Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Petites annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Adriaensen Emanuel
v. 1554 (1540?)-1604

Adriansen ; Adriensen ; Hadrianus ; Hadrianius

Adriaensen Emanuel
v. 1554 (1540?)-1604

Né à Anvers entre 1540 et.1555, inhumé à Anvers, 27 février 1604.

Luthiste, compositeur, enseignant.

En 1574, il est étudiant à Rome. En 1585, il se convertit au catholicisme.

Il ouvre une école de luth avec son frère Gysbrecht, à Anvers, ce qui provoque l'opposition de la guilde des musiciens.

Luthiste renommé pour sa virtuosité, il est très apprécié par la haute société.

En 1584, il publie son Pratum musicum (pièces pour luth, souvent retranscrites pour guitare dans les éditions modernes), qui contient des instructions (en latin) sur les méthodes d'intabulation de la musique polyphonique : elles comprennent des tableaux dans lesquels la notation mesurée est indiquée à côté des signes de tablature correspondants.

En 1592, il publie à Anvers son Novum pratum musicum ... selectissimi diversorum autorum et idiomatum madrigales, cantiones, et moduli ... opus plane novum, nec hactenus editum.

En 1600, une nouvelle édition du Pratum musicum.

Les trois éditions qui sont en tablatures françaises pour le luth, comprennent cinq fantaisies, une cinquantaine de pièces vocales et une trentaine de danses.

Les fantaisies sont toutes des pièces originales. Les intabulations de musique vocale sont pour la plupart des arrangements virtuoses pour luth de madrigaux, de chansons et de motets d'éminents compositeurs néerlandais, français et italiens du xvie siècle. Il y a aussi des airs anonymes napolitains et français d'origine populaire, mis en musique de manière plus simple. À chaque intabulation, deux ou plusieurs parties vocales sont ajoutées en notation mesurée, elles peuvent donc être chantées, jouées aux instruments, ou les deux.

Les danses sont des variations virtuoses sur des airs anonymes et des basses standards, notamment des passamezzos, des galliardes, des allemandes, des courantes, des voltas et des branles.

Adriaensen Emanuel, Allemande, par Karl-Ernst Schröder, 1999.
Adriaenssen Emanuel, Fiamenga freda (1584), Liuto Concertato, Max van Egmond, Marie-Claude Vallin, Claudio Cavina, sous la direction de Lutz Kirchhof.
Adriaenssen Emanuel, Allemande Prince, apr Toyohiko Satoh, 1993.

Écrits relatifs à la musique

Novum pratum musicum longe amoenissium cuius spatiosissimo eoque juncudissimo ambitu (praeter varii generis aytomata, seu phantasias) comprehenduntur selectissimi diversorum autorum et idiomatum madrigales cantioni et moduli 4. 5 et 6. vocum [...] omnia ad testudinis tabulaturam fideliter redacta, per id genus musices experientissimum artificem Emanuelem Hadrianium [...] tum etiam methodus ad omnes omnium tonorum cantiones, in gratiam illorum, qui in hac arte mediocriter versati, musicam ad unguem non callent, ex harmonico concentu in scalam testudinis, facili compendio, proprio fere ductu redigendas. quorum omnium indicem, et musicorum unde sumpta sunt nomina versa pagina exhibit

Bibliographie

Études

NOSKE FRITS, Remarques sur les luthistes des Pays-Bas (1580-1620). Dans «Le luth et sa musique», CNRS, Neuilly sur Seine 1957, p. 179-192

GOOVAERTS ALPHONSE, Histoire et bibliographie de la typographie musicale dans les Pays-Bas avec neuf phototypies par M. Jos. Maes. Antwerpen 1880, n° 293, 319, 370, 321, 360 ; Amsterdam, Knuf 1963

HAMBURGER POVI, Die Fantassin in Emanuel Adriansen pratum musicum (1600). Dans «Zeitschrift für Musikforschung» (12) 1929-1930, p. 148 et suiv.

MAC CLINTOCK CAROL (1910-1989), Two lute intabulation of wert's Cara le vita. Essays in musicology. Dans Tischler Hans (éd.), «A Birthday offering to Willi Apel», Bloomington (Ind.) 1968, p. 93 et suiv.

SPIESSENS GODELIEVE, Adriaensen Emanuel. Dans «National Biographisch Woordenbock» (I), Brussels 1964

–, Adriaensen. Dans «Biographie Nationale Belge», à partir de 1868

–, Emanuel Adriaensen et son pratum musicum. Dans «Acta Musicologica» (36) 1964, p. 142 et suiv.

–, Introduction pour Adriaensen. Dans «Monumenta Musicae Belgicae» (10) 1966

–, Leven en Werk van de Antwerpse luitcomponist Emmanuel Adriaensen (1554-1604). Brussels, Koninklijke Akademie voor Wetenschappen 1974 [2 v.]

Lexicographie

Biographie Nationale Belge. Académie Royale de Belgique et Académie des sciences, des Belles Lettres et des Beaux Arts. 1866-1970 [35 v.]

EITNER ROBERT (1832-1905), Biographisch-Bibliographisches Quellen-Lexikon der Musiker und Musikgelehrten. Leipzig 1900-1904 [10 v.] ; New York 1947 [10 v.] ; Graz, Akademische Druck- u. Verlagsanstalt 1959 [11 v.]

MICHEL FRANÇOIS (1926-....), LESURE FRANÇOIS (1923-2001) & FÉDOROV VLADIMIR (1901-1979), Encyclopédie de la musique. Fasquelle, Paris 1958-1961

RIEMANN HUGO (1859-1919), Musik-Lexikon. Mainz, London, New York, Paris, B. Schott's Söhne 1959-1967

SADIE STANLEY (1930-...., dir.), The New Grove dictionary of music and musicians. Macmillan Publishers, London, New-York 1980 [20 v.] ; 2001 [29 v.]

SCHMIDL CARLO (1859-1943), Dizionario universale dei musicisti. Milano, Ricordi 1887 ; Milano, Sonzogno 1928-1929 [sup. en 1938]

ZUTH JOSEPH, Handbuch der Laute und Gitarre. Wien, Verlag der Zeitschrift für die Gitarre, Anton Goll 1926-1928.

 Jean-Marc Warszawski
Dictionnaire des écrits relatifs à la musique
Novembre 1995-8 juin 2021



À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910.

 

Mercredi 9 Juin, 2021