Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

rss

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Cras Jean
1879-1932

Émile Paul

Jean Cras

Né à Brest le 22 mai 1879, mort à Brest le 14 septembre 1932.

Son père est médecin-chef de la marine, et comme dans tout milieu bourgeois de l'époque, on pratique la musique à la maison.

Il ébauche avec son ami de lycée Alfred Droin, Écho, un drame lyrique en deux actes, qui reste sans suite.

Suivant la tradition familiale, Jean Cras entre à l'École navale en 1896. Il en sort quatrième.

Il embarque en 1898 pour un long périple qui le mène en Afrique, aux Antilles, et aux Amériques.

Promu officier, enseigne de vaisseau, il est aide de camp de l'amiral Boué de Lapeyrère.

En 1900, il s'installe à Paris, y rencontre Henri Duparc qui l'encourage à travailler la musique et lui donne pendant trois mois des leçons quotidiennes de composition.

Dès lors, une solide amitié lie les deux hommes. Duparc dira que Cras est son « fils spirituel » ou « fils de son âme ».

Il se marie le 23 janvier 1906 avec Isaurette Paulette. Ils ont quatre enfants : Isaure, Colette, Monique et Pierre.

Il enseigne l'architecture navale et invente et met au point des appareils de navigation et de transmission.

Pedand la Première Guerre mondiale, commandant du torpilleur Commandant Bory, dans l'Adriatique il est cité à l'Ordre de l'armée pour des actes de bravoure, il accède au grade de capitaine de corvette.

Jean Cras Jean-Cras à son bord.

Son opéra Polyphème, sur un livret d'Albert Samain est créé à l'Opéra-Comique le 22 décembre 1922.

De 1927 à 1929, capitaine de Vaisseau, il commande La Provence, le plus gros des cuirassés de la marine française.

En 1928, les Concerts Pasdeloup sous la direction de Rhené-Baton, créent sa suite symphonique, Journal de Bord.

En 1931 il est promu contre-amiral et prend le poste de major général de l'arsenal militaire du port de Brest.

Le 6 février 1932, sa fille et pianiste Colette Cras, crée son concerto pour piano et orchestre aux Concerts Pasdeloup sous la direction de Désiré-Émile Inghelbrecht.

Colette se marie le 7 décembre 1937, avec Alexandre Tansman.

Jean Crass

 

musicologie.org
 rss

 

 

 

 



Catalogue des œuvres

Danza morbida, Jean Dubé (piano)

Âmes d'enfants.

Journal de bord.

légende.

Jean Cras

Écrits

Les mouvements. Dans « Le Monde musical » (xxxii) novembre 1921, p. 379–380.

Le but final d'une oeuvre d'art. Dans « Courrier musical », 16 janvier 1924.

Bibliographie

Catalogue des éditions Salabert, 1999

Bouillet Thierry, Jean Cras. Dans « Musica et Memoria », 1999.

Discographie

Jean CrasJean-Cras
Concerto pour piano et orchestre
Âmes d'enfants
Journal de Bord
Cybelia, Cy 803, 1986.

1-3. Concerto pour piano et orchestre : Modéré-anomé ; Très lent ; Très animé. Pierre Reach (piano), Staatsorchester Rheinische Philharmonie, James Lockhart (direction).

4-6. Âmes d'enfants : Pures ; Naïves ; Mystérieuses.

7-9. Journal de bord : Quart de huit à minuit ; Quart de minuit à quatre ; Quart de quatre à huit. Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz, Piette Stoll (direstion).

© Musicologie.org


À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org,
56 rue de la Fédération,
93100 Montreuil.
06 06 61 73 41.
ISNN 2269-9910.

Mardi 31 Décembre, 2019