Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Joachim de Flore
v. 1130-1202

Gioacchino da Fiore

Fils de notaire, né à Celico en Calabre. Il est peut-être page à la cour du roi de Sicile (roi normand).

À Constantinople, en pèlerinage, il contracte une maladie contagieuse au cours d'une épidémie, dont il guérit « miraculeusement », il se retire du monde à l'abbaye cistercienne de Sambunica.

Il devient prêcheur sans avoir reçu les ordres.

Il est ordonné prêtre en 1168 à l'abbaye de Carazzo, où, il devient moine cistercien et abbé.

Il se méfie des écoles urbaines et applique la règle monastique dans toute sa rigueur.

En 1191, il se retire à Pietrelata, fonde l'ordre de Saint-Jean-de-la-Fleure et le monastère S. Giovanni di Fioro en Calabre, où sont appliquées ses propres règles (règles bénédictines durcies et rigoureuses).

L'ordre de Saint-Jean-de-la-Fleur qui comptera 32 filiales, reçoit l'approbation du pape Célestin III, en 1198.

Au Concile de Latran IV à Anagni, en 1215, une commission examine ses oeuvres qui ne sont pas directement condamnées, mais les interprétations du compilateur Gherardo de San Donnino le sont. Elles s'opposent aux développements théologiques en cours qui aboutiront à l'œuvre de Thomas d'Aquin. Il prophétise notamment un avenir terrestre radieux (paradis terrestre), non pas en raison d'un progrès humain, mais par pure intervention divine. On suspecte sa théorie des « trois âges », d'hérésie trithéiste ( contradiction à la consubstantialité de la Trinité ) :

Il est cependant très lu, et ses livres répandus, malgré la condamnation.

Allégoriste et symboliste, il définit l'allégorie comme « similitude de n'importe quelle petite chose à une plus grande ». Il relit les Écritures dans cette optique. Chaque personnage est le symbole du passé et du futur. Mais tout tend vers le règne de l'Esprit.

Il intègre également les symboles numériques. Ainsi il combine les trois vertus théologales aux sept dons de l'Esprit. Il obtient le « dénaire » pythagoricien (somme des quatre premiers nombres). Le chiffre 5 s'ajoutant au 7, produit le 12 (théorie des douze intelligences).

Il a un grand succès de prédicateur. Sa postérité il inspire de nombreux mouvements ésotériques et astrologiques, aussi comme des mouvements révolutionnaires (Insurrection fomentée par Tommaso Campanella ou la révolte paysanne animée par Thomas Münzer en 1525, lisant dans l'Apocalypse, l'annonce d'un temps nouveau).


Écrits relatifs à la musique

Expositio in Apocalypsim

Psalterium decem cordarum

Concordia Novi ac Veteris Testamenti

Tractatus supra quatuor Evangelia

Introduction à l'Évangile éternel (compilation interpolée de Gherardo da Borgo San Donnino)

Éditions

Bibliographie

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-23 octobre 2006


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Samedi 10 Juillet, 2021