Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Folquet de Marseille
vers 1160-1231

Folque, Foulques

Manuscrit fr. 12. 473 Bibliothèqie nationale de France.

Né vers vers 1160 peut-être à Marseille, mort le 25 décembre 1231.

Toulouse. Poète de cour, prélat troubadour.

Son père, commerçant (banquier ?) gênois s'est fixé à Marseille. Il est lui-même un temps marchand avant de devenir poète de cour. Il est protégé par de puissants personnages. On cite régulièrement Raymond V de Toulouse (1134-1194),  Richard Coeur de Lion (1157-1199), Alphonse II d'Aragon dit aussi Alphonse Raymond de Provence (1152-1196) et  Raymond Geoffroi Barral  (vers 1150-avant 1196 —  et non Barral des Baux ( vers 1216-1268).

Il soutient Alphone II contre Raymond V de Toulouse.

En 1187 il salue le ralliement de Richard Coeur de Lion à la troisième croisade.

L'abbaye du Thoronet à la fin du xixe siècle.

Comme cela se faisait couramment (particulièrement chez les troubadours), il décide de se retirer du monde avec sa famille (il a deux fils). Il entre à l'abbaye Cistercienne du Thoronet (achevée en 1175-1190). En 1201 il en est l'abbé. En 1205 il est évêque de Toulouse.

Il a connu Johannes de Garlande et le comte Raymond Roger de Foix, l'un des héros de la croisade des Albigeois.

Il encourage le futur saint Dominique (vers 1170-1221), qui vient prêcher sans succès les Cathares, dans sa volonté de créer un ordre religieux pauvre.

Le 15 janvier 1208, Pierre de Castelnau, légat du pape ne rallie pas Raymond VI de Toulouse à sa cause et l'excommunie. Il est assassiné sur une route du Languedoc par un écuyer du comte. C'est le prétexte à la croisade contre les Albigeois.  Le 22 juillet 1209 c'est la sac de Béziers où la population est massacrée par les croisés.

La croisade est menée par Simon se Montfort qui y gagne une réputation de violent sanguinaire. La Chanson de la croisade des Albigeois (composée par Guilhem de Tudèle et un anonyme entre 1212 et 1219) dit la complicité de Folquet, qui aurait reçu en retour des possessions.

Guilhèm de Tudèla et continuateur anonyme, Chanson de la croisade des Albigeois (Prise de Marmande). Manuscrit français 25 425, Bibliothèque nationale de France, daté 1250-1300.

Inspirateur de la guerre des Albigeois et ayant collaboré avec Simon de Montfort, la postérité lui fait une réputation de persécuteur au trait peut-être grossi.

En 1215, il participe au quatrième concile Later qui réunit 800 prélats et 400 abbés. Raymond VI, comte de Toulouse y est destitué et Simon de Montfort est nommé à sa place.

En 1229 il fonde l'Université de Toulouse.

Il laisse les textes de 24 chansons marqués par la scolastique, le maniérisme, parfois l'obscurité qui admirés de ses contemporains.

Bibliographie

Jean-Marc Warszawski
2003
Remise en page 5 avril 2011



À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Lundi 10 Mai, 2021

musicologie.org