Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Gus Viseur
1915-1974

Gustave-Joseph Viseur

Né le 15 mai 1915 à Lessines (Belgique), mort le 25 août 1974 à Paris.

Compositeur et accordéoniste.

Son père, marinier, joue de l'accordéon, et fait donner des cours à ses aînés. Mais, c'est gustave qui en profitera. En 1922, la famille Viseur s'installe sur la Seine. Il suit des cours d'accordéon à Suresnes. Vers huit ans, il joue dans la formation familiale, le « Jojo Jazz ».

Paul Braun (banjo), Gus Viseur, ? (batterie).

Il joue dans les rues, les foires et marchés de la région parisienne, puis dans des cafés parisiens, et les bals musettes, notamment de la rue de Lap, Bal Pouyet, Canari, et le Petit-Jardin, repaire de mauvais garçons et tremplin de tous les grand accordéonistes et guitaristes manouches.

vers 1933, il se lie d'amitié avec l'accordéoniste Charles Bazin, qui partage ses goûts pour l'improvisation et le Jazz-hot. Ils se font parfois renvoyer des bals, en raison de leur intransigeance quant au style.

Il joue avec les plus grands virtuoses et orchestres de la capitale (Médard Ferrero, Ramon Mendizabal, Louis Ferrari). Il enregistre son premier disque en 1937, puis entre au Hot Club de France. Dans les années 50, il suit la mode liée au développement des médias, et fera de grandes tournées internationales.

Il forme un duo avec le guitariste Baro Ferret (d'une dynastie de guitaristes qui accompaganait aussi Django Reinhart).

En 1938, il joue en quintette avec les guitaristes Sarane Ferret, Challain Ferret, Baro ou Matelo Ferret, le contrebassiste Maurice Speilleux.

Gus Viseur, Swing Valse.


Pendant l'occupation, il continue à jouer et enregistre abondamment.

Le succès n'étant plus au rendez-vous, il émigre au Canada en 1960, revient en France en 1969. Il enregistre, chez Vogue, un dernier disque avec les frères Ferret.

On peut rapprocher Gus Viseur d'un Djengo Reinhardt ou d'un Stéphane Grapelli, pour son apport au Jazz. Il a en effet introduit de main de maître le jazz (d'inspiration manouche) à l'accordéon, en donnant en contrepartie une nouvelle vie au musette « swing »

Gus Viseur, Flambée Montalbanaise.


Gus Viseur, Jeanette (1938)


D'après Didier Roussin, livret du CD
Gus Viseur, Compositions 1034-1942.
Frémaux & Associés, 1993 (FA 010)

Jean-Marc Warszawski
Mise à niveau
14 janvier 2010


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

 

Vendredi 28 Mai, 2021