Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Kleiber Carlos
1930-2004

Né à Berlin, 3 juillet 1930, mort à 13 Konjsica (Slovénie),13 juillet 2004. Chef d'orchestre

Il est né à Berlin où son père Erich Kleiber 1890-1956), chef d'orchestre est directeur de l'Opéra. Celui-ci, opposé au fascisme, quitte l'Allemagne en 1935 avec sa famille : son épouse Ruth, et ses enfants Veronica et Erich. Il est invité dans le monde entier,  mais tourne surtout an Amérique du Sud où il est chef d'orchestre de l'Opéra allemand au Teatro Colón in Buenos Aires depuis 1936 et dirigeant de l'Orquesta Filarmónica de la Habana (1943-1947).

Il est scolarisé en Argentine et au Chili, apprend à jouer du piano et du timpanon. En 1949-1950, il étudie la chimie à la Technische Hochschule de Zürich, sous la pression de son père. Et en 1950 il retourne à Bueno Aires pour compléter sa formation musicale. En 1951 il est répétiteur bénévole au Gartnerplatztheater à Munich. Il fait ses débuts de chef d'orchestre en 1954, à Postdam où il dirige Gasparone, une opérette de Karl Millocker sous le pseudonyme de Karl Keller. Après un court passage au Volksoper de Vienne, il est en 1956 répétiteur au Deutsche Oper am Rhein à Düsseldorf et y est nommé chef d'orchestre en 1958.

De 1964 à 1966 il est à l'Opéra de Zürich, puis de 1966 à 1968, maître de chapelle au Würtembergisches Staatstheater à Stuttgart. Puis il a un contrat de 10 ans de chef invité au Staatsoper de Munich et dirige de temps à autre à Stuttgart. Il n'accepte plus de poste permanent.

En 1966 il dirige Wozzeck au Festival d'Edinburgh, Tristan en 1973 au Vienna Staatsoper et l'année suivante à Bayreuth. En 1974 il dirige Der Rosenkavalier à Covent Garden et à la Scala.

En 1977 il est aux État-Unis avec Otello, qu'il dirige à l'Opéra de San Francisco et enchaîne avec les plus grands orchestres : L'orchestre symphonique de Chicago en 1979 ; Le philharmonique de Berlin en 1982 ; Il est au Metropolitan en 1988 avec La Bohème ; en 1989 et en 1992 il dirige le concert de la nouvelle année de l'orchestres philharmonique de Vienne.

Pressenti pour succéder à Karajan à la tête de l'orchestre philharmonique de Berlin, il décline l'offre. En 1980 il est naturalisé Autrichien.

Le 20 octobre 1994 il fait ses adieux à l'opéra avec Der Rosenkavalier qu'il dirige à Tokyo. En 1999, la Quatrième et Septième Symphonies de Beethoven avec l'Orchestre symphonique de la Radio Bavaroise en tournée.

Chef d'orchestre mythique, Carlos Kleiber n'a jamais donné d'interview, n'a jamais eu d'agent et traitait lui-même ses contrat avec bon sens. Il était un des rares chefs d'orchestre à pouvoir obtenir des répétition supplémentaires où il avait la réputation d'avoir de l'humour, une parfaite connaissance des partitions, un inspiration spontanée, des partitions soigneusement annotées, et une gestuelle précise, de petites notices sur les musiciens. Pour son premier Wozzeck à Munich, il demande 34 répétitions, 17 pour La Bohème à Covent Garden, dont 6 pour l'orchestre seul.

Bibliographie

© Musicologie.org



À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Vendredi 25 Décembre, 2020