Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Campion Thomas
1567-1620

Thomas Campian.

Médecin, poète et musicien.

Il est le fils de John Campion, membre du Middle Temple (université d’avocats), curateur de la Chancery Court, et de Lucy, veuve elle-même fortunée, remariées avec John Campion en 1564.

En octobre 1576, John Campion meurt, Lucy épouse l’année suivante Augustine Steward, un gentilhomme terrien, juriste, et ami de la famille. Lucy meurt en 1580. Une fille de son premier mari et les enfants Campion passent sous la tutelle de leur beau-père, qui épouse peu après Anne Argall.

En mai 1581, Campion intègre Peterhouse à Cambridge et en sort en avril 1584 sans diplôme. Le 27 avril 1586, il est admis à Gray’s Inn, un des quatre centres de formation des avocats de Londres. Il prend une part active aux activités culturelles de l’institution, en jouant dans les représentations théâtrales et en écrivant des vers, mais quitte certainement Gray’s Inn en 1595, sans avoir été inscrit au barreau. Dès les années 1590, il se fait remarquer par ses poésies. Cinq sont publiées anonymement en 1591, il publie un recueil en 1595. Après 1600, plusieurs de ses poèmes sont mis en musique par des compositeurs de chansons accompagnées au luth.

En 1601, il publie, avec son ami Philip Rosseter, un premier livre d’airs. Il est l’auteur de tous les poèmes, mais partage la composition avec son ami.

Le 10 février 1605, il obtient un diplôme de médecine à l’université de Caen, et exerce à Londres jusqu’à sa mort.

En 1606, il publie ses Observations dans the Art of English Poesie, dans lequel il s’oppose à la versification rimée et vante la métrique latine, sans toutefois y avoir souscrit lui-même, à l’exception de son ode saphique, My Sweetest Lesbia.

À partir de 1607, Campion fait partie des poètes et compositeurs sollicités pour les divertissements princiers.

Il est un temps impliqué dans l’enquête sur le meurtre de Sir Thomas Overbury, emprisonné sous une fausse accusation dans la Tour de Londres en avril 1613 et empoisonné le 14 septembre, par son ancien ami et employeur, Robert Carr, comte de Somerset, pour s’être opposé à son mariage avec Frances Howard.

Le testament de Campion, prouvé le 3 août 1620, laisse la totalité de ses biens, soit 22 livres, à son ami Philip Rosseter.

Il laisse plus de 100 airs.

Voir : Locke M. (1621-1677); Simpson C.; Playford J. (1623-1686); Coprario J.

Écrits relatifs à la musique

A new way of making fowre parts in counter-point, by a most familiar, and infallible rule. Secondly, a necessary discourse of keyes, and their proper closes. Thirdly the allowed passages of all concords, perfect or imperfect, are declared. Also by way of preface, the nature of the scale is expressed, with a briefe method teaching to sing

Thomas Campion, Shall I Come, Sweet Love, to Thee, par Frederick Urrey (ténor) etRonn McFarlane (luth), 2011.
Thomas Campion, sings Never Weather-Beaten Sail, par Julianne Baird (soprano) et Ronn McFarlane (luth).
Thomas Campion, My Sweetest Lesbia, par Andreas Scholl.

Catalogue des œuvres

A booke of ayres, set foorth to be song to the lute, orpherian, and base violl, by Philip Rosseter lutenist: and are to be solde at his house in Fleetstreete neere to the Grayhound. At Lonond : Printed by Peter Short, by the assent of Thomas Morley, 1601.

Tvvo bookes of ayres The first contayning diuine and morall songs: the second, light conceites of louers. To be sung to the lute and viols, in two, three, and foure parts: or by one voyce to an instrument. Composed by Thomas Campian. Printed by Tho. Snodham, for Mathew Lownes, and I. Browne Cum priuilegio, 1613.

I.

II.

The third and fourth booke of ayres: composed by Thomas Campian. So as they may be expressed by one voyce, with a violl, lute, or orpharion. London: Printed by Thomas Snodham. Cum priuilegio, 1617.

III.

IIII.

Divers (masques, 1607 et 1614)


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Mercredi 8 Septembre, 2021