Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dreux du Radier Jean-François
1714-1780

 

Né à Châteauneuf-en-Thymerais, 10 mai 1714, mort à Saint-Eliph, 1er mars 1780.

Issu d'une famille d'hommes de loi. Il est le fils de François Dreux, greffier en chef de l'Élection de Châteauneuf-en-Thymerais et de Jeanne Truffaud-Horeau.

Il est placé chez un parent à Paris, Pierre Libois, amateur d'ésotérisme, puis intègre collège de l'Abbaye bénédictine de la Sainte-Trinité de Tiron.

À partir de 1729, il étudie la philosophie au Collège de la Marche à Paris, et passe une licence de droit à l'Université de Paris.

Il travaille un temps chez un procureur du parlement pour accéder au barreau, fréquente les salons littéraires des Lumières.

Il fonde en 1735, avec Charles-Étienne Pesselier, le journal le Glaneur français, qui vivra deux années en douze numéros.

Il revient à Châteauneuf, il y épouse le 29 septembre 1741 Catherine Copineau de Mareuil, originaire de Meaux. En 1742, il est magistrat au bailliage (lieutenant-particulier civil et criminel, qui contrairement au lieutenant-général, ne siège qu'à certaines audiences ou en l'absence du lieutenant-général).

En 1749-1750, il est exilé à Poitiers pas lettre de cachet. Selon son autobiographie, il aurait été « trop juste et trop sévère », avec ses personnes bien placées « se croyant au-dessus des lois ». Peut-être est-ce en raison de ses publications libertines.

Sous la pression du ministre Louis Phélypeaux de Saint-Florentin, il revend sa charge, condition à la levée de l'exil.

Il se fixe à Paris en 1750, s'inscrit comme avocat au Barreau et au Parlement.

En 1757-1758, il est partie prenante du procès pour la succession de Pierre Corneille dans lequel Voltaire intervient, et se fera attaquer par l'ennemi des Lumières, Élie Fréron, qui revient à la charge en 1777, à l'occasion de la parution des Récréations historiques.

Il quitte Paris en 1760 pour Saint-Maixme.

En 1766, il est membre de l' Académie de Rouen.

En 1777, il se retire à Saint-Éliph.

Écrits relatifs à la musique

Bibliothèque historique et critique du Poitou […]

Jean-Marc Warszawski
Dictionnaire des écrits relatifs à la musique (1995)
2 juillet 2018

Autres écrits

Dictionnaire d'Amour. Chaumerot jeune, Paris, 1741.

Fables nouvelles et autres pièces en vers…, 1744

Éloges historiques des hommes illustres de la Province du Thymerais... avec un catalogue raisonné de leurs ouvrages. Paris, 1749

Essai historique, critique, philologique, politique, moral, littéraire et galant ; sur les lanternes, leur origine, leur forme, leur utilité ... Avec quelques notes de l'éditeur... par une société de gens de lettres. Dôle (Paris), 1755 [avec Le Camus Antoine (1722-1772), Lebeuf, Jean (1687-1760), Jamet, François-Louis (1710-1778)]. Reproduit sous le titre « Essai sur les lanternes » tome XI des Œuvres badines complètes du comte de Caylus, Paris 1787 [12 v.].

L'Europe illustre, contenant l'histoire abrégée des souverains, des princes, des prélats, des ministres, des grands capitaines... des artistes et des dames célèbres en Europe, depuis le XVe siècle compris jusqu'à présent, par M. Dreux Du Radier [6 v.]. Michel Odieuvre, Paris 1755-1775.

Anecdotes historiques et littéraires sur Philippe Desportes. 1757.

Lettres à Monsieur Jamet le Jeune sur Gilles Durand de la Bergerie. 1757 [publiées sous le pseudonyme de Thémizercy, réimprimées dans le « Journal historique sur les matières du temps » juillet 1757 p. 44 et suivantes.

Lettre M... L... T... (l'abbé Trublet) contenant la généalogie de Corneille. 1757 [cette lettre a pour but d'établir les droits de François Corneille qui se portait héritier de Fontenelle].

Table générale, alphabétique et raisonnée du Journal historique de Verdun depuis 1697 jusqu'en 1756. [9 v.]. Paris, 1759.

Tablettes historiques et anecdotiques des rois de France, depuis Pharamont jusqu'à Louis XV...[3 v.] Paris, 1759 ; 17813 [III.]. Publiées sous les initiales DDR.

Principes naturels du droit et de la politique. Charles Robustel, Paris 1765.

Récréations historiques critiques morales et d'hérudition avec l'histoire des fous en tête d'office [2 v.]. La Haye, 1768.

Dictionnaire portatif des bêtes [3 v.] Paris, 1768.

Mémoires historiques des reines et régentes de France, 1763-1776, réédité [7 v.]. Paris 1763, Paris 18064 [6 v.], Paris, Pougin, 1837.

Satires perses, traduites en vers français et en prose latine et française avec le texte, des variantes et un discours sur la satire et les satiriques latins et français, des remarques critiques sur les traducteurs et les endroits sur les plus difficiles du texte. 1772.

Conférence sur les édits présidiaux du mois de mai 1777 avec les ordonnances, édits et réglements sur cette matière. Paris 1780 in-18.

Haillet de Couronne, Cataloque des ouvrages imprimés ou manuscrits de M Dreux du Radier (rédigé par ce dernier). Rouen 1776 [tiré à 60 exemplaires] : contient 27 ouvrages ou opuscules, 60 dissertations insérées dans les journaux et 20 ouvrages manuscrits.

 

Jean-Marc Warszawski
Dictionnaire des écrits relatifs à la musique (1995)
2 juillet 2018

© Musicologie.org 2018.

À propos - contact | S'abonner au bulletin | Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Lundi 2 Juillet, 2018