Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Gundisalvo Domingo
V. 1115 - 1190

Gundisalvi ; Dominicus Gundissalinus.

Philosophe espagnol, archidiacre à Cuèllar (Segovie). Il est un des animateurs les plus distingués du « Collège de Tolède » au sein duquel, dans la seconde moitié XIIe siècle, et sous l'impulsion du cardinal Raimond de Tolède, on traduisit un grand nombre d'œuvres arabes et juives, ( et plus tard le « Corpus aristotelicum arabum » ) en latin. Avec Johannes Avendauth ( Ibn Daud ) et Johannes Hispanus, il traduisit d'arabe en espagnol, puis en latin une vingtaine d'œuvres, parmi lesquelles on trouve celles de al-Kindi, De intellectu, de al-Farabi, Liber exercitationis ad viam felicitatis, Fontes quaestionum, De intellectu et intellecto, De scientiis, Avicenne, De convenientia et differentia subiectorum, Liber de philosophia prima sive scientia divina, la courte Metaphysica, al-Ghazali, Logica et philosophia. Il est aussi l'auteur de cinq écrits sur la pensée d'Avicenne, d'Aristote ( De anima). D'un traité De immortalitate animae qui fut repris par Guillaume d'Auvergne. Il interprète le court traité de Boèce, De Unitate dans les sens de Ibn Gabirol. Ce traité deviendra un des fondements de l'enseignement philosophique médiéval. De processione mundi est un écrit cosmologique qui puise dans les textes bibliques

Son Liber anima , malgré son titre n'est pas une traduction ; même s'il emprunte de façon très personnel à Avicenne. Il est toutefois le premier document « avicénien » du Moyen-Âge. Il re-prend dans cet ouvrage tous les termes d'Avicenne, tout en empruntant à Saint Augustin et à Bernard de Clairvaux. Il invente ainsi un Avicenne latin qui prendra part à tous ces débat sur l'accession intelligible aux choses et à la contemplation de l'âme : tout le débat qui tournera autour du néo-platonicisme et Aristote.

Écrits relatifs à la musique

De divisione philosophiae (un chapitre consacré la musique).

Liber de anima a Dominico Gundissalino ab arabico in latinum translatus (1126-1150)

Manuscrits

Folio 1 du manuscrit Ms. Cod. 796 (732, N 8), Stiftsdbibliothek MelkMs. Cod. 796 (732, N 8), f° 1, Melk, De unitate.

Éditions

Bibliographie

Avicenna latinus et autres études

Cette bibliographie concerne particulièrement le « de anima », qui, sous la plume et la vision de Gundissalinus, fonde ce que l'on peut appeler, après Gilson qui en découvrit le phénomène, l'avicénisme latin

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-15 octobre 2006

 


À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.


© Musicologie.org 2019.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Lundi 14 Octobre, 2019

musicologie.org