musicologie

20 mai 2022, Jean-Marc Warszawski

Ça sonate le violon xviiie de Venise à Dresden

Dalla Biblioteca di Vivaldi ? Sue-Ying-Koang (violon), Vincent Bernhardt (clavecin, orgue), Diana Vinagre (vioncelle), Parsival Castro (théorbe et guitare), œuvres de Schreyfogel, Heinichen, anonymes? Callipe 2021 (CAL 2192).

Enregistré en novembre 2020, église de Belmont-sur-Lausanne.

Vincent Bernhardt s’est intéressé au manuscrit coté Mus1-R-70 de la bibliothèque universitaire de Dresden (aussi régionale et d’État), provenant de l’ancienne chapelle impériale de la Cour de Dresden, et copié, faisons confiance aux spécialistes du Répertoire international des sources musicales (RISM), par Johann Georg Pisendel, qui fut engagé en 1712 à la musique de la cour de Dresden (il en fut maître), pour ne plus la quitter, sinon par la mort en 1755. On date donc sagement ce manuscrit d’entre 1712 et 1655.

Ce manuscrit de quatre folios de musique (quatre pages recto verso) contient 5 sonates pour violon et basse continue, comme l’indique le titre. Il est d’une écriture peu soignée suggérant un brouillon, avec une partie de violon sur une portée sans chiffrage de la basse. La première est indiquée, Johann Friedrich Schreyvogel, la cinquième Johann David Heinichen, les trois autres ne portent aucune mention d’auteur.

La magnifique violoniste et chef d’orchestre polonaise, Martyna Pastuszka, les a enregistrées en 2013 (DUX 0968), en resserrant la datation entre 1717 et 1724, peut-être par le fait que Pisendel envoyé à Venise, en 1716-1717, pour se perfectionner se lia à Antonio Vivaldi, une manière de justifier et peut-être d’accentuer la facture italienne de ces sonates. Les trois sonates anonymes y sont aussi attribuées à Vivaldi et Schreyfogel.

La négligence qui caractérise la réalisation de ce manuscrit permet en fait pas mal de libertés. Vincent Bernhardt, claveciniste remarqué, notamment par son enregistrement du premier cahier du Clavier bien tempéré de Johann Sebastian Bach (Calliope 2020), s’intéresse de très prêt à Vivaldi, dont il a par ailleurs enregistré des concertos de chambre (Calliope 2018) et les concertos parisiens (calliope, 2017), et tire donc la couverture de ce côté, avec quand même un orgue qui sait parler le Pachelbel.

Dans ses notes d’intention, il dit se démarquer assez radicalement de la conception de Martyna Pastuszka, corrigeant ce qu’il estime être des erreurs dans la partition, comme des tournures maladroitement Italiennes, et insiste sur l’importance l’improvisation, en passacaille (boucles harmoniques), motifs répétés dans les marches d’harmonie, et des ornements improvisés. Des parties improvisées sont donc ajoutées sous forme de préludes, pour chaque instrument, plus une sonate (plutôt une suite) issue d'un autre manuscrit de la même provenance, là plutôt à la française.

Pour juger de tout cela, les fondus pourront se procurer l’enregistrement polonais et tenter de se repérer sur le manuscrit numériser et accessible sur le site de la Sächsische Landesbibliothek - Staats- und Universitätsbibliothek Dresden ou SLUB pour les amis. C’est lisible si on y met bien les yeux, mais pas tout à fait dans l’ordre.

On peut simplement jouir de cette bonne musique fort bien jouée en s’imaginant être à la cour ouverte au monde de Frédéric-Auguste Ier de Saxe, ou sans plus d’imagination, dans un deux pièces d’une HLM républicaine, encore plus ouverte au monde, grâce à la télévision, l’Internet et les cédés.

Sue-Ying Koang (violon), Diana Vinagre (violoncelle), Parsival Castro (théorbez et guitare), Vincent Bernhardt (clavecin et orgue).

Anonyme ms. Mus. 2-R-8.52, SLUB, Rejouissance (plage 26).

1-4. Johan Friedrich Schreyfogel, Sonate en mineur.
5-8. Anonyme, Sonate en majeur.
9-11. Anonyme, Sonate en fa majeur.
12-16. Johann David Heinichen, Sonate en majeur.
17- Johann Pachelbel, Prélude pour orgue en sol mineur, P. 410
19-20. Anonyme, Sonate en sol mineur.
21-28, Anonyme, Sonate en majeur (ms. Mus. 2-R-8.52, SLUB).

Jean-Marc Warszawski
20 mai 2022
facebook


Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

De la musique de chambre comme jamais entendue Faire et vivre de la musique au temps des LumièresAlexandra Lescure, Domenico Scarlatti et Pancrace Royer Les œuvres concertantes d'Olivier Calmel.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

rect_acturect_biorect_texte

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Vendredi 20 Mai, 2022 14:17