Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Boieldieu
François-Adrien
1775-1834

 [liste des oeuvres] [bibliographie] [discographie]

Né à Rouen 6 décembre  1775, mort à Varennes-Jarcy 8 octobreobre 1834.

Son père est secrétaire à l'archevêché de Rouen. Il  approche le chant et peut être le solfège comme enfant de chœur à la cathédrale deRouen sous la direction d'Urbain Cordonnier qui obtient son poste en 1783, après avoir été maître de chapelle à Coutances et à Évreux.

Il suit des cours de piano, d'orgue et d'harmonie avec l'organiste etcompositeur Charles Broché (1752-1803),de retour à Rouen en 1777.

Au début de 1791, il est organiste de l'église Saint-André à Rouen etcommence à composer. En 1793 il compose son premier opéra comique, sur unlivret de son père, La Fille coupable. Cabousse qui dirige le Théâtre des Arts de Rouen,le met au programme le 2 novembre 1793.

En 1794 il se produit enconcert comme pianiste et compositeur et publieses premières romances à Paris. En 1795, il compose et crée un nouvelopéra comique, Rosalie et Myrza et s'installe à Paris au cours de l'été 1796.

En 1797, trois de ses opéras son produits : La Famille suisse, L'heureuse nouvelle et Le Pari. En 1798, Zoraïme et Zulnar est donné à la Salla Favart. La même année il estnommé professeur de piano au tout nouveau Conservatoire (il a Fétis comme élève en 1800).

François Adrien Boieldieu, concerto pour harpe en do majeur, I. Allegro brilliante, II. Andante Lento, III. Rondeau : Allegro agitato, Marisa Robles, Academy of St. Martin in the Fields, sous la direction de Iona Brown.

Dans les années suivantes le succès ne se dément pas avec La Dot de Suzette, Béniowski, Le Calife de Bagdad (1800), Ma Tante Aurore.

En 1802 il épouse Clotilde Mafleurai qui est danseuse. En 1803 ilaccepte un poste à la cour impériale de Saint-Petersbourg où il devintdirecteur de l'opéra français. Il revient définitivement à Paris malgrés les offres importantes du tsar.

Il renoue avec les succès parisiens par la création de son opéra Jean de Paris, puis en 1813 avec Le Nouveau seigneur du village et en 1816 La Fête du village voisin sur un mauvais livret deCharles-aoûtustin Sewrin.

En 1815, il est compositeur et accompagnateur à la cour. En 1817 ilsuccède à Méhul à) l'Académie des Beaux-Arts. En 1818, il crée à l'opéracomique  Le Petit chaperon rouge d'après Perrault. Il révise Les Voitures versées (Le Séducteur en voyage, 1808) et lereprésente en 1820. En 1823, La France et l'Espagne. En 1824, Les Trois genres est donné à L'Odéon (Paris).

François Adrien Boieldieu, concerto pour piano en fa majeur, Martin Galling, Innsbruck Symphony Orchestra, sous la direction de Robert Wagner.

Pour le couronnement de Charles X (juin 1825), il compose Pharamond en collaboration avec Berton et Rodolphe Kreutzer. Alorsque la mode tourne en faveur du style de Rossini, que Boïeldie admire,qu'il compose en 1825 l'un de ses plus grands succès, La Dame blanche sur un livret de Scribe.

En 1826 Clotilde Mafleurai, avec laquelle il est séparé depuis sonséjour à Saint-Petersbourg, décède. Il se marie le 23 janvier1727 avec sa concubine, la chanteuse Jenny Philis-Bertin.

En 1829,  il cherche à varier son style avec Les Deux nuits, mais cette œuvre est rapidement supprimée duprogramme de l'Opéra de Paris. Il commenc alors un nouvel opéra,Marguerite, sur un livret de Scribe, mais la maladie stopera sacomposition (cet opéra est achevé en 1838 par son fils, LouisBoieldieu).

Des problèmes à la gorge le ménéra en 1830 en cure à Eaux-Bonnesdans les pyrénées, à Hyères, en Italie (1832), de nouveau à Eaux-Bonnes en1834.

On lui fait des obsèques nationales aux invalides, il est incinéré àRouen.

Catalogue des oeuvres

Bibliographie

Discographie

La Dame blanche, opéra-comique en 3 actes, sur un livret par Eugène Scribe.

Orchestre et choeurs Raymond Saint-Paul
Pierre Stoll dir.

Accord 220862 (2 volumes)

Voir une notice sur cet opéra

 

Jean-Marc Warszawski
7 octobre 2017

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact

S'abonner au Bulletin

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org

Mardi 10 Octobre, 2017