Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Graupner Christoph
1683-1760

Né à Kirchberg, en Saxe, le 13 janvier 1683 ; mort à Darmstadt le 10 mai 1760.

Ses parents Christoph Graupner (1650-1721) et Maria Hochmuth (1653-1721), appartiennent à une famille de tailleurs et de drapiers.

Il reçoit ses premiers cours de chant du chantre de sa paroisse, Wolfgang Michael Mylius (1636-1712), et de l'organiste Nicolaus Küster.

En 1694, Nicolaus Küster est nommé organiste à Reichenbach, Ggraupner l'accompagne, et reste sous sa direction, jusqu'en 1696, où il entre à la Thomasschule de Leipzig.  Il a entre autres professeurs Johann Schelle (1648-1701) et Johann Kuhnau (1660-1722), pour lequel il effectue des travaux de copie.

La Thomaskirche et la Thomasschule de Leipzig vers 1700.

Il se rapproche de Georg Philipp Telemann (1681-1767), qui dirige le Collegium musicumn, et de Gottfried Grünewald (1673-1739).

Il achève ses études musicales en 1704, et entre à l'université pour suivre des cours de droit. En 1706, une invasion suédoise, le pousse à se réfugier à Hambourg.

La cathédrale (Mariendom)de Hambourg.

En 1707, il succède à Johann Christian Schiefferdecker (1679-1732), comme claveciniste du Gänsemarktoper.

Hambourg, Gänsemarkt, gravure de 1727.

Entre 1707 et 1709, il compose cinq opéras : Dido etKönigin von Carthago avec le librettiste Hinrich Hinsch. Son autre librettiste est Barthold Feind, un juriste et humoriste. Il collabore peut-être avec Reinhard Keiser pour la composition de trois autres œuvres lyriques :

En 1709, il est nommé vice-maître de chapelle du Langrave du Hesse, Ernst Ludwig sous la direction de W. C. Briegel. À la mort de ce dernier, il obtient le poste de maître de chapelle en 1712. Il se marie en 1711 avec Sophie Elisabeth Eckard. Ils auront six fils et une fille. Le mari de sa belle sœur, le pasteur Johann Conrad Lichtenberg, de Neunkirchen (Neckar-Odenwald), écrira les textes de la plupart de ses cantates.

Christoph Graupner, Canon all'Unisono, en si majeur, GWV 218. Ensemble  Nova Stravaganza : Wilbert Hazelzet (traverso), Lisa Marie Landgraf (violon), Dmitri Dichtiar (violoncelle), Siegbert Rampe (direction et clavecin).Enregistré en public  à l'« Akademie Mont-Cenis in Herne » en 2006.

Sous la direction de Graupner, la chapelle de la cour (Hofkapelle) de Darmstadt connaît une période faste. Entre 1714 et 1718, elle emploie 40 musiciens. Il y compose de nombreux opéras. Mais les réductions financières opérées après 1719 conduisent à une diminution des effectifs. Les musiciens doivent trouver des emplois complémentaires, notamment dans l'administration de la cour. Graupner se tourne alors vers la composition de cantates ou de formes instrumentales.

En 1722-1723, il remporte le concours, contre Jean-Sébastien Bach (qui ne peut pas enseigner le latin), organisé pour pourvoir au remplacement de Teleman. Le Landgrave refuse son départ, et le gratifie d'une forte augmentation de ses rémunérations et avantages. Il reste à Darmatadt.

En 1754, sa vue défaillante, puis la cécité ralentissent sa production. Il a composé 1418 cantates d'église, 24 cantates profanes, 113 symphonies, environ 50 concertos, 86 ouvertures-suites, 36 sonates pour des ensemble instrumentaux, et un important corpus de musique pour claviers. Il a aussi accompli d'importants travaux de copie, appréciés par l'élégance de sa graphie.

Document

FÉTIS JEAN-FRANÇOIS, Biographie universelle des musiciens et bibliographie générale de la musique. Paris, Firmin-Didot, 1866-1868, p. 91

Graupner, maître de chapelle du prince de Hesse-Darmstadt, naquit à Kirchberg, en Saxe, en 1683 ou 1684. Il y apprit les principes de musique à l'école publique et reçut quelques leçons de piano de l'organiste Kuster. Cet organiste ayant été appelé à Reichenbach, Graupner l'y suivit et continua de travailler sous sa direction pendant deux ans.

Il se rendit ensuite à l'école Saint-Thomas de Leipsick (i.e. Leipzig), et y passa neuf années entières. Pendant qu'il y faisait ses études littéraires et qu'il y faisait un cours de droit, le cantor Schell lui fit continuer l'étude du clavecin, et Kuhnau lui enseigna la composition. En 1700, l'invasion de la Saxe par les Suédois obligea Graupner à s'enfuir à Hambourg. Lorsqu'il arriva dans cette ville, il ne possédait plus que deux thalers (écus de Prusse et de Saxe).

Heureusement la place d'accompagnateur au clavecin à l'orchestre de l'Opéra était alors vacante par le départ de Jean-Chrétien Schieferdecker; Graupner l'obtint, et les trois années qu'il passa dans cette situation furent les plus utiles pour son éducation musicale, car le théâtre de Hambourg était alors placé sous la direction de l'illustre compositeur Reinhard Keiser. Ce maître devint le modèle de Graupner, et les ouvrages que celui-ci écrivit ensuite pour la scène furent faits d'après le style du célèbre compositeur de Hambourg.

Des chagrins d'amour décidèrent Graupner à s'éloigner de cette ville; la place de vice-maître de chapelle du Landgrave de Darmstadt lui fut offerte en 1710, il l'accepta. Dix ans après, il eut celle de premier maître. Il mourut à Darmstadt le 10 mai 1760, à l'âge de 76 ans.

Les ouvrages connus de Graupner sont : 1. Didon, opéra, Hambourg, 1707. 2. Hercule et Thésée, ibid., 1708. 3. Antiochus et Stratonice, ibid., 1708. 4. Bellerophon, ibid., 1708. 5. Samson, ibid., 1709. 6. Huit suites pour le clavecin, publiées à Darmstadt en 1718. 7. Fruits mensuels pour le clavecin, consistant en préludes, allemandes, courantes, sarabandes, menuets, gigues, etc., la plupart pour les commençants, Darmstadt, janvier 1722. Une livraison de ce recueil a été publiée chaque mois de l'année 1722, chez l'auteur. 8. Huit suites de pièces pour le clavecin, consistant en allemandes, courantes, sarabandes, gigues, airs, gavottes, dédiées au prince Ernest-Louis de Darmstadt, première partie, Darmstadt, 1726. 9. Les Quatre saisons, concert en quatre parties pour le clavecin, ibid., 1733. Les opéras de Didon et d'Antiochus, ainsi que des cantates d'église de ce compositeur, sont en partitions autographes à la Bibliothèque royale de Berlin.


Catalogue des œuvres

Environ 500 partitions

Édition F. Noack, Christoph Graupner, Ausgewählte Werke. Kassel, 1955–1957.

Édition S. Möhlmeier & F. Thouvenot, Christoph Graupner, Œuvres pour flutes à bec. Courlay 1995.

Opéras

Œuvres vocales

Œuvres instrumentales

Clavier

Bibliographie

Discographie

J. F. Fasch - J. C. Graupner
Concertos pour basson et orchestre.
Pál Németh (basson, Capella Savaria, sous la direction de Paolo Tognon. Dynamic CDS 199, 1997.

1. Johann Friedrich FaschConcerto for Bassoon in C major.
2. Christoph Graupner, Concerto for Bassoon in G major.
3. Christoph Graupner, Concerto for Bassoon in C mineur.
4. Johann Friedrich Fasch, Symphony for Strings and Basso Continuo in G major.
5. Christoph Graupner, Overture in G major.

Christophe Graupner
Partitas pour clavecin (vol. 1)
Geneviève Soly.
Analekta 2002.
1. Partita 18 en la mineur GWV 118
2. Partita 1 ne do majeur  GWV 101
3. Partita en la majeur GWV 149

 

Christophe Graupner
Partitas pour clavecin (vol. 2)
Geneviève Soly
Analekta 2003.
1. Partita 2, en do mineur, GWV 102
 2. Partita 8, enfa majeur, GWV 108
3. Partita, en sol majeur, GWV 141
4. Partita, sol majeur, GWV 141 Gavottes en Rondeaux 1 & 2
5. Aria en mi bémol majeur, GWV 136.
6. Partita, en ré mineur, GWV 702, Airs en Gavotte (en Rondeaux) 1 & 2.
7. Gigue, en do major (Prestissimo), GWV 125.

Christoph Graupner
Two Overtures - Cantata
 Barbara Schlick, Soprano
Hein Meens, Tenor
Stephen Varcoe, Boss
Rheinische Kantorei
Das Kleine Konzert
Hermann Max (direction)
CPO Records 999 592-2 / WDR, 1999. Livret

Ouverture a 2 Corni di Selva, Tympani, 2 Violini, Viola e Cembalo in G (G 14)  :
1. Ouverture ; 2. Air en Rondeau ; 3. Air , 4. Menuet ; 5. Réjouissonce ; 6. Uccellino chiuso (Flauto traverso solo) ; 7. Air alla polonese ; 8. Menuet.

Cantata for the Sixteenth Sunday after Trinity for Four Voices, Two Chalumeaux, Oboe, Strings, and Basso continuo :
9. Dictum / Tombeau (Tenor) : Cantata « Es begab sich, daß Jesus in eine Stadt mit Namen Nain ging » ; 10. Recitativo (Basse) « Mein Herz, was siehest du ? » ; 11. Aria / Tombeau (Basse) « Ein Jüngling liegt, ach, ouF der Bahre » ; 12. Recitativo (Soprano) « 0 Mensch, nimm deiner wahr » ; 13. Aria (Soprano ) « Schicke dich, mein Herz, zum Sterben » ; 14. Chorale (Choir) « Amen, mein lieber, Frommer Gott ».

Ouverture a 2 Flauti Traversi, 2 Violini, Viola e Cembalo in D (D 5 ) :
15. Ouverture ; 16. Rondeau ; 17. Polonaise ; 18.La Costanzo ; 19. Menuet : 20.Il Sos petto ; 21. lm La Noia : 22 .Villanella ; 23. Menuet.

Graupner
Musique instrumentae et vocale
Ensemble des idées heureuses
Geneviève Soly, direction
Analekta, Fleurs de Lys, FL 23162, 2002. Livret

Cantate Ach Gott und Herr pour le 3e dimanche après la Trinité (juin 1711) : 1. Choral « Ach Gott und Herr » ; 2. II. Recitativo Accompagnato « Oh Gott, was hab ich doch getan ? » ; 3. Aria « Seufzt und weint » ; 4. Recitativo Secco « Doch Seele, geh zurück » ; 5. Aria « Stelle dich zufrieden ».

Concerto pour basson, deux violons, alto et basse continue en si bémol majeur, GWV 340 (vers 1731) : 6. Moderato ; 7. Affetuoso ; 8. Allegro.

Sonata per Cembalo e Violino en sol mineur, GWV 711 (vers 1740) : 9. Largo ; 10. Presto ; 11. Largo ; 12. Menuet.

Sonata a quattro en sol majeur, GWV 212 (vers 1744) : 13.  Andante ; 14. Allegro ; 15. Andante ; 16. Allegro.

Dido, Königin von Carthago (Hambourg, 1707) (extraits) : 17. Recitativo « Armseelige Königin » (Didon) ; 18. Aria « Wenn in Kerkers banger Gruft » (Didon) ; 19. Aria « Die wütende Rache schniedt donnernde Pfeile  (Junon) ; 20. Aria « Alma tradita » (Didon).

Concerto pour flûte à bec, 2 violons, alto et basse continue en fa majeur (entre 1735 et 1737) : 21. Allegro ; 22. Andante ; 23. Allegro.

Christopher Graupner
Ritratti a colori, Bläzerkonzerte
Antichi Strumenti
Enregitré à la Dreifaltigkeitkirche à Bad Teinach, les 25-25 septembre 2000.
Stradivarius, STR 11011, 2001. Livret

Concerto a 2 corni e timpani, 2 viollni, viola e cembalo : . Vivace ; 2. Andante ; 3. Vivace — concerto a fagotto, 2 viollni , viola e cembalo : 4. Moderato ; 5. Affettuoso ; 8. Allegro — Concerto a clarino, 2 violini, viola e cembalo : 7. Largo e giusto ; 8. Al legro 9. Largo ; 10. Allegro — Concerto a flauto traverso, 2 viollni, viola e cembalo : 11. Tre quarti ; 12. Sicilina ; 13. Alla breve, Un poco allegro — Concerto a 2 clarini e timpani, 2 violoni, viola e cembalo : 14. Allegro ; 15. Tre quarti ; 16. Tempo in C.

Jean-Marc Warszawski 2006
Révision 21-22 novembre 2010
Discographie et exemple sonore, 15 juillet 2011
© Musicologie.org


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

 

Samedi 16 Janvier, 2021