Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Gervais Charles-Hubert
1671-1744

Né à Paris 19 février 1671, mort à Paris 15 janvier 1744.

Compositeur.

Fils de Jeanne Mercier et d'Hubert Gervais qui était valet de chambre du duc d'Orléans. On n'est pas documenté sur les études musicales qu'il fit sans doute avec les musiciens de la cour du duc.

En 1683, il se présente sans succès au poste de sous-maître de musique à la chapelle royale.

En 1697 il est ordinaire de la musique de Philippe de Bourbon, Duc de Chartres (duc d'Orléans en 1701 et régent de France en 1715).

En 1700 il obtient le poste de maître de musique, peu après l'intendance.

En 1701 il se marie avec Françoise du Vivier. Ils auront trois enfants. Le 24 avril 1702 il hérite de la charge de valet de chambre de son père.

À la suite de Marc Antoine Charpentier, il enseigne la musique au duc de Chartres, épris de musique italienne, et l'aide à composer deux opéras : Penthée vers 1703 (manuscrit à la Bibliothèque de l'Arsenal de Paris) et Jerusalem délivrée vers 1704.

Charles Hubert Gervais, In Convertendo, par Les Agremens, sou sla directiopn de Guy Van Waas.

Le 3 novembre 1716 il présente avec succès son opéra Hypermnestre. Vers 1622, il obtient le poste de surintendant (qu'il semble perdre à la mort du régent).

En 1723 il donne avec succès son ballet Les amours de Protée. En janvier 1723, à la demande du régent, Jean-Michel de Lalande renonce a trois de ses quatre quartiers de sous-maître de la chapelle royale. L'un est offert à Gervais. Les deux autres à André Campra et Nicolas Bernier.

À la mort de de Lalande en 1726, les trois autres sous-maîtres se partagent ses charges, et à celle de Nicolas Bernier en 1734, Gervais et Campra assurent seuls les quatre quartiers jusqu'en 1738 ou Henri Madin et Antoine Blanchard sont recrutés pour les aider.

Entre 1736 et 1738 plusieurs de ses motets obtiennent un grand succès, cinq d'entre eux sont repris à Versailles jusqu'en 1792.

Charles Hubert Gervais,

Miserere (psaume 50), Gerlinde Sämann(soprano), Lisa Rothländer (soprano), Robert Morvai (haute-Contre), Nils Giebelhausen (ténor), Matthias Horn (basse), Capella Cathedralis Fulda, L'arpa festante, sous la direction de Franz-Peter Huber, Maître de chapelle de la cathédrale de fulda, 12 mars 2010, cathédrale de Fulda.

Catalogue des œuvres

Bibliographie

© Musicologie.org



À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Samedi 30 Octobre, 2021

musicologie.org