Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Bernardi Steffano
1580-1637

Né à Verona en 1580, mort à Verona le 15 février 1637.

Il étudie la musique avec Ippolito Baccusi, maître de chapelle de la cathédrale de Verona.

En mai 1603, il est musicien rémunéré de l’Académie philharmonique de Vérone. Ayant intégré les ordres mineurs, il est chapelain de la cathédrale de Verona.

En 1607, il désir approfondir ses études musicalesà Rome. Il reçoit l’aide du chapitre qui le place à l’église de la Madona dei Moti de Rome comme maître de chapelle.

En 1610, il publie un livre de Motecta binis, ternis, quaternis et quinis vocibus concinenda, en 1611, Il primo libro di madrigali a tre voci… Opera terza et Il primo libro di madrigali a cinque voci, novam. composti & dati in luce.

En 1611, le poste de maître de chapelle de la cathédrale de Vérone est laissé vacant. L’évêque et le chapitre le rappellent. Il a entretemps gagné en renommée. Il commence à enseigner en mai, avec un salaire de 150 scudi. C’est une chapelle importante de 12 chanteurs réguliers.

En 1613, il est nommé maître de chapelle à l’Accademia Filamornica de Verona.

À partir de 1622 il est au service de l’archiduc Carl Joseph, évêque de Breslau et de Briixen, qui décède en 1624.

À partir du 24 mai de la même année, il séjourne chez l’archevêque Paris von Lodron. Il semble qu’on le considère en juillet 1627, docteur en droit civil et canon.

À l’occasion de l’inauguration de la cathédrale, il compose le Te Deum (perdu) exécuté le 24 septembre 1628 pendant la translation des reliques des saints Ruperto et Vigilio. Le lendemain, il dirige sa messe solennelle à cinquante-trois voix et l’Hymne en l’honneur de saint Ruperto, d’Orazio Benevoli.

De mars à avril 1632, il reçoit les ordres majeurs (suddia conato, diaconat et sacerdoce) dans la cathédrale se Salzburg, où il devient ensuite maître de chapelle.

Il quitte Salzburg en 1634 pour des raisons inconnues, mais ce n’est qu’en 1638 que son allocation a cessé d’être versée.

Stefano Bernardi, Missa pro defunctis: VIII. Libera me, Domine, Voces Suaves, Concerto Scirocco

.
Stefano Bernardi, O Dulcissima Dilecta Mea, Tone Wik (soprano), Vegard Lund (luth), Karolina Radziej (violon), Johan Nicolai Mohn (flûte), Christian Kjos (orgue), 2016.
Stefano Bernardi, Motetti in cantilena, opus 5, « Benedictus Deus », Ensemble Cantimbanco, sous la direction de Roberto Balconi, 2013.

Catalogue des œuvres musicales

Écrits relatifs à la musique

Porta musicale per la quale il principiante, con facile brevità all'acquisto delle perfette regole del contrapunto vien introdotto. Di Steffano Bernardi.. di Verona. Parte prima

Bibliographie

Études

Lexicographie

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-2006
Révision 9 février 2011



À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

Vendredi 18 Mars, 2022

musicologie.org