

Quelques uns regardent cela comme un travail inutile; s'imaginant qu'on apprend assez à con-naître les notes, lors qu'on apprend à les entonner, et de là vient la peine qu'on y a d'ordinaire. Car l'esprit étant occupé en même temps du soin de connaître la note et d'en chercher le ton, se confond et s'embrouille.

 Jean-Marc Warszawski
Dictionnaire des écrits relatifs à la musique
Novembre 1995-29 mars 2008



À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Lundi 6 Décembre, 2021

musicologie.org