Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Kirnberger Johann Philipp
1721-1783

Baptisé le 24 avril 1721 à Saalfeld, mort le 26 ou 27 juillet 1783 à Berlin.

Compositeur, théoricien, musicographe.

Les sources biographiques sont contenues dans Friedrich Wilhelm Marpurg, Historisch-kritische Beyträge zur Aufnahme der Musik (i) Berlin 1754, Max Seiffer, Aus dem Stammbuche Johann Philipp Kirnbergers, « Vierteljahrsschrift für Musikwissenschaft » (v) 1889, p. 365-372, Johann Gottfried Heinrich Bellermann, Briefe von Kirnberger an Forkel, « Allgemeine musikalische Zeitung » (new ser., vi) 1871.

Il reçoit sa première formation au violon et au clavecin dans le giron familial, fréquente le lycée de Cobourg, peut-être celui de Gotha.

Avant 1738, Il étudie l'orgue avec Johnn Peter Kellner à Gräfenroda. puis le violon avec un musicien nommé Meil et l'orgue avec Heinrich Nikolaus Gerber à Sondershausen en 1738.

Selon Marpurg, Kirnberger s'est rendu à Leipzig, en 1739, pour étudier la composition et l'interprétation avec Johann Sebastian Bach pendant deux ans (son album d'autographes montre qu'il était à Sondershausen en 1740 et à Leipzig en 1741).

En juin 1741, il gagne la Pologne où il passe dix années au service de divers nobles polonais. Il a également occupé un poste de directeur musical au couvent bénédictin de Reusch-Lemberg.

En 1751, Kirnberger revient en Allemagne. Il séjourne à Cobourg et à Gotha, puis étudie un temps le violons à Dresden.

Il est engagé comme violoniste à la chapelle royale de la cour prussienne à Berlin.

En 1754, il obtient la permission de rejoindre la chapelle du prince Heinrich de Prusse.

En 1758, il est autorisé à entrer au service de la princesse Anna Amalia de Prusse, poste qu'il conserve jusqu'à la fin de sa vie.

Johann Philipp Kirnberger, fugue en do majeur pour orgue, Mark Rich, orgue, église Bethel Lutheran, Rochester

.
Johann Philipp Kirnberger, Concerto en do mineur pour clavecin, Christine Schornsheim (clavecin), Berliner Barock-Compagney.
Johann Philipp Kirnberger, Sonata a tre, en sol mineur, 1. Andante, 2. Allabreve, 3. Allegro, Jana Semerádová (flûte), Lenka Torgersen (violon), Hana Fleková (violoncelle), Bertrand Cuiller (clavecin).


Johann Philipp Kirnberger, Symphonie en majeur, 1. Arioso, 2. Allegro, 3. Tempo di minuet, Roy Goodman (clavecin et direction), The Hanover Band.


Johann Philipp Kirnberger, Cantate An den Flüssen Babylons, I. Zion klagt mit Angst und Schmerzen, II. Adagio III. Fuga, IV. Motetto, An den Flüssen Babylons, V. Furioso, Balthasar-Neumann-Ensemble, Balthasar-Neumann-Chor, sous le direction de ir. Thomas Hengelbrock

.

Catalogue des œuvres

1760, 3 verschiedene Versuche eines einfachen Gesanges.

1760, Clavierfuge mit dem Contrapunct in der Octava.

1761, Sonate, pour flûte et basse continue, en sol majeur.

1761, Sonate, pour flûte et basse continue, en sol mineur.

1762, Lieder mit Melodien.

1762; 2 sonates pour flûte.

1762, 12 menuets pour 8 instruments et basse continue.

1762, Sonate, pour flûte et basse continue, en do majeur.

1763, Sonate, pour flûte et basse continue, en fa majeur.

1763, Sonate, pour flûte et basse continue, en si bémol majeur.

1763, Sonata a tre, 2 violons et basse continue.

1767, Sonate, pour flûte et basse continue, en sol majeur.

1769, Vermischte Musikalien.

1769, Sonate, pour flûte et basse continue, en do majeur.

1769, Sonate, pour violoncelle et basse continue.

1769, Sonate, pour hautbois et basse continue.

1769, Sonate, pour flûte et basse continue, en sol majeur.

1773, 24 Oden mit Melodien.

1777 (environ), 8 fugues pour clavecin ou orgue.

1777 (environ), Recueil d’airs de danse caractéristiques, pour clacecin.

1779, Lied nach dem Frieden vom Herrn Claudius.

1780, Gesänge am Clavier.

1780, Der Fall der ersten Menschen, cantate sur un texte de Bodmer, pour soprano et instruments.

1790 (publié en 1790), Chorals pour claviers.

s.d. 3 Gesänge in Musik gesetzt.

s.d., Ino, cantate sur un texte de K.W. Ramler, pour soprano et instruments.

s.d., Christus ist des Gesetzes Ende, cantate à 4 voix et instruments.

s.d. 2 chorals pour orgue : 1. Gelobet seist du, 2. Was Gott tut, das ist wohlgetan.

3. Erbarm dich unser Gott, Motet d'après les psaumes 50 et 51.

s.d.; 6 motets, à 4 voix, instruments et base continue.

s.d., Wende dich zu mir, fugue à 4 voix.

s.d., Musicalischer Circul, piano, violon ou flûte.

s.d., 2 ouvertures.

s.d., 6 Triosonaten, 2 violons et basse continue.

s.d., Sinfonia, pour 2 cors, cordes et basse continue

s.d., Sinfonia, en si bémol majeur.

s.d., Sonate, pour flûte et basse continue, en mi bémol mineur.

s.d., Sonate, pour flûte et basse continue, en mi bémol mineur.

s.d., 2 soates pour violon et basse continue, en do majeur et do mineur.

s.d., 10 Triosonaten, pour flûte, 25 violons et basse continue.

s.d., Klaviersonate, en majeur.

s.d., Klaviersonate, en sol majeur.

s.d., 10 Variations sur Ich schlief, da träumte mir.

Écrits relatifs à la musique

Allegro für das Clavier alleine, wie auch für die Violin mit dem Violoncell zu accompagniren, von Johann Philipp Kirnberger componirt und vertheidiget.

Der allerzeit fertige Polonoisen- und Menuettencomponist von Johann Philipp Kirnberger.

Anleitung zur Singekomposition mit Oden in verschiedenen Sylbenmaassen begleitet, von Joh. Phil. Kirnberger.

Construction der gleichschwebenden Temperatur. Herausgegeben von Johann Philipp Kirnberger.

Gedanken über die verschiedenen Lehrarten in der Komposition, als Vorbereitung zur Fugenkenn-tniss, von Johann Philipp Kirnberger.

Grunsätze des Generalbasses als erste Linien zur Composition von Johann Philipp Kirnberger [...] Nebst XXXV Kupfertafeln.

Die Kunst die reinen Satzes in der Musik, aus sicheren Grundsätzen hergeleitet und mit deutlichen Beyspielen erläutert von Joh. Phil. Kirnberge [...] Ertser Theil

Methode, Sonaten aus'm ermel zu schüddeln, von Johann Philipp Kirnberger.

Vita des Signor Carlo Enrico Graun mastro di cappella di S. M. Il rè di Prussia. Dans: «Duetti, Terzetti, quitetti, sestetti, ed alcuni chori delle opere del signore Carlo Enrico Graun [...]» (II)

Die Wahren Grunsätze zum Gebrauch der Harmonie, darinn deutlich gezeitget wird, wie alle möglichen Accorde aus dem Drayklang und dem wessentlichen Septimenaccord, und deren dissoni-renden Vorhälten, herzuleiten und zu erklären sind, als ein Zusatz zu der Kunst des reinen Satzes in der Musik, von Johann Philipp Kirnberger

Allgemeine Theorie der schönen Kunste. (Leipzig 1771-1774, en collaboration avec J. G. Sulzer).

 



Bibliographie

BORRIS SIEGFRIED, Kirnbergers Leben und werke und sein bedeutung im berliner Musikkreis um 1750 (thèse). Berlin 1933; Kassel, Bärenreiter 1933.

ENGELHARDT RUTH (1928-....), Untersuchungen übers Einflüsse Johann Sebastian Bachs auf das theoretische une praktische Wirken seines Schülers Johann Philipp Kirneberger. S.l. 1974.

SIETZ REINHOLD, Die Orgelkompositionen des Schülerkreises J. S. Bach. Dans «Bach Jahres-buch» (32) 1935.

SULTZER JOHANN GEORG (1720-1779), Allgemeine Theorie des schönen Künste in einzeln, nach alphabetischer ordnung der kunstwörter auf einander forlgenden, Artikel abgehandelt, von Johann George Sulzer. Leipzig, Weidmannschen Buchandlung 1792-1799.

 Jean-Marc Warszawski
Dictionnaire des écrits relatifs à la musique
Novembre 1995-31 mars 2021
© Musicologie.org


À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Mardi 6 Avril, 2021