Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Cardan Jérôme
1501 - 1576

Cardanus Hieronymus ; Cardano Girolamo

autre image

Né à Pavie le 24 septembre 1501 — mort à  Rome le 21 septembre 1576).

Il reçoit ses premières leçons de son père, jurisconsulte et mathématicien.

Il étudie par la suite aux universités de Pavie et de Padoue. En 1526, il est docteur en médecine.

De 1526 à 1531, il est médecin à Saccolongo, près de Padoue, et en 1529, il postule un poste de professeur à Milan. Ce poste lui est refusé au prétexte qu'il est  un enfant naturel. Il postule à nouveau en 1532, sans succès.

En 1534, il enseigne dans les écoles « Piattine » de Milan. Il est médecin auprès du chapitre de Saint-Ambroise.

En 1536, il refuse une chaire de médecine à l'université de Padoue pour des raisons pécunières. La même année, il rédige De subtilitate, pubié en 1550 à Nuremberg, encyclopédie des sciences et des techniques, dans lequel il compare le monde à un corps vivant.

Il refuse, par deux fois, d'entrer au service du pape Paul III. Il refuse également d'entrer au service de Charles de Cossé, lieutenant général de François 1er.

En 1539, il obtient un poste à Milan et écrit sa Practica arithmeticè et mensurandi singularis, ouvrage d'arithmétique, publié à Rome et Nuremberg.

En 1543, il obtient une chaire à l'Université de Pavie.

Il enseigne à l'Université de Padoue, et refuse d'entrer au service du roi du danemark.

En 1544, il rédige sa De sapientia, réflexions sur le monde social, le progrès des techniques, la religion ; en 1545, Ars magna…sive de regulis algebraicis liber unus, le résolution des équations du troisième et quatrième degré. Il est accusé de plagiat par le mathématicien Tartaglia1.

En 552, il se rend en Écosse, au chevet de l'archevêque d'Édimbourg, John Hamilton, don't il soigne l'asthme).

Il publie à Bâle, en 1557, De rerum varietate, un complément au De subtilitate. Il cherche avec l'astrologie, des éléments d'unité, un déterminisme astral. C'est ainsi qu'il commet des horoscopes jusques y compris celui de Jésus-Christ. Tout étant signe de cette unité, il écrit, entre 1559 et 1562, un traité de divination par la forme du front, la métoposcopie.

En 1560, son fils aîné, est exécuté pour le meurtre de son épouse.

Il publie à Bâle, en 1561, De utilitate ex adversis capienda, un essai sur le crime.

En 1562, il est à Bologne, où il enseigne la médecine, sous la protection du cardinal Borromée.

En 1566, son second fils est expulsé de Bologne.

Il comparaît en 1570, devant le tribunal de l'inquisition, sous l'accusation d'hérésie, en raison de son horoscope de Jésus-Christ. Il est condamné à verser une caution de mille huit cents écus d'or, séjourne en prison. IL abjure en 1571, et se voit interdit de toute publication.

Sur les conseils de l'évêque Morrone, son accusateur, il se rend à Rome, et en 1573, obtient du pape Grégoire XIII, une pension (il dit avoir détruit 120 de ses oeuvres).

En 1575, il est membre du collège des médecins de Rome. Il rédige son autobiographie. En 1576, il écrit un Liber de propria vita, publié par Guillaume Naudé en 1643).

Il est aussi l'auteir d'un Liber de ludo aleae, publié à titre posthume, une étude systématique du calcul des probabilités, devançant Pascal ou Fermat d'un siècle.

Cardan participe à sa manière au mouvement critique qui remet en cause, pour diverse raisons, les autorités bibliques, et théologiques en général. Il reprend avec d'autres les objections de Cicéron et met en avant les causes naturelles qui peuvent expliquer les miracles. Il est également sensible à ce qui devient invraisemblable dans les récits bibliques, comme le déluge ou l'arrêt de la course du soleil. Ce mouvement, s'appuyant sur une autre autorité, celle des anciens, latins et grecs (Aristote), se développe selon deux directions. L'une rationnelle, l'autre ésotérique (magique). On attribue en quelque sorte les qualités de Dieu aux choses. C'est un développement de la pensée immanentiste qui sera à son tour confrontée à la critique (la même) au cours du XVIIe siècle, quand Marin Mersenne affrontera un Robert Fludd, par exemple. Ainsi, pour Cardan, les astres sont les anges et les démons. C'est ainsi qu'il est également amené à l'idée de l'évolution des espèces (qui n'a rien de commun avec ce que proposera Darwin). Son Arcana politica, sive de Prudentia civili Liber Singularis, est publié  en 1635 et 1656, par Elzevire à Leiden.

Il est l'inventeur du « cardan »

Notes

1. Niccolo Fontana, dit Tartaglia (1499-1557). Professeur de mathématique à Venise dès 1534. En 1512, lors du sac de cette ville par les Français, un coup de sabre reçu au visage qui lui laissa un handicap de la parole (Tartaglia = le bègue). Il est l'auteur d'une méthode de résolution de l'équation du troisième degré. En 1534, il est professeur de mathématiques à Venise. En 1535, il est accusé de plagiat par A. Fior qui prétend que la résolution de l'équation du troisième degré a été trouvée par son maître bolognais, S. dal Ferro, qui l'aurait gardée secrète. Mais, Tartaglia l'ayant appris, il se serait pressé de la trouver. En 1537, il puboie la Nova Scientia, traité d'artillerie et de balistique. En 1546, dans ses Quesiti et invenzioni diverse, il accuse, à son tour cardan de lui avoir « volé » la résolution de l'équation du troisième degré. Il prétend que Cardan lui aurait demandé de la publier. Tartaglia aurait refusé, mais la lui aurait communiqué, sous le sceau du secret. En 1548, une controverse publique oppose Tartaglia et L. Ferrari (1522-1565), élève et disciple de Cardan, en conclusion d'une intense polémique épistolaire, l'avantage fut à Ferrari. Les travaux de Ferrari ont été incorporés dans l'Ars Magna (1545) par Cardan. Il s'agit surtout de la résolution des équations du quatrième degré que ni Cardan, ni Tartaglia n'avaient abordé avec bonheur.

Écrits relatifs à la musique

Opus novum de proportionibus numerorum, motuum, ponderum, sonorum, aliarumque rerum mensurandarum, non solum geometrico more stabilitum, sed etiam uarijs experimentis & obseruationibus rerum in natura, solerti demonstratione illustratum, ad multiplices usus accommodatum, & in v libros digestum

Hieronymi Cardani Mediolanensis philosophi ac medici celeberrimi operum tomus quartus quo continentur arithmetica, geometrica, musica...


rectangle textes

Autres écrits

Bibliographie

  • Baldi Marialuisa & Canziano Guido (éditeurs), Girolamo Cardano : le opere, le fonti, la vita. A cura di Marialuisa Baldi e Guido Canziano ; scritti di G. Acquilecchia ... Milano, F. Angeli, v. 1999.
  • Bellini Angelo, Gerolamo Cardano e il suo tempo (sec. XVI). Milano, U. Hoepli 1947
  • Bonnet Jacques, La folie de Jérôme Cardan : récits. Montpellier, Presses du Languedoc 1991
  • Bertolotti A., I Testamenti di G. Cardano. Dans « Archivio storico lombardo » (ix) 1882
  • Bortolotti E., La Storia della matematica nell'università di Bologna. Bologne 1947
  • Busson Henri, Le Rationalisme dans la littérature française de la Renaissance. Vrin, Paris 1971 (1957)
  • Capparoni Pietro, Profili bio-bibliografici di medici e naturalisti celebri italiani dal sec. XV al sec. XVII. Rome 1925-1928, (ii) p. 39-42.
  • Charbonnel R., La Pensée italienne et le courant libertin. Slatkine 1969 (Paris 1917)
  • Corsano A., Jérôme Cardan et l'utopie. Dans «  Les Utopies à la Renaissance », Presses Universitaires Belges, Bruxelles 1963
  • —, Per la storia del pensiero del tardo Rinascimento. Dans « Giornale critico della filosofia italiana  » (XL), 1961 et (XLI), 1962
  • Eckman James Russell, Jerome Cardan. Baltimore, The Johns Hopkins Press, 1946
  • Fierz Markus, Girolamo Cardano, Arzt, Naturphilosoph, Mathematiker, Astronom und Traumdeuter. Basel, Birkhäuser, 1977. [Girolamo Cardano : Philosopher, Natural Philosopher, Mathematician, Astrologer, and Interpreter of Dreams. Traduit par Helga Niman. Boston, Birkhauser, 1983]
  • Ferrari Giuseppe., Gli scrittori politici italiani. Milan, 1929
  • Gliozzi G., Cardano, Dans «  Dictionary of Scientific Biography  » (III) p. 64-67, C. Coulston Gillipsie, New York, 1971. Et dans «  Dizionario biografico degli Italiani  » (XIX) p. 758-763, C. Treccani, Rome, 1976
  • Grafton Anthony, Cardano's cosmos : the worlds and works of a Renaissance astrologer. Cambridge (Mass), Harvard University Press 1999
  • Ingegno Alfonso, Saggio sulla filosofia di Cardano. Firenze, La nuova Italia, 1980.
  • Lenoble R., Mersenne et la naissance du mécanisme. Vrin, Paris 1971 (Paris 1942)
  • Kenney E., Cardano : Arithmetic subtlety and impossible solutions. Dans «  Philosophia Mathematica  » (II), 1989, p. 195-216.
  • Kessler Eckhard (éditeur), Girolamo Cardano : Philosoph, Naturforscher, Arzt. Wiesbaden, Harrassowitz, 1994.
  • Lucas-Dubreton Jean (1883-.... ). Le monde enchanté de la Renaissance : Jéroôme Cardan l'halluciné. Paris, A. Fayard 1954
  • Margolin J.-C., Rationalisme et irrationalisme dans la pensée de J. Cardan. Dans «  Revue de l'université de Bruxelles  » ( 2-3) 1969
  • Miller Albin Clement, Jerome Cardan on the recorder. Dans «  American Recorder  » (XII) 1971, p. 123
  • —, Jerome Cardan on Gombert, Phinot and Carpentras. Dans «  The Musical Quarterly  » (LVIII) 1972, p. 412
  • —, The Writting of Jerome Cardan on Music. Dans « Musicological Studies and Documents » (XXXII), American Institute of Musicology 1973
  • Miller M., Cardan. Dans H. Wussing & W. Arnold, « Biographien bedeutender Mathematiker  », Berlin 1983
  • Morley Henry (1822-1894), Jerome Cardan. The life of Girolamo Cardano, of Milan, physician. London, Chapman and Hall, 1854
  • Obinu Giovanni Maria, Un medico pazzo, ma geniale : Gerolamo Cardano (secolo XVI). Pisa, Giardin, 1970
  • Ore Øystein (1899-1968), Cardano, the gambling scholar. With a translation from the Latin of Cardano's Book on games of chance, by Sydney Henry Gould. Princeton, Princeton University Press, 1953 ; New York, Dover Publications, v. 1953 ; 1965
  • Ptolemaeus Claudius, Hieronymi Cardani ... In Cl. Ptolemæi Pelvsiensis. Basileæ excvdebat Henrichus Petri, 1554
  • Rivari E., I Concetti morali del Cardano. Bologne, 1914
  • Rixner Thaddä Anselm (1766-1838, éditeur), Leben und lehrmeinungen berühmter physiker am ende des XVI. und am anfange des XVII. jahrhunderts, als beyträge zur geschichte der physiologie in engerer und weiterer bedeutung; hrsg. von Thaddä Anselm Rixner ... und Thaddä Siber ... Sulzbach, J. E. Seidel, 1819-1826.
  • Rose P. L., The Italian Renaissance of Mathematics. Droz, Genève 1976, p. 145-146
  • Secret F., Cardan en France. Dans «  Studi francesi  », Turin 1966
  • Shumaker Wayne, Renaissance curiosa : John Dee's conversations with angels, Girolamo Cardano's horoscope of Christ, Johannes Trithemius and cryptography, George Dalgarno's Universal language. Binghamton, N.Y., Center for Medieval & Early Renaissance Studies, 1982.
  • Siraisi Nancy G., The clock and the mirror : Girolamo Cardano and Renaissance medicine. Princeton, Princeton University Press1997
  • Slim C., Francesco da Milano, a Bio-Bibliographical Study. Dans « Musica Disciplina » (XVIII) 1964, p. 63
  • Spangenberg Johann, Quæstiones mvsicae in vsvm scholæ Northusianæ, per Ioannem Spang. Hordess. collectæ. Coloniæ, excudebat Petrus Horst, anno 1563.
  • Vacca G., L'Opera matématica di G. Cardano. Milan 1932
  • Waters William George (1844-1928), Jerome Cardan ; a biographical study. London, Lawrence & Bullen, 1898
  • Wykes Alan, Doctor Cardano, physician extraordinary. London, Muller, 1969
  • Zanier G., Cardano e la critica delle religioni. Dans « Giornale critico della filosofia italiana  » (LIV) 1975
  • Jean-Marc Warszawski
    Novembre 1995
    Révision 13 décembre 2008
    © Musicologie.org


    À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

    Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

    ISNN 2269-9910.

     

    Vendredi 29 Janvier, 2021