Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Galland Antoine
1646-1715

Né le 6 avril 1646 à Rollo dans la Somme, mort le 17 février 1715 à Paris.

Orientaliste.

Son père est Antoine Galland, sa mère Marie Douillé, il est le septième enfant d'une famille pauvre.

Il est pris en charge au Collège de Noyon grâce au Principal et au Chanoine de la ville. Élève exceptionnel, il intègre le Collège Royal à Paris où il étudie les langues orientales et le grec ancien.

En 1670, il est bibliothécaire du marquis Charles Olivier de Nointel (1635-1385), ambassadeur de France à Constantinople. Jusqu'en 1676, il accompagne les voyages de son maître dans la péninsule des Balkans, en Asie Mineure, en Grèce, dans les îles égéennes. Il y fait l'acquisition de manuscrits anciens et d'objets de curiosité.

Il voyage de nouveau dans l'Empire ottoman en 1677, puis de 1679 à 1688, il est chargé par la jeune Compagnie des Indes orientales (créée par Colbert en 1664) de collecter des livres anciens et des objets précieux pour le cabinet de Colbert.

À son retour, il est nommé antiquaire du roi par Louvois.

Il publie de 1704 à 1712, une première version partielle française des contes des Mille et une nuits. (rééditée. jusqu'à nos jours), qui lui apporte la renommée.

Il enseigne l'arabe au Collège des lecteurs royaux à partir de 1709.

Il est admis en 1711 à Académie des inscriptions.

Il est aussi traducteur du Coran, et auteur d'un nombre inimaginable d'écrits.

Écrits relatifs à la musique

Antonii Galland dissertatio de tubae origine

Bibliographie

Bauden Frédéric et Richard Waller, Le journal d'Antoine Galland (1643-1715) : (1) la période parisienne. Dans « Mémoires » (6), Association pour la Promotion de l'Histoire et de l'Archéologie Orientales, Université de Liège, Peeters, Louvain 2011.

Miquel-Ravenel Janine, À la rencontre d'Antoine Gallang, premier traducteur des Mille et un nuits, Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d'Arabe de 1709 à 1715. Dans « Lettre du Collège de France » (4), p. 27-30

Le voyage à Smyrne : un manuscrit d'Antoie Galland (introduction, transcription et notes par Frédéric Bauden, avant-propos par andré Miquel). Chandeigne 2000.

Journal d'Antoine Galland pendant son séjour à Constantinople : 1672-1673 (publié et annoté par Charles Schefer). E. Leroux, Paris 1881.

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995 - 14 mars 2015
© Musicologie.org



logoÀ propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda  | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Vendredi 29 Octobre, 2021