Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Delalande Michel Richard
1657-1726

Né à Paris le 15 décembre 1657, mort à Versaille, le 18 juin 1726.

Violoniste, organiste, compositeur. Quinzième enfant d'un maître tailleur.

De 1667 à 1672, il est placé à la maîtrise de Saint-Germain-l'Auxerrois de Paris (comme Marin Marais) sous la direction de François Chaperon. Il y effectue sa scolarité et reçoit une formation musicale, chant, orgue, clavecin, violon, tout en participant aux nombreux services des enfants de chœur. À la mue, il quitte la maîtrise et reçoit selon l'usage, le pécule pour ses quatre années de services.

Orphelin, il est recueilli par une de ses sœurs et engageant une courte carrière de violoniste, échoue à se faire admettre dans l'orchestre de l'Académie royale de Musique (l'Opéra).

Il obtient des services d'organiste dans quatre églises de Paris : Saint-Gervais (intérim entre Charles et François Couperin de 1671 à 1686), Petit-Saint-Antoine (Il compose aussi des intermèdes pour les tragédies du collège des jésuites), Saint-Paul, et en 1682, Saint-Jean-en-Grève.

En juin 1678, il concourt sans succès pour le poste d'organiste de la chapelle royale, laissé vacant à la mort de Joseph Chabanceau de La Barre (1633-1678). Il est alors nommé maître de clavecin dans la maison du duc Anne-Jules de Noailles, et gagne des élèves dans le milieu royal. Il sera professeur de clavecin de plusieurs princesses à la cour (les soeurs de Louis XIV, Madame de Montespan, Mademoiselle de Nantes, Mademoiselle de Blois.

Michel-Richard Delalande, Super flumina Babylonis : « Super flumina Babylonis », « In salicibus in medio ejus », « Quia illic interrogaverunt nos », « Hymnum cantate nobis », « Si oblitus fuero tui », « Adhaereat lingua mea », « Memor esto Domine filiorum Edom », « Filia Babylonis misera », « Beatus qui retribuet tibi », « Beatus qui tenebit », Les Arts Florissants, sous la direction de William Christie.

 

En 1680, François Chaperon qui a obtenu des fonctions à la Sainte-Chapelle fait appel à lui pour participer aux Ténèbres de la Semaine sainte.

Grâce à ses appuis à la cour, il y donne ses premières musiques profanes : 1682, La sérénade ; 1683, Les fontaines de Versailles et Le concert d'Esculape.

La même année, par concours, il est sous-maître pour un quartier à la chapelle royale et obtient un second quartier en 1693, le troisième en 1704, enfin le quatrième en 1714.

Le 9 juillet 1684, il épouse Anne Rebel, la sœur aînée de Jean-Féry Rebel, chanteuse et demoiselle de la musique du roi, fille de Jean Rebel, ordinaire de la musique du roi et demi-sœur de Jean-Fery Rebel, violoniste, directeur de l'Académie royale de musique.

Michel Richard Delalande, Miserere Mei, Deus S 27, La Chapelle Royal, sou sla direction de Phiippe Herreweghe.

 

En 1685 il est compositeur de la cour et compose l'Épithalame pour le mariage du duc de Bourbon et de Mademoiselle de Nantes.

En 1686, son Ballet de la jeunesse remplace Armide de Lully pour les réjouissances du carnaval.

En 1689 il est nommé surintendant de la musique de la chambre, charge qu'il partage à partir de 1719 avec son élève André Cardinal Destouches. En 1690, il est compositeur de la chambre.

En 1711, ses deux filles décèdent de la petite.

En mai 1722 son épouse décède, la même année le régent (Philippe d'Orléans) le gratifie de l'ordre de Saint-Michel. Le 25 octobre, il dirige la musique des cérémonies du couronnement de Louis xv. En novembre, il cède trois de ses quatre quartiers au profit de Charles-Hubert Gervais, Nicolas Bernier et André Campra. Ils sont nommés officiellement en janvier 1723, Delalande obtient une pension royale de 3000 livres. Il se remarie avec Marie-Louise Cury (1692-1775), fille d'un chirurgien de la princesse de Conty. Ils auront une fille, Marie-Michelle (1724-1781).

Michel Richard Delalande, Simphonies pour le Soupers du Roy « Concert de Trompettes », La Simphonie du Marais, sous la direction d'Hugo Reyne.

 

Delalande

Catalogue des œuvres

1678, S 175/1. Non, non je ne croyois pas.

1679, S 173/1. Simphonie faite à Saint-Gervais.

1680 ?, S 129. Intermèdes pour des tragédies, perdus.

1680, S 1. Dixit Dominus, psaume 109.

1681, S 2. Magnificat, Luc 1, 46-55, Marie dit : « Mon âme célèbre la grandeur du Seigneur », musique perdue.

1682, S 131. La sérénade, divertissement 1 acte sur un livret de C. C. Genest, créé à Fontainebleau en novembre 1682.

1682, S 3. Deitatis majestatem, psaume factice.

1683, S 132. L'amour berger, opéra-pastoral, en 1 prologue et 3 actes, sur un livret du Marquis de Lomagne, créé à Paris, Hôtel de Duras, en février 683, 2 airs dans « Le Mercure galant » (mai 1683).

1683, S 133. Les Fontaines de Versailles, concert en six scènes, sur un livret d’Antoine Maurel, créé au château de Versailles, 5 avril 1683.

1683, S 134. Concert d'Esculape, en 1 acte, sur une pièce d'Antoine Maurel, créé à Versailles en mai 1683.

1683, S 4. Afferte Domino, psaume 29.

1683, S 5. Beati quorum, psaume 32 (concours en 1683).

1683-1696, S 140. Mirtil, ou La sérénade, sérénade.

1684, S 14. Veni Creator Spiritus, hymne (2e version).

1684, S 25. In convertendo Dominus, psaume 1256.

1684, S 32. Te Deum laudamus, hymne.

1685, S 135, Epithalame, divertissement en 1 acte sur un livret de Genest, pour le mariage du duc de Bourbon et de Madame de Nantes, créé à Versailles, 25 juillet 1685, musique perdue.

1685, S 15. Miserere mei Deus, quoniam in te confidet, psaume 57.

1685, S 20. Deus, Deus meus ad te luce vigilo, psaume 63.

1686, S 10. Laudate Dominum omnes gentes, psaume 117.

1686, S 12. Quam dilecta Tabernacula, psaume 84 (2e version).

1686, S 13. Super flumina babylonis, psaume 137.

1686, S 136. Ballet de la jeunesse, ballet en un prologue et 3 actes sur un argument de F Dancourt, créé à Versailles 28 janvier 1686.

1686, S 17. Domine, Dominus nostre, psaume 8.

1686, S 18. Laudate pueri Dominum, psaume 113.

1686, S 8. Ecce nunc benedicite (1683, 1689) : psaume 134.

1687, S 16. Deus miseratur nostri et benedicat nobis, psaume 67.

1687, S 22. Cantemus Domino gloriam, psaume pastiche.

1687, S 27. Miserere mei Deus secundum, psaume 51.

1688, S 26. Nisi quia Dominus, psaume 124.

1688, S 36. Exaudiate te, Dominus, psaume 20.

1689, S 11. Omnes gentes plaudite manibus, psaume 47.

1689, S 137. Le palais de Flore, ballet en 6 entrées, sur un argument de Genest, créé à Versailles, 5 janvier 1689.

1689, S 21. Christe Redemptor omnium, hymne.

1689, S 23. De profundis, psaume 130, Requiem æternam.

1689, S 24. Exaudi Deus deprecationem, psaume 61.

1689, S 28. Domine, non est exaltatum cor meum, psaume 131.

1689, S 29. Domine in virtute tua, psaume 21.

1689, S 6. Ad te levavi oculos, psaume 123.

1689, S 67. Pange lingua gloriosi, hymne.

1689, S 7. Audite cæli, Deutéronome 32.

1689, S 9. Jubilate Deo.

1690, S 19. Lauda Jerusalem Dominum, psaume 147.

1690, S 31. Dies iræ, séquence.

1690, S 35. Deus in nomine tuo, psaume 54.

1690, S 139. Ballet du jour de saint Louis, ballet, créé à Versailles, 25 août 1690

1691, S 138.  Ballet de Monsieur de La Lande, ballet, créé à Fontainebleau, avant le 31 octobre 1691.

1691, S 33. Deus in adjutorium meum intende, psaume 70.

1691, S 34. Cantemus virginem, hymne, musique perdue.

1691, S 37. Domine quid multiplicati sunt, psaume 4.

1692, S 173/2. Chaconne (avant 1692.)

1692, S 39. Beatus vir qui timet, psaume 112.

1692, S 40. Usquequo Domine, psaume 13.

1693, S 38. Judica me Deus, psaume 43.

1693, S 47. Lætatus sum, psaume 121, musique perdue.

1694, S 127. Cantique sur le bonheur des justes, sur un texte de Jean Racine.

1694, S 41. Cum invocarem, psaume 5.

1694, S 42. Nisi Dominus, psaume 127.

1695 (vers 1695), S 141. Idylle de Fontainebleau, créé à Fontainebleau ? vers 1695.

1695, S 174/1–6. 6 ritournelles, 2 violons et basse continue, dans « Airs italiens », Paris 1695.

1695, S 43. Dominus regit me, psaume 23.

1695, S 44. Benedictus Dominus Deus meus, psaume 144.

1695, S 45. Quemadmodum, psaume 42

1696, S 142. Adonis, divertissement en 10 scènes, créé à Fontainebleau ? en 1696.

1696, S 173/3–9. 7 pièces : Ritournelle pour qui seminant ; Ritournelle ; Ecce enim in iniquitatibus ; Air (gavotte) ; 2e Air (de la marche suisse) ; 3e air en trio du mesme (avant 1696).

1697, S 143. L’Amour fléchi par la constance, pastorale en 9 scènes, créé à Fontainebleau ? en 1697.

1697, S 154. Eglogue, ou Pastorale, créé à Fontainebleau, en octobre 1697, perdu.

1697, S 46. Laudate Dominum, psaume 151.

1697, S 48. Confitebor tibi Domine, psaume 138.

1697, S 49. Credidi propter quod locutus sum, psaume 116.

1697, S 50. Eructavit cor meum verbum bonum, psaume 45.

1698 (avant 1698), S 111. Domine, salvum fac regem, psaume 19, en sol majeur.

1698, S 144. Mirtil et Mélicerte, comédie, 1 ouverture et trois intermèdes, sur un livret de Banzy, créé à Fontainebleau, 18 octobre 1698 (également attribué à François Couperin).

1698, S 173/10–12. Pièces (3) de trompette (avant  1698) ; La fugue de Mr de la Lande ; Grande pièce ; Menuet.

1698, S 51. Beati omnes qui timent Dominum, psaume 128.

1698, S 52. O filii et filiae, hymne.

1698, S 53. Regina Cœli, hymne dédiée.

1699, S 145. La comédie des fées, comédie, ouverture, prologie, 36 intermèdes, livret de de Dancourt, créé à Fontainebleau, 24 septembre 1699.

1699, S 54. Deus noster refugium et virtus, psaume 46.

1699, S 55. Cantate Domino, psaume 96.

1699, S 56. Confitebor tibi Domine, psaume 111.

1700, S 146. La noce de village, mascarade, livret de Jean—Baptiste Rousseau, créée à Marly, 13 février 1700.

1700, S 147. L'hymen champêtre, mascarade, créée à Versailles, en 1700.

1700, S 57. Laudate Dominum, 147.

1700, S 58. Venite exsultemus (1700z 1) : psaume 94.

1701 ?, S 60. Ad Dominum cum tribularer, psaume 120.

1701, S 59. Confitebimur tibi Deus, psaume 75.

1701, S 61. Magnus Dominus, psaume 47.

1702 (avant 1702), S 107. Domine, salvum fac regem, psaume 19, en re mineur

1702 (avant 1702), S 108. Domine, salvum fac regem, psaume 19, en re majeur

1702 (avant 1702), S 109. Domine, salvum fac regem, psaume 19, en la mineur.

1702 (avant 1702), S 110. Domine, salvum fac regem, psaume 19, en do majeur.

1702, S 62. Benedictus Dominus Deus Israel, Luc 1, Luke 68-79.

1702, S 63. Notus in Judæa Deus, psaume 76.

1702, S 64. Ad te Domine clamabo Deus meus, psaume 28.

1703, S 173/13–21. 9 mouvements des symphonies de M de La Lande … 1703 … pour les soupez du roy : Premier air ; 2e air ; 3e air ; Prélude ; Dernier air ; Menuet ; Passepied ; 2e rigaudon ; Prélude.

1704 (avant 1704), S 78. Élévation : Salve caro Salvatoris

1704 (avant 1704), S 79. Élévation : Jesu quem velatum

1704 (avant 1704), S 80. Élévation : O salutaris hostia

1704 (avant 1704), S 81. Élévation : Ave verum corpus

1704 (avant 1704), S 82. Élévation : Tantum ergo sacramentum

1704 (avant 1704), S 83. Élévation : Ignis vivus, dulcis flamma

1704 (avant 1704), S 84. Élévation : Ad gaudia cordis

1704 (avant 1704), S 85. Élévation : O bone Jesu

1704 (avant 1704), S 86. Élévation : Properate multitudo

1704, S 148. Madrigaux (Musique nouvelle, Airs nouveaux), textes de P. Bellocq, créés à Marly, 6 août 1704, perdus.

1704, S 149. Ode à la louange du roy, concert, texte de Genest, créé à Sceaux, 24 octobre 1704, musique perdue.

1704, S 65. Dominus regnavit, psaume 97.

1704, S 66. Exaltabo te Domine, psaume 30.

1705 (avant 1705) S 113. Domine, salvum fac regem, psaume 19, en do mineur.

1705, avant 1705, S 112. Domine, salvum fac regem, psaume 19, en si majeur.

1705, S 68. Confitemini Domino et invocate, psaume 105.

1705, S 69. Verbum supernum prodiens, hymne, musique perdue.

1706, S 70. Quare fremuerunt gentes, psaume 3.

1706, S 71. Exurgat Deus, psaume 68, antique du roi David.

1707, S 72. Cantate Domino, psaume 98.

1708, S 73. Dixit Dominus, psaume 110.

1709, S 74. Sacris solemnis, hymne.

1710, S 75. Exultate justi in Domino, psaume 33.

1712 (avant 1712) S 116. Leçon de ténèbres, perdue.

1712 (avant 1712) S 117. Leçon de ténèbres, perdue.

1712 (avant 1712) S 118. Leçon de ténèbres, IIIe Leçon du mercredi Saint.

1712 (avant 1712) S 119. Leçon de ténèbres, perdues

1712 (avant 1712) S 120. Leçon de ténèbres, perdue.

1712 (avant 1712) S 121. Leçon de ténèbres, IIIe Leçon du jeudi Saint.

1712 (avant 1712) S 122. Leçon de ténèbres, perdue.

1712 (avant 1712) S 123. Leçon de ténèbres, perdue.

1712 (avant 1712) S 124. Leçon de ténèbres, IIIe Leçon du vendredi Saint

1712 (avant 1712), S 87. Miserere mei Deus secundum,  à voix seule, psaume 51.

1712 (avant 1712), S 88. Nunc dimittis, Luc 2, 29-32), musique perdue.

1712 (avant 1712), S 89. O filii et filiae, hymne.

1712 (avant 1712), S 90. Regina coeli, antienne, musique perdue.

1712, S 76. Exaltabo te, Deus meus rex, psaume 145.

1713, S 150. Divertissement, Idylle sur la Paix (Ballet de la Paix), divertissement, 4 entrées, argument du Marquis de Longepierre, créé à Marly, 14 juillet 1713.

1716, S 173/22. Menuet, (après 1716).

1720, S 151. L'inconnu, comédie, ouverture, 6 entrées, livret de T. Corneille et Dancourt, créé à Paris, 8 février 1720.

1720. S 152. Les folies de Cardénio, comédie,  ouverture, prologue, 3 entrées,  livret de  C.A. Coypel, créées à Paris, 30 décembre 1720.

1721, S 153. Les éléments, opéra-ballet, en 1 prologue et 4 entrées, sur un livret de P.-C. Roy, créés à Paris, 31 décembre 1721 (en collaboration avec Destouches).

1721, S 77. Omnes gentes plaudite manibus, psaume 47. (Matines du mardi)

1725, S 175/2, Oh! che felicita (avant 1725).3

1727, S 155- 172. 18 suites d’airs dont 20 concerts de trompettes, 3 caprices. Dans « Recueil d’airs détachez et d’airs de violon… »1727.

1732, S 128. Tandis que Babylone, dans « Nouvelles poésies spirituelles et morales », Paris 1732.

s.d., S. 30, Deus stetit in synagoga, psaume 82, musique perdue.

s.d. S 91, petit motet : Panis angelicus, extrait du grand motet S 74.

s.d. S 92, petit motet : Cantemus Domino, extrait du grand motet S 22.

s.d. S 93, petit motet : Afferte Domino, extrait du grand motet S 55.

s.d. S 94, petit motet : Magnificavit Dominus, extrait des grands motets S 25 et 72.

s.d. S 95, petit motet : Exultate justi, extrait du grand motet S 75.

s.d. S 96, petit motet : Sitivit anima mea, extrait des grands motets S 45 et 66.

s.d. S 97, petit motet : Benedictus Dominus, qui non, extrait des grands motets S 26 et 71.

s.d. S 98, petit motet : Confitemini, extrait des grands motets S 68 et 59.

s.d. S 99, petit motet : Memoriam fecit, extrait des grands motets S 56 et 68.

s.d. S 100, petit motet : Quid retribuam, extrait des grands motets S 49 et 43.

s.d. S 101, petit motet : Vanum est vobis, extrait des grands motets S 42 et 63.

s.d. S 102, petit motet : In memoria aeterna, extrait des grands motets S 39 et 61.

s.d. S 103, petit motet : Benedictus Dominus, quoniam, extrait des grands motets S 64 et 44.

s.d. S 104, petit motet : Exultent et laetentur, extrait du grand motet S 33.

s.d. S 105, petit motet : Miserator et misericors, extrait extrait des grands motets S 76 et 71.

s.d. S 106, petit motet : Adorate Deum, extrait du grand motet S 65.

s.d., S 114. Domine, salvum fac regem, psaume 19, en do majeur.

s.d., S 115, Domine, salvum fac regem, psaume 19, en sol mineur.

s.d., S 125. Litanies à la Sainte-Vierge, perdues.

s.d., S 126. Messe en plain-chant.

s.d., S 130. Symphonies des Noëls.

s.d., S 173/23, Sarabande.

s.d. S 173/24. Carillon, dans « Noëls en trio », Paris, s.d.

s.d. 175/3. Grégoire à jeun, Grégoire à table, musique perdue, texte dans P. Laujon, « Œuvres choisies » (iv), Paris 1811.

Bibliographie

Partitions

Discographie

Michel Richard de LalandeMichel Richard de Lalande, Grands motets, Chantal Santon-Jeffery, Rei-noud van Mechelen, François Joron, Lisandro Abadie, Les pages et les chantres du Centre de musique baroque de Versailles, Collegium Ma-rianum, sous la direction de Olivier Schneebeli. Glossa 2017 (GCD, 924301).

[+...] lire une presentation

 

Les éléments, opéra-ballet de Destouches et Delalande, ensemble « Les surprises », avec Hasnaa Bennani, Eugénie Lefebvre, Étienne Bazola, Louis-Noël Bestion de Camboulas (clavecin et direction). Éditions Ambronay 2016 (AMY 046).

Lire une présentation plus complète

 

 

Delalande
Petits motets
Les Arts florissants, William Christie dir. Disque Harmonia Mundi 901416, 1992

Miserere à vois seule et choeur : 01 - Miserere mei, Deus ; 02 - Amplius lava me ab iniquitate mea  ; 03 - Ecce enim in iniquitatibus  ; 04 - Asperges me hyssopo  ; 05 - Cor mundum crea in me Deus  ; 06 - Rdees mihi  ; 07 - Libera me  ; 08 - Sacrificium Deo  ; 09 - Tunc acceptabis sacrificium ; 10 - Louis Lemaire : Assumpta est maria ; Vanum est vobis ante lucem  ; 11 - Vanum est vobis  ; 12 - Vovete et reddite ; 13 - Miserator et misericors. Cantique quatrième, sur le bonheur des justes et le malheur des resprouvez : 14 - Heureux qui de la sagesse  ; 15 - De quelle douleur profonde  ; 16 - Infortunés que nous sommes  ; 17 - Pour trouver un bine fragile  ;  18 - De nos attentats injustes  ; 19 - Aussi d'une voix plaintive ; 20 - Jean-Baptiste Morin : Regina Coeli

Jean-Marc Warszawski
2002
Révision 14 avril 2007
Refonte du miroir de page, révisioon de l'iconographie, 15 décembre 2013
Idem, 14 septembre 2016

© Musicologie.org 2018.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Vendredi 18 Janvier, 2019